Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (semi) éclairés...

Un film, un jour (ou presque) #8 : Maléfique (Maleficent - 2014)

Publié le 8 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Drame, Fantastique, Disney, Jeunesse

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Maléfique (Maleficent) :

La véritable histoire de Maléfique (Angelina Jolie), la célèbre sorcière ayant maudit la Belle au Bois Dormant (Elle Fanning)...

Une réinvention du conte de fées/dessin animé classique de Disney qui n'est pas forcément désagréable, mais qui s'avère assez bancale à tous les niveaux.

On devine, çà et là, des intentions louables et des idées intéressantes de la part du réalisateur, spécialiste en effets spéciaux, et de la scénariste, ancienne de chez Disney au parcours plus inégal (La Belle et la Bête, le Roi Lion, Mulan, Alice de Burton), mais c'est l'exécution qui pèche.

Déjà, au niveau visuel : on oscille constamment entre plans travaillés et marquants, univers féérique, et effets et créatures numériques laids et génériques, qui font basculer le tout dans le kitsch et le ringard. Idem au niveau de l'interprétation : il y a un gouffre entre une Angelina Jolie totalement investie, une Fanning en mode ingénue, un Sharlto Copley cabotin avec son accent, et les bonnes fées numériques (Juno Temple ^^) qui font du slapstick pas drôle.

Mais tout cela est un problème inhérent au scénario, qui semble tiraillé dans plusieurs directions ; ici, une influence de Wicked, pour humaniser la méchante iconique des classiques Disney : ici, un côté féministe qui la réinvente en pauvre jeune femme martyrisée et innocente, que les maychants hommes ont rendue revancharde ; ailleurs, une tentative de recycler les passages importants de La Belle au Bois Dormant ; ailleurs encore, la volonté de faire de la fantasy guerrière et épique...

Tout cela ne fonctionne que ponctuellement, donnant lieu à une sorte de rape-&-revenge aseptisé et pastel, où la méchante, bénéficiant désormais d'une personnalité plus développée, n'est plus si méchante, mais est la victime d'un vrai méchant caricatural et sans épaisseur.

Bref, ce n'est pas particulièrement convaincant, ce n'est pas particulièrement esthétiquement beau ou enchanteur, c'est parfois étrangement approximatif, et c'est donc vraiment quelconque et oubliable, avec uniquement la présence magnétique de Jolie, qui croit à fond au projet, pour permettre au film d'atteindre la moyenne.

Un minuscule 3/6

 

(critique mise à jour le 01/01/2020)

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #7 : In Your Eyes (2014)

Publié le 7 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Fantastique, Comédie, Romance

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

In Your Eyes :

Rebecca (Zoe Kazan) et Dylan (Michael Stahl-David) ne se connaissent pas et vivent l'un et l'autre à une extrémité différente du pays. Un jour, cependant, ils s'aperçoivent qu'ils sont capables de se parler par télépathie, et leurs vies s'en trouvent bouleversées...

Une production Joss Whedon, à partir de l'un de ses vieux scripts sortis du placard (et ça se sent), qui tente de décrire une romance paranormale et fantastique comme hors du commun, alors qu'en réalité, à un détail ou deux près (les interactions physiques), le même film aurait pu être fait au sujet de la relation longue-distance (par Skype ou téléphone) de deux personnes ne se connaissant pas.

Pas désagréable à regarder, et bien joué, mais étrangement daté, convenu et pas forcément très captivant.

3.5/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #6 : Godzilla (2014)

Publié le 6 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Action, Fantastique, Science-Fiction

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Godzilla :

Un militaire (Aaron Taylor Johnson) est rattrapé par le passé de sa famille lorsque des monstres gigantesques se réveillent, et commence à s'en prendre aux installations nucléaires mondiales ; heureusement, le gigantesque Godzilla est là pour s'en prendre aux créatures mutantes...

Pas grand chose à dire de ce film, en fait : très mal construit et rythmé, avec des montées en puissance constamment avortées, pour revenir sur des personnages insipides, inintéressants et jamais développés, qui deviennent un prétexte pour meubler un maximum de temps d'écran.

Alors oui, l'affrontement final est sympathique et réussi, mais il est particulièrement bref, et je suis ressorti de ce métrage avec une furieuse envie de me faire rembourser.

2/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #5 : Transcendance (Transcendence - 2014)

Publié le 5 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Science-Fiction, Drame, Thriller

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Transcendance (Transcendence) :

Pionnier dans le domaine de l'intelligence artificielle, le Dr. Will Caster (Johnny Depp) est pris pour cible par un groupe terroriste anti-technologie ; condamné, Caster n'a plus qu'une seule chance de survie : sa femme Evelyn (Rebecca Hall) transfère la conscience de Caster dans son ordinateur ultra-moderne, et bien vite, c'est une nouvelle forme de vie et de conscience qui voit ainsi le jour...

Film d'anticipation qui sent affreusement le déjà-vu, ce Transcendence souffre de tous les maux imaginables : réalisation molle, visuels jolis mais glaciaux, rythme soporifique, thématiques et propos périmés, écriture médiocre et défaillante, et interprétation en pilotage automatique, malgré les noms prestigieux attachés à ce projet. Un joli flop.

1/6

commentaires

Catch Review : TNA One Night Only - Global Impact Japan

Publié le 5 Juillet 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

TNA One Night Only - Global Impact Japan :

Enfin, presque, parce que j'avoue, j'ai triché, j'ai regardé la version japonaise du show. Et je dois dire que ça fait plaisir de ne pas avoir de Tenay & Tazz dans les oreilles, ça aide à se concentrer sur l'action. Bon, en contrepartie, on doit se taper 5h40 de show dont facilement 90-100 minutes de blabla, de preshow, et tout ça, mais heureusement, l'avance rapide est bien pratique dans ce cas-là.

- Bad Influence vs Junior Stars. Match honorable, mais un peu brouillon au niveau du mélange des styles, du selling et du placement (surtout de la part de l'équipe japonaise).

- Madison Rayne vs Gail Kim. Une Maddie très en formes, pour un match assez standard (à un ou deux spots près, sur la fin), qui laisse le public japonais assez passif, sauf lors des quelques spots plus affirmés (et du head-scissors botché).

- Abyss vs Yoshihiro Takayama. Roh la tête de dégénéré de Takayama... on sent le bourrin qui a connu des paquets de fights brutaux. Aucune finesse dans ce match, uniquement deux boeufs qui se mettent violemment sur la tronche jusqu'à l'égalité. Pas très subtil, et plus de la comédie qu'autre chose, finalement.

- Masakatsu Funaki vs Bobby Roode. Un match lent et méthodique, avec un Roode en mode heel râleur, qui motive tout le public japonais à le huer copieusement. Plutôt réussi.

- La team de Mutoh attaquée backstage, mais sauvée par leur coéquipier.

- Samoa Joe, Rene Dupree & Kono vs Mutoh, Robtista & Kea. Holy WTF... Rene Dupree est... wow... je... wow. C'est quoi, ce look, ces tattoos, cette musculature improbable... !? La drogue et les stéroïdes, c'est mal. Et face à Rob Terry, il a l'air encore plus pitoyable, comme une version délavée, et qui ne se serait pas entraînée depuis six mois. Bon, sinon, un trios match solide, bien mené, avec un Rob Terry étonnament efficace, et un Joe qui se retourne contre son équipe d'abrutis.

- Bromans vs Wolves vs Team 246. Tag titles. Très bon 3-way tag, avec une chouette prestation des Bromans.

- Sanada vs Aries. X-div title. Excellent match de X-div. Et encore, excellent est bien trop faible.

- Magnus vs Kai. HW title. Bon match poids lourd, RAS.

 

Un show inégal, mais qui vaut clairement le détour pour une poignée de matches, et pour l'ambiance radicalement différente du catch américain habituel. 

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #4 : Smashed (2012)

Publié le 4 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Drame, Romance

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Smashed :

Une institutrice alcoolique (Mary-Elizabeth Winstead) voit sa vie sombrer à mesure que l'alcool prend le contrôle de son quotidien ; elle décide alors d'arrêter de boire, mais ne peut compter sur le soutien de son mari fêtard (Aaron Paul)...

MEW est assez convaincante dans son rôle de fêtarde repentante, et le film est, globalement, bien interprété, ainsi que donnant une impression de vécu et de réalisme, mais... en dehors de la performance d'actrice, et d'une réalisation/écriture solide, pas grand chose de vraiment mémorable en ce qui me concerne. C'est bien fait, sans plus.

4/6

commentaires

Catch Review : TNA Impact Live (03/07/2014)

Publié le 4 Juillet 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

Alors que la WWE peine à produire des shows et des feuds captivants, qu'elle est en panic mode suite au semi-flop du Network, et que les fins prématurées de contrats s'y succèdent, à la TNA, au contraire on a le vent en poupe, avec des Impacts tous aussi solides les uns que les autres, et un buzz du tonnerre grâce aux tapings de NYC...

- Angle au micro, il rend son poste à Earl Hebner (bof), annonce les matches de la soirée : Joe est mécontent, vanne un peu Kurt, l'accuse d'être comme tout le monde (prêt à se booker un title match à la première occasion) et il rappelle à Angle qu'ils sont différents ; une intro qui shoote dans tous les sens, notamment sur la paresse supposée de Joe, et qui après un début mitigé, a droit à une montée en puissance très réussie.

- Backstage, Roode se fait passer à tabac par MVP et King. Angle vient aux renseignements.

- Bromans vs Menagerie vs Wolves, tag title match. Pas eu droit à l'entrée spécial "4th of July" de la Ménagerie, et sinon, un triple threat trop bref pour vraiment totalement convaincre.

- Angle booke King vs Roode dans un Street Fight.

- Roode vs King, Street Fight. Un brawl old-school, dans le public et dans le ring, assez fun et réussi.

- Promo confiante d'EC3.

- Roode est ravi de sa victoire, et est motivé pour regagner la ceinture (à BFG ?).

- Aries veut son rematch contre Senada, et Angle le booke pour la semaine prochaine.

- Brittany dans le ring, au micro, face à Madison. Brittany s'excuse, Madison continue de la prendre de haut, et Britt la démolit. Un peu déçu qu'ils aient décidé de faire de Britt une heel, m'enfin on verra bien.

- Promo backstage de Bully.

- MVP backstage, pour une promo au sujet de Lashley.

- EC3 vs Bully, Tables match. Grosse ambiance, domination de Ray, et EC3 qui s'en sort in extremis grâce à Spud et Rhino, qui fait un retour surprise, et trahit Bully. Efficace, et une addition de taille à l'écurie Dixie.

- Roode et EY se motivent backstage.

- Rhino n'en a rien à foutre de ce que pense autrui.

- Récap très réussie de la carrière de Samuel Shaw.

- Shaw et Gunner dans les couloirs de la TNA, pour faire ses excuses à Christy, mais Anderson s'en mêle, et est dubitatif.

- TBP et leur arbitre favori backstage, pour préparer leur match à venir. Angle kickbanne Stiffler pour ce soir.

- Knux commence à réaliser que la Menagerie est difficile à gérer.

- Gail vs A-Love, KO Title. Pas mal d'interventions et de tricheries dans la première moitié, mais une seconde moitié nettement plus solide.

- Lashley vs EY. HW Title. Un main event très intelligent : Lashley gagne proprement et comme une brute, tandis que EY n'a pas de honte à avoir dans cette défaite, vue sa cheville endommagée.


 

Un show qui commençait bien, avant de me faire peur avec ce triple threat précipité... et puis en fait ça se reprend très vite, ça avance sur plein de fronts, et ça trace sans se retourner pour le reste de l'émission. Très satisfaisant.

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #3 : Rush (2013)

Publié le 2 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Biographie, Sport, Action, Drame

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Rush :

Un bio-pic romancé narrant la montée en puissance et la rivalité quasi-fatale de deux pilotes de Formule 1, Niki Lauda et James Hunt, durant les années 70...

Excellent long-métrage signé Ron Howard, tant sur le plan technique qu'au niveau de l'interprétation des deux acteurs principaux, Chris Hemsworth et Daniel Bruhl. Impressionnant de maîtrise, de reconstitution, et particulièrement prenant même si l'on ne connaît rien à la Formule 1.

Une réussite, donc, même si le score de Hans Zimmer (en pilotage automatique - huhuhuhu) était un peu fatiguant.

4.5/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #2 : I'll Follow You Down (2013)

Publié le 1 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Science-Fiction, Thriller, Drame

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

I'll Follow You Down :

Gabe (Rufus Sewell) et Marika (Gillia Anderson) sont les parents d'Erol (Haley Joel Osment) ; scientifique travaillant sur la théorie des wormholes, Gabe disparaît un beau jour, alors qu'Erol n'est qu'un enfant. Adulte, et devenu un génie des sciences, Erol découvre alors que son père a percé les secrets du temps et de l'espace, et qu'il est perdu, quelque part dans le passé...

Une histoire de voyage dans le temps pas désagréable, bien qu'assez bavarde et convenue. Rien d'exceptionnel, donc, et pour être franc, ça ressemble un peu au pitch d'un épisode de Outer Limits ou de The Twilight Zone, mais délayé sur 90 minutes.

3.5/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #1 : Trust Me (2013)

Publié le 30 Juin 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Drame, Comédie

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Trust Me :

Howard Holloway (Clark Gregg) est un agent de représentation raté, à Hollywood, où il tente désespérément de trouver le nouveau futur enfant star. Un jour, cependant, les astres semblent s'aligner pour lui, puisqu'il se rapproche enfin de l'une de ses voisines (Amanda Peet), et qu'il rencontre une jeune comédienne talentueuse (Saxon Sharbino), qu'il va pousser jusqu'aux sommets...

Clark Gregg à la réalisation et l'interprétation pour un métrage mi-dramatique, mi-satirique, qui se paie un défilé de guests-stars (Amanda Peet, Molly Shannon, Felicity Huffman, Sam Rockwell, William Macy & Allison Janney) histoire de cacher un peu le budget défaillant. Ça se regarde, mais le film est alourdi par une symbolique assez pataude, par des effets spéciaux superflus, et par un dernier tiers qui prend un virage sombre et glauque franchement inutile et prévisible.

3/6

commentaires

Catch Review : WWE Money In The Bank 2014 (29/06/2014)

Publié le 30 Juin 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

WWE Money in The Bank 2014 :

- Usos vs Wyatts. Encore un changement de musique d'entrée pour les Wyatts... il y a du progrès. Match assez standard pour les deux équipes : rien de mauvais, mais rien de particulièrement mémorable, d'autant que le status quo est maintenu.

- Naomi vs Paige. La routine habituelle pour le règne de Paige : un match maladroit, laborieux, mais qui étrangement reçoit les louanges de tout le monde parce que les deux filles sont les chouchous du web. Status quo ? Maintenu.

- Sandow qui cosplaie.

- Adam Rose et sa douzaine de fêtards qui débarquent.

- Rose vs Sandow. Un comedy match assez piteux.

- Promos backstage : mauvaise pour Rollins, passable pour RVD, motivée pour Kofi, convaincue pour Zigg, et barbue pour Zeb Colter.

- MITB #1. Rollins avec un thème foireux, et un costume dit "à la Plissken" ; Ziggler toujours le plus populaire (mais sous-utilisé dans le match) ; Ambrose bien accueilli. À part ça, un MITB assez bordélique, avec quelques spots précipités au début, de la mise en place un peu forcée et téléphonée, et d'autres moments réussis (l'hyperplex a mis longtemps à se mettre en place, mais elle était très jolie... et un peu suicidaire). Inégal, brouillon, surbooké... mais pas forcément totalement désagréable.

- Rybaxel vs Dust Bros. Tag match standard, en dessous du match d'ouverture.

- Récap du triangle amoureux entre Layla, Summer Rae & Fandango.

- Big E vs Rusev. De la baston de mastodontes sans aucune finesse. Pas désagréable, sans plus.

- Récap douloureuse de Dbry vs Bo Dallas au micro.

- Segment backstage des Bellas et de Steph + récap de Vickie vs Steph. Ça meuble toujours autant.

- Summer Rae vs Layla w/ Fandango. Un gros flop, avec le public qui scande le nom de Punk.

- Encore une récap.

- MITB #2. Match qui a bien failli m'endormir, à un spot près (l'échafaudage en équilibre). Résultat naze, malgré un peu de sang en cours de route.


 

Un PPV blindé de meublage, de récaps, de promos et de pubs en tous genres, avec des matches globalement honorables, mais au final sans intérêt. M'enfin tant que le booking de la WWE reposera plus sur la volonté d'apaiser les investisseurs en assurant le status quo, plutôt que de proposer quelque chose de satisfaisant au spectateur, on en restera là.

commentaires

Catch Review : TNA Impact Live (26/06/2014)

Publié le 27 Juin 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

Slammiversary était excellent, le show de la semaine dernière était plutôt réussi... et la compagnie a un momentum particulièrement prononcé ces jours-ci, entre les enregistrements de NYC, l'annonce de BFG, etc...

- Team MVP arrive tranquillement.

- TBP vs Gail & Taryn. Taryn semble en forme et fait le plus gros du match. Tag match solide, à part ça.

- Brève pub pour BFG à Tokyo.

- Dixie est contente.

- MVP dans le ring avec King et des bimbos (et au moins une bodybuildeuse/compétitrice de fitness au bras de Lashley), pour annoncer en grandes pompes Lashley ; EY se fait passer à tabac, est sauvé par Roode, qui fait une promo motivée ; MVP est sur le point de virer Roode, mais est interrompu par un représentant du Board of Directors, qui le destitue de son poste, devant une foule en délire. Effice, et ça amène du changement.

- La Ménagerie tente de motiver Steve, est interrompu par les Bromans, qui sont interrompus par Manik (ça fait plaisir de le revoir).

- Sanada vs Manik vs Zema vs Steve. X-div title match. Match sympatoche, mais un peu précipité par moments.

- Bram & Magnus ne sont pas impressionnés par le match qui les attend.

- Dixie et Spud, ravis, trollent un peu sous les huées du public déchaîné : "vous m'aimez, je le sais, et maintenant que j'ai retrouvé le contrôle total de la compagnie, je vais être encore plus présente !" :trollface:

- Le représentant revient, et annonce un nouveau directeur des opérations, à l'identité mystère ; il se prend un verre de champagne dans la tronche pour l'occasion. Chouette réaction du public, surtout quand Bully se pointe, et passe à deux doigts de balancer Dixie au travers d'une table (Soon... soon.).

- Storm vs Anderson. Match pépère, mais un Anderson qui semble se sonner IRL sur son steamroller, avec fin de match un peu précipitée ensuite.

- Samuel Shaw est libéré, sous la supervision de Gunner.

- Storm tente de perturber Sanada à l'approche de D-X.

- Dreamer attaque EC3 backstage, et le brawl continue dans l'arène. Énergique.

- Abyss est furieux, Willow ricane.

- Team MVP part à la rencontre du nouveau DWO.

- Team Hooliganz vs Team Creaturez, Monsters Ball. Match bien bourrin, avec un spot de malade de Jeff qui passe à deux centimètres de la barrière en passant à travers une table, et un finish à l'arrache, grâce à Janice.

- Kurt Angle promu DWO, ce qui est très logique, et utilise Kurt au mieux de ses capacités pendant sa récupération. MVP & co se plaignent, Angle booke Lashley vs EY, réintègre Roode, et assiste tranquillement à un début de brawl.


 

Très bon show, plein d'action et d'énergie. Ça fait plaisir à voir.

commentaires

Catch Review : TNA Impact Live (19/06/2014)

Publié le 20 Juin 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

Après un Slammiversary du tonnerre, et avant les tapings imminents de NYC, pour lesquels la compagnie met tout sur la table, deux semaines d'enregistrements en Pennsylvanie...

- Bon, c'est sûr, en comparaison du public nombreux de Slammy, ça fait tout de suite un peu plus étriqué, mais bon, le public semble motivé.

- MVP se plaint, EY se pointe, King s'autobooke dans un match pour la ceinture, et c'est parti.

- EY vs King, HW title match. Les Wolves, Joe et Aries viennent contrer MVP & Lashley. Un bref petit match d'ouverture, avec EY qui vole la victoire via un petit paquet bien placé. Je ne serais pas surpris qu'il ait un autre match d'ici la fin du show.

- MVP s'en prend au responsable du gong, et le tout dégénère en brawl général entre la team MVP et la team EY. MVP gueule un bon coup, et booke EY vs Lashley II pour le titre, ainsi que Joe/Aries vs Wolves vs ? pour les titres par équipe, et vire Earl Hebner.

- Dixie est ravie du comportement hystérique de MVP, est fière de EC3, et attend de voir si Dreamer va se pointer.

- EY a appelé du renfort en la personne de Kurt Angle.

- Joe & Aries vs The Wolves vs Abyss & Willow. Tag title match. Christy botche un peu l'entrée des lutteurs, mais bon... un tag match gentiment chaotique et brouillon, mais pas désagréable pour autant, et même assez réussi.

- La Team MVP veut démolir le genou de Kurt.

- MVP évacue Joe et Aries, et booke les Wolves contre Bram & Magnus.

- Spud avec un costard génial ; Dixie dans le ring, sous les sifflements du public, trolle tout le monde, jusqu'à l'arrivée de Dreamer sous les acclamations de la foule. Dreamer trolle Dixie en se mettant dans la peau de n'importe quel smark de l'IWC, se lance dans une tirade pleine d'émotion, se met le public dans la poche, et se prend un coup de genou dans les cojones pour la peine. C'te heel heat sur Dixie, à la fin du segment. :mrgreen:

- Angle accueilli par Lashley, King, et leurs tuyaux.

- "His pipe is bigger than yours". :mrgreen:

- Bram & Magnus vs The Wolves. Tag title match. Match solide, qui se termine sur un passage à tabac des Wolves par leurs adversaires, et un sauvetage par Willyss.

- MVP se moque de Brian Hebner, et l'impose comme arbitre du main event, en le menaçant de renvoi s'il ne coopère pas.

- Taryn is back.

- Bragnus explique qu'ils ont été payés pour démolir les Wolves, et se font attaquer par Willyss.

- Gail & Taryn dans le ring, pour proposer un Taryn/Gail III. TBP se pointe, trolle un peu, mini-brawl. RAS et pas forcément très maîtrisé, comme segment.

- Angle tente de raisonner MVP, King s'en prend une, et Angle s'en va, furieux.

- Gail, Taryn, JB et le caméraman se font sortir par la sécurité.

- EY vs Lashley II, HW title match. Bon match entre les deux hommes, et EY succombe aux forces combinées de ses adversaires. Ce qui est tout à fait logique, puisque la compagnie veut clairement avoir un heel en tant que champion pour aborder les tapings de NYC. Sauvetage de EY par Roode en post-match, avec retour de son ancien thème en prime.


 

Un show plein de rebondissements. Je suis certain que le segment Dreamer/Dixie va être flingué par le web (pour ce qu'il représente symboliquement, aka Dixie qui fout un grand coup de genou dans les bollocks de ceux qui se plaignent), mais le reste était plutôt réussi, et enthousiasmant, avec une préférence pour la première heure, dont je n'ai pas vu le temps passer.

commentaires

Catch Review : TNA Slammiversary XII (15/06/2014)

Publié le 16 Juin 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

Après ces dernières semaines au public décédé de l'Impact Zone, ce PPV en terre conquise suscitait de grosses attentes : ont-elles été satisfaites ?

Slammiversary XII :

- King se plaint des changements de carte de dernière minute, et MVP lui explique qu'il n'a pas le choix, qu'il faut faire avec, et qu'il va devoir se débrouiller.

- L'arène semble blindée et motivée, ça fait plaisir à voir.

- X-division Ladder match. L'entrée de Crazzy Steve était fun, et le public était à fond derrière lui. Très bon match, même si j'ai eu l'impression que le finish était un peu précipité (du genre, la ceinture n'était pas sensée se détacher exactement à ce moment là... m'enfin avec l'expression perpétuellement étonnée de Sanada, difficile à dire).

- La Team MVP se fait copieusement siffler à son arrivée, promo geignarde de MVP pour récapituler le changement de title match, promo arrogante de King, et pas de promo de Lashley.

- Joe vs Lashley. Match solide et méthodique, avec un Joe qui n'a pas à avoir honte de perdre comme ça (d'autant qu'il lui reste toujours un title shot ultérieur en stock, si je me souviens bien).

- Brève promo de Dixie depuis sa suite familiale.

- Magnus (w/ Bram) vs Willow (w/Abyss). Hardy est un grand malade. Je crois qu'il faut le répéter. Sinon, un match consistant, avec des interventions qui n'en étaient pas, car elles n'avaient pas de conséquences sur le résultat du match, ce qui était parfait.

- JB + Angle + un public en folie, pour annoncer l'entrée de la Team 3D dans le HOF. Un choix intéressant, inattendu, mais pas forcément injustifié. Je me demande où va se dérouler BFG... si c'est NYC, alors la cérémonie officielle devrait être explosive.

- EC3 veut devenir The Hardcore American Icon.

- King vs Aries. Excellent. Et pas grand chose d'autre à dire, franchement. :mrgreen:

- JB présente les Von Erich, pour un match contre les Bromans.

- VEs vs Bromans. Un match honorable, les VE ne sont pas encore totalement à l'aise, mais pour un premier match tv, rien de honteux. Le post-match était assez jouissif, je dois dire.

- Angelina & Velvel pour une brève promo backstage.

- Angelina (w/Velvel) vs Gail. Un bon match qui se termine par un bon vieil arbitre corrompu. Pas désagréable, puisqu'avec suffisamment d'action pour être satisfaisant.

- Bully et Devon backstage, puis une petite promo de Bully.

- EC3 vs Bully, Texas Death Match. Un Last Man Standing, en fait, néanmoins plutôt efficace et sympathique. Dixie ne va plus y échapper bien longtemps encore... je pense qu'à NYC, elle va y passer.

- Storm vs Anderson. Storm qui trolle l'équipe des Cowboys pendant tout le match, avant d'entamer un match tranquille et assez court (il est probable qu'ils aient raccourci un peu le tout pour laisser du temps au main event). RAS.

- Promo enflammée d'EY, backstage.

- EY vs Aries vs Lashley, HW Title. Excellent main event, et les trois hommes se sont donnés à 200%. Chouette post-match entre Aries et EY.



Pas de mauvais match, de l'action dans tous les sens, des résultats propres et logiques, un public motivé... bref, c'était une réussite. AMHA.

commentaires

Catch Review : TNA Impact Live (12/06/2014)

Publié le 13 Juin 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

La Road to Slammiversary a été assez décevante, jusqu'à présent, principalement à cause du manque de punch de l'Impact Zone décédée, et des émissions enregistrées deux mois à l'avance, ce qui a empêché les scénaristes de corriger le tir... mais cette semaine, ultime chance de redonner un coup de fouet au build-up de Slammy !

- EY qui reçoit les ovations du public à son arrivée, qui défie et vanne la Team MVP, fait la promo de son nouveau show au passage, et exige un match sans intervention à Slammy ; il obtient le choix de la stipulation du match, s'il bat deux des trois membres de la team MVP ce soir.

- EY vs Bobby Lashley. Lashley est un monstre de puissance, et une défaite logique pour EY, qui n'a d'autre choix que de battre les deux autres désormais, et injectera probablement un peu de tension au sein de la team MVP si King et MVP ne parviennent pas à vaincre EY. Joe se pointe pour sauver EY en post-match.

- Willow dans son petit monde de drogué. :P

- EY en petite forme, Joe en colère.

- Team Hooliganz dans le ring, pour une promo de Magnus qui rejette ce que la TNA voulait faire de lui. Bram continue d'avoir des gestes et des attitudes bizarres, qui fonctionnent assez bien pour établir son personnage. Willow se pointe, nous fait une promo nawak qui réétablit son alter-ego, et parle de "nous", et explique qu'il a recruté Abyss pour dimanche. Brawl. Segment efficace, et Bram est excellent dans son rôle.

- EC3 est blessé, et mécontent.

- Robbie E vs Knux. Toujours un gros chaos bordélique, avec un Robbie E toujours flippé par Steve. Je suis curieux de voir comment la TNA va corriger un peu le gimmick de la Menagerie, maintenant qu'ils ont pu voir ce qui fonctionnait ou pas.

- EC3 & Spud prêts à dévoiler toute la vérité sur Bully, avec l'aide de Broose Assmacher, qui est de retour.

- EC3 & Spud dans le ring, avec Brooke, qui subit un interrogatoire enragé de la part de Spud. Bully to the rescue, et lui et Brooke enterrent la hache de guerre. EC3 est furieux de l'attitude de Bully, et zou, Tables match à Slammy, que Bully transforme en Texas Death Match..

- King est supra confiant.

- EY vs King. King trop confiant, forcément, et qui perd pour s'être trop vanté. Efficace.

- Maddie bien décidée à ignorer Brittany, et à gagner son match.

- EY bien décidé à aller jusqu'au bout.

- Brittany vs Maddie vs Gail, #1 Cont, avec TBP aux comms. Brittany qui tente de copier Maddie, et de s'allier à elle contre Gail, qui en profite pour prendre l'avantage. Match sympathique.

- MVP continue d'influencer Hebner Jr.

- MVP vs EY : Lashley & King démolissent EY en pré-match, MVP entreprend un gros travail de destruction sur le dos de EY, qui remporte tout de même la victoire en fin de compte par DQ, ce qui agace profondément MVP. EY s'en fout, et hop, un cage match @ Slammy.


 

Un bon show de pré-PPV, qui a achevé de consolider la carte, et de laisser de nombreuses possibilités de booking pour Slammy. Ça a redonné un coup de fouet au tout, ce qui n'est pas plus mal.

Et donc la carte définitive de Slammiversary, ce Dimanche :

- Angelina Love © vs. Gail Kim - Singles match for the TNA Knockouts Championship
- Mr. Anderson vs. James Storm - Singles match
- Willow (with Abyss) vs. Magnus (with Bram) - Singles Match
- Samoa Joe vs. Bobby Lashley - Singles Match
- Austin Aries vs. Kenny King - Singles Match
- Sanada © vs. Manik vs. Tigre Uno vs. Crazzy Steve vs. Eddie Edwards vs. Davey Richards - 6-man Ladder match for the TNA X Division Championship
- Bully Ray vs. Ethan Carter III (with Rockstar Spud) - Texas Death match
- The Von Erichs (Marshall and Ross) (with Kevin Von Erich) vs. (Bromans ?) - Tag Team match
- Eric Young © vs. MVP - Steel cage match for the TNA World Heavyweight Championship

Une carte très chargée qui, si elle évite le surbooking et les fins en queue de poisson à chaque match, pourrait bien donner lieu à un PPV mémorable. D'autant que j'imagine bien la TNA donner la ceinture à MVP, pour qu'il arrive en mode über-heel aux tapings de NYC, dans quinze jours, et qu'il y affronte Joe, Aries, EY, Bully Ray devant une foule déchaînée encourageant tous les challengers.

commentaires

Catch Review : TNA Impact Live (05/06/2014)

Publié le 6 Juin 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

Après un show de storyline et de transition, il est temps de mettre en place la carte de Slammiversary !

- La Team MVP cherche Joe backstage.

- Joe dans le ring, défie la Team MVP, vanne Kenny King, insulte MVP, bref duel de promo jusqu'à l'arrivée d'Aries... et le tout se termine par MVP bookant Aries vs Joe, loser leaves TNA.

- Magnus se moque gentiment du match de Bram contre Willow, et Bram réplique en se moquant du règne bancal de Magnus. Je continue d'apprécier Bram, qui est très bon dans son rôle.

- Willow vs Bram. Un match tout à fait honorable, avec une fin en queue de poisson qui fonctionne : Magnus a enfin franchi la limite et pêté un cable. Bram est extatique.

- MVP booke les Wolves l'un contre l'autre.

- Anderson joue les cowboys backstage.

- Eddie Edwards vs Davey Richards. Démo technique des deux hommes, malgré un Kenny King à grande gueule au micro, qui asticote les Wolves au micro, et finit par se prendre un bon coup de pied. Un segment réussi.

- Dixie mécontente des actions de MVP.

- Brittany vient s'excuser backstage, mais Maddie la rejette à nouveau.

- Robbie est coulrophobe.

- MVP tente d'influencer Hebner Jr.

- Promo backstage de Joe, pas impressionné, et d'Aries, assez critique envers l'attitude de Joe.

- Les Bromans dans le ring, arrivée de la Menagerie, et duel de promos (et de klaxons) qui m'a bien fait rire. Mini-brawl, et la Menagerie triomphe. Plus court et concis que d'habitude, ça fonctionne mieux.

- Gunner joue aux cartes avec Shaw à l'asile, un Shaw qui semble avoir des dons... étranges. J'aime bien.

- Aries vs Joe. Bon match tant que ça a duré, mais public gentiment mou. Intervention de EY et Bully, qui se débarrassent de l'arbitre, s'excusent au micro, et lancent un défi à la Team MVP + EC3, pour un First Blood match... match que King accepte au grand dam de ses potes.

- Anderson continue de jouer les cowboys alcooliques ("He likes beer !"), Storm n'est pas content, brawl. Storm reprend du poil de la bête, efficace bien qu'un peu too much du côté d'Anderson.

- Gunner & Shaw vont regarder certains des dessins de Samuel, qui est clairement talentueux.

- Maddie vs A-Love. RAS de mauvais, un tv match assez bref. La dynamique Maddie/Brittany est curieuse, mais pas inintéressante.

- Team MVP & EC3 backstage, les tensions règnent.

- Maddie engueule Brittany, et se contredit par là-même.

- Team MVP & EC3 vs Team EY, First Blood match. Le public s'est réveillé, étrangement... sinon, un bon tag match, long et solide. La team MVP préfère laisser EC3 se débrouiller seul en post-match, puis l'attaque backstage... Dixie est furieuse, et il y a désormais trois camps qui s'opposent au sein de la TNA.


 

Un show assez mal accueilli par les fans, qui l'ont trouvé décevant, plat et sans intérêt. Perso, sans crier au génie, j'ai bien aimé... peut-être que j'étais de bonne humeur, ou que je suis tellement habitué à une Impact Zone morte que je n'y fais plus vraiment attention...

(ou alors, c'est parce que j'ai enduré le Raw de Lundi, et qu'en comparaison, cet Impact était du grand art)

commentaires

Catch Review : WWE Payback 2014

Publié le 2 Juin 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

Une fois n'est pas coutume, revenons un peu sur la WWE, qui depuis Wrestlemania est retombée dans une routine soporifique sans grand intérêt, avec une midcard ronronnante, une Divas' Division qui n'arrive pas à s'établir, des n00bies dont les gimmicks ne fonctionnent pas sortis de NXT, et des feuds interminables en main event, histoire de compenser la blessure de Bryan.

WWE Payback 2014 :

- Sheamus vs Cesaro, US Title. Franchement pas grand chose à en dire. Cesaro est toujours excellent, Sheamus n'est pas mauvais, mais les enjeux étaient minimes, le suspens inexistant, et Heyman toujours épuisant. Oui, c'était assez solide dans le ring, mais à part ça, gros bof.

- Rhodes vs Rybaxel. Un match quelconque, le 25963ème de ces deux équipes. Pas forcément mauvais, mais affreusement répétitif et quelconque dans l'absolu. Ici aussi, enjeux minimes, aucune progression de l'intrigue, du surplace, en somme.

- Rusev vs Big E. Et on continue avec un peu plus de répétition, pour un squash sans intérêt. Zou, on passe.

- Bo Dallas vs Kofi. Bo avec un t-shirt, histoire qu'on ne le voit pas gigoter... et Kofi qui se fait démolir par Kane. Pourquoi ? Pourquoi pas, au point où en est sa carrière...?

- Barrett vs RVD, IC Title. Cf Sheamus vs Cesaro, c'était exactement le même manque d'enjeux, d'intérêt, et tout et tout. Avec en prime un sérieux déficit de charisme pour les deux hommes.

- Le soap opéra de Stephanie McMahon, Bryan et Brie Bella. Rien à en dire, tant le tout était téléphoné de bout en bout. Comme d'habitude depuis que Bryan est dans la course au titre, les bookers tirent sur la corde, font durer l'intrigue de semaine en semaine sans raison, plutôt que de prendre une décision radicale, et de lui enlever son titre. M'enfin bon.

- Bray Wyatt vs Cena, Last Man Standing. On ne peut pas leur enlever ça : Bray et Cena se donnent toujours à fond, même quand les bookers leur concoctent un bordel surbooké, avec intervention à gogo, et un finish bien honteux, avec domination, une fois de plus, de Cena. Le pire étant que la victoire de Cena était tellement certaine que tous les efforts des lutteurs n'ont servi à rien, et ont échoué à provoquer le moindre suspense, ou le moindre moment de doute. Dommage.

- Paige vs Alicia Fox, Divas Title. Comme d'habitude, Paige est bookée avec les pieds, se fait démolir pendant tout le match, place deux cordes à linge, son finish, et gagne. Le booking à la Cena est clairement contre-productif pour la demoiselle.

- Evolution vs Shield, No Holds Barred Elimination trios match. Pendant les deux tiers du match, les deux équipes oublient les stipulations, respectent toutes les règles, et n'éliminent personne. Et puis ils se réveillent, et le match décolle enfin sur la fin, avec sans grande surprise, un Shield qui continue d'être surpushé par HHH. M'enfin ça se regardait.


 

Un PPV typique du status quo de la WWE : l'action dans le ring était solide, voire même assez bonne, mais le booking ne suivait pas. Soit les feuds étaient rances, soit les bookers ont opté pour la solution la plus prudente et conservatrice, celle qui ne chamboule pas le status quo et l'équilibre des forces en place. Autant dire qu'en enlevant ce PPV du calendrier de la WWE, il n'y aurait eu aucun changement apparent, tant les évènements de ce show étaient sans conséquence notable. En un mot, du meublage.

commentaires

Catch Review : TNA Impact Live (29/05/2014)

Publié le 30 Mai 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

La semaine dernière, malgré une émission très chargée en parlotte, le show restait fun, avec des brawls incessants, et une mise en avant prononcée de la team MVP. Cette semaine, la Road to Slammiversary continue...

- Bully furieux et motivé, se fait assaillir par EC3, Spud, & la team MVP.

- Sauvetage made in Wolves, EY & Aries, qui se vengent sur Spud.

- Aries & Wolves vs Team MVP. Trios match plutôt efficace, malgré quelques moments de flottement dans les transitions, et la coupure pub mal placée, qui cassait un peu le rythme et la dynamique du truc.

- Bram motivé.

- EC3 va se plaindre auprès de Tatie Dixie.

- Tigre Uno vs Bram. Tigre se fait démolir, et Bram a une jolie présence dans le ring. Magnus n'a toujours pas basculé vers le côté obscur, et booke Bram vs Willow.

- Shaw tente de se justifier de ses actions auprès d'Anderson.

- Brittany tente de convaincre Maddie d'être sa partenaire, mais Maddie refuse et la met en garde.

- Bromans vs Gunderson. RAS.

- En post-match, la Menagerie débarque (présentée par une voix qui ressemble étrangement à celle de James Mitchell) et fait flipper les Bromans.

- Les Carter sont backstage.

- Brittany recrute Gail Kim pour son match.

- Les Carter dans le ring. Duel de promos avec la Team MVP, qui refuse l'aide des Carter. La team EY débarque, et se retrouve dans un match ce soir, avec EC3 en ref. Trop long pour ce que c'était.

- TBP sont confiantes.

- Petit point sur la blessure de Kurt.

- TBP vs Britt & Kim. La n00bitude de Brittany lui coûte le match qui, à part ça, n'est pas mauvais. Le public était dedans.

- EY et Ray sont prêts à se battre.

- Brittany demande à Maddie de la rejoindre dans le ring. Madison explique que le côté fangirl de Brittany la saoule un peu, et qu'elle se mèle de ce qui ne la regarde pas entre Maddie et TBP. Brittany pête un cable, bascule en mode Single White Female, avant d'être brièvement vannée par les TBP. Du développement qui peut déboucher sur quelque chose d'intéressant, mais qui n'a pas été apprécié du public sur le webz (c'est homophobe et irrespectueux  des LGBT) et dans l'IZ.

- Ec3 et la Team MVP backstage.

- Kenny King qui s'incruste pour présenter les deux compétiteurs du match à venir, en trollant gentiment Bully et EY, et en rajoutant Bobby Lashley & MVP en guest inforcers en plus de EC3 et de KK.

- EY vs Bully. Pas de la grande action, puisque interventions constantes des mecs à l'extérieur... et retour in extremis de Joe, pour équilibrer tout ça.


 

Je ne peux pas dire que cet Impact rentrera dans la catégorie des shows inoubliables. C'était clairement un show de transition, qui soulignait tout aussi clairement le problème des tapings à rallonge : les épisodes ont tendance à manquer de punch. Cela dit, Joe is back, l'équipe des faces est au complet, et les intrigues se cristallisent un peu partout, donc ça reste plus équilibré que le précédent épisode, et pas inintéressant.

Moyen, mais pas inintéressant.

commentaires

Catch Review : TNA Impact Live (22/05/2014)

Publié le 23 Mai 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

Après un Impact médiocre, et un show très concentré sur les intrigues et leur avancement plus que sur l'action, un peu de changement au programme :

- Récap de la trahison de MVP.

- En route vers la ROH (:p) Kaz se fait démolir par la Team MVP.

- Promo globale de TMVP : MVP est trop confiant, King est trop arrogant, Lashley est trop naif (et finira probablement par redevenir face sur le long terme). Les Wolves sont outrés, MVP les méprise, brawl, et double spear qui fait mal. Une intro honorable qui aurait probablement été plus efficace sans les quelques abrutis au premier rang qui encourageaient et applaudissaient toutes les actions des heels.

- Les Carters arrivent, les Wolves s'en vont.

- EY au micro, critique les trois membres de MPR, brawl, et sauvetage par Aries, sous les vivas de la foule (et du groupe de smarks du premier rang).

- Bram a arrangé un nouveau match pour Magnus, contre Willow ; Magnus le prend mal, ce qui amuse Bram.

- Love met en place un open challenge, Gail l'attaque backstage.

- Angelina vs Brittany. RAS. Brittany est encore un peu n00b, mais bon, avec le temps, elle devrait faire une KO tout à fait honorable. Brawl en post-match avec Gail.

- Les Carters sont dans la place.

- Anderson et Storm se lancent dans un concours de boisson.

- Aries vs MVP. Jolie intensité, avec un Aries dominant jusqu'à l'intervention de la team MVP. Sauvetage de courte durée par EY qui retourne ainsi la faveur à Aries. MVP annonce Lashley vs EY pour plus tard.

- Entrée en scène des Carters, brève discussion tendue entre les deux camps, interrompus par Bully, qui remet les pendules à l'heure, mais MVP n'est pas impressionné, et Bully se fait démolir, sous les applaudissements des Carters, qui sont de retour. ECIII passe Bully au travers d'une table, et Dixie trolle un peu. Un segment ultra-chargé, avec beaucoup de pièces en mouvement, mais efficace.

- Bully tente de rattraper Dixie et EC3, en vain.

- Magnus vs Willow, Falls Count Anywhere. RAS, un tv match assez basique, avec un Magnus qui perd parce qu'il n'écoute pas Bram.

- Gunner continue ses visites à l'asile, et tente d'amener Shaw à changer.

- Eddie Edwards est de retour, et veut se battre.

- Edwards vs King. Pas un match officiel, mais un brawl supplémentaire plutôt dynamique et bien exécuté.

- Anderson et Storm continuent de se bourrer la gueule, mais Anderson simule.

- MVP tente de convaincre l'arbitre de le favoriser.

- Anderson détruit Storm à l'extérieur du bar. "Revenge, bitch ! BAM !"

- EY backstage, motivé, et pas bien dans sa tête.

- EY vs Bobby Lashley. Un travail de destruction méthodique entreprit par Lashley, un bon retour d'EY, et une fin logique. Aries tente à nouveau d'intervenir, en vain... ils ont clairement besoin d'un troisième allié qui, par exemple, viendrait d'une île lointaine...


 

Ce soir, le mot d'ordre était "Brawl, brawl, et encore plus de brawl". Ce qui s'avérait au premier abord un show lourd en blablas a fini en fait par être assez équilibré, avec un paquet de brawls non-sanctionnés, et quelques matches pour compléter. Les intrigues ont avancé, les forces en présence ont évolué, il y a eu le quota d'action... bref, j'ai plutôt bien aimé le tout, cette semaine. C'était joyeusement chaotique, dans le bon sens du terme.

commentaires

Catch review : TNA One Night Only - Jokers Wild 2

Publié le 18 Mai 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA, ONO

TNA One Night Only - Jokers Wild 2 :

- Grosse ambiance puisque le public anglais de Birmingham est déchaîné.

- Commentaires gentiment à chier.

- Gunner & Sabin vs British Invasion (Magnus & Doug Williams). Match solide bien qu'assez classique.

- Bad Influence et les Bromans backstage, avec un Robbie E qui a du mal à comprendre le concept du tournoi. :mrgreen:

- Robbie E & Daniels vs Bad Bones Klinger & Joe. Bon match, et Bad Bones était convaincant.

- Interview de Gunner, British Invasion & Sam Shaw.

- Spud & Bully vs Anderson & Aries. Grosse grosse poilade que ce match, de bout en bout. C'était excellent.

- The Wolves vs Beer Money. MOTN.

- Spud et Bully Ray font la fête. Spud est génial.

- Aries est amusé.

- Kaz & Curry Man (!!!!) vs EC3 & EY. Ce qui se transforme rapidement en...

- Kaz & EC3 vs EY & Curry Man. Ce qui se retransforme rapidement en...

- Kaz & Curry Man vs EC3 & EY. Un comedy match sympatoche.

- Les Wolves backstage, contents d'eux.

- Zema & Jessie vs Shaw & Abyss. Un match tranquillou, avec un duo intrigant.

- La Team Dixieland semble d'accord... pour ne probablement pas être d'accord.

- Tapa & Gail & Alpha Female vs Velvel & Maddie & ODB, Elimination match. RAS.

- 12 men gauntlet. Spud est une superstar, il est tout simplement génial, et il a fait de ce Gauntlet un grand moment de catch. Et EY portant EC3 et Magnus sur ses épaules, ce n'était pas mal non plus.


 

Un One Night Only excellent, avec un public en béton armé, et un Spud qui fait le show toute la soirée. Taz & Tenay, par contre, étaient très inégaux...

commentaires

Critique éclair : Penny Dreadful 1x02 (premières impressions)

Publié le 17 Mai 2014 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, Showtime, Fantastique, Drame

Après un premier épisode qui, sans être mauvais, ne m'avait guère convaincu, continuons la série brièvement, pour atteindre avec ce second opus le premier quart de la série Penny Dreadful...

Roh, ce facepalm massif (accompagné de rires) pendant toute la scène de la séance de spiritisme et la scène de sesque pluvieux qui suit. Pour quelqu'un qui trouve que, déjà en temps normal, Eva Green en fait trois tonnes et cabotine constamment, là, c'était festival... ça ne gênera probablement pas ceux qui sont fans de la demoiselle, mais perso, ça a été instantanément rédhibitoire. D'autant plus que la prod, jamais vraiment subtile, tente d'en faire un moment dramatique important, voire même émouvant pour le perso de Dalton... ce qui échoue lamentablement dès que Green fait de gros yeux ronds en prenant une voix de fillette et un accent anglais snob.

M'enfin bon... de manière générale, cet épisode a suscité chez moi un bon gros bof. Pas grand chose à en dire, en fait, sorti du spiritisme. Billie Piper (en prositupouffe maladive de l'époque) a un accent calamiteux et crache du sang en couchant avec Dorian Gray. Eva Green cabotine. Certains moments, certaines scènes fonctionnent, mais le tout reste assez premier degré et rigide, et l'écriture et la mise en image sont parfois assez pataudes (Dorian Gray est devant un mur de portraits, il se retourne lentement, s'approche de Billie Piper, il sourit, et la caméra fait un vilain travelling avant sur son visage, bien appuyé, alors que le personnage annonce "My name is Dorian Gray". Fin de la scène sur une musique dramatique. Mouais.). J'ai regardé l'épisode en deux-trois fois, tellement je n'étais pas dedans ; bref, ce show n'est pas vraiment pour moi, je pense, pas au rythme d'un épisode par semaine. Je lâche pour le moment, et je reviendrai en fin de saison, pour un rattrapage éventuel.

(cela dit, j'ai bien aimé le retour final de la Créature de Frankenstein, la vraie, avec les longs cheveux noirs et le teint pâle décrits dans le livre)

commentaires

Critique éclair : Penny Dreadful 1x01 (premières impressions)

Publié le 16 Mai 2014 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, Showtime, Fantastique, Drame

Que se passe-t'il quand Showtime décide de faire sa propre version de la Ligue des Gentlemen Extraordinaires de Moore, pour réunir à l'écran toutes les figures mythiques de la littérature du 19è siècle, sous la plume du scénariste surcôté John Logan ? Penny Dreadful.

Bref avis pour ce pilote assez bien léché, mais pas forcément d'une originalité ou d'une efficacité folle : c'est joli, Timothy Dalton est impeccable en machin-garou papa de Mina (les autres persos, mouais, sans plus : Harnett est forcément en retrait dans cet épisode, Frankenstein en fait trois tonnes, et Eva Green fait du Eva Green, avec le bonus de ne pas être nue dans ce pilote, ce qui est rafraîchissant, même si ça ne devrait pas durer, Showtime oblige), et ça se regarde tranquillement... mais je ne suis pas certain d'avoir suffisamment apprécié pour regarder la saison au rythme de sa diffusion. La faute à l'écriture de John Logan, pas toujours très inspirée ou subtile, et qui téléphone pas mal certains moments ou éléments, sans vraiment m'avoir convaincu que le programme avait, par ailleurs, quelque chose d'original ou de captivant à me proposer.

commentaires

Catch Review : TNA Impact Live (15/05/2014)

Publié le 16 Mai 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

L'Impact de la semaine dernière était particulièrement médiocre... qu'en est-il de cette semaine ?

- EY au micro, pour expliquer que tout le monde espérait mieux que MVP, puis défie MVP, qui réplique depuis les coulisses, bien planqué, jusqu'à ce que EY décide d'aller le chercher. Ouverture efficace, sans plus.

- Bully s'est introduit dans le jardin de Dixie.

- Récap de Bram/Magnus & Willow + une promo toujours WTF de Willow.

- Bram & Magnus vs Willow. Un petit match tranquille, plus là pour développer Magnus/Bram que pour l'action en elle-même.

- EY démolit le salon de MVP.

- Bully s'est introduit chez Dixie.

- Gail au micro, mécontente. Angelina réplique, et zou, un match.

- Gail vs Velvet. Ouhlàlà, Gail en tremble dans ses bottes, quelle menace. Loin d'être du grand art, forcément avec Velvel, mais au moins elle n'a pas botché.

- The Menagerie est dans la place, et Knux a une veste à paillette, il y a du mieux. Ne manque plus qu'un haut-de-forme et une canne.

- EC3 satisfait de sa performance de la semaine dernière.

- Kaz vs Crazzy Steve. Du grand nawak incontrôlable (ce qui est le concept du truc : Rebel avait prévenu Knux que les deux autres étaient incontrôlables, c'est le cas...) et fun. Attention à ne pas renouveler le grand nawak trop souvent, par contre...

- Aries se fait botter le cul et éjecter par la sécu et par MVP, qui se fait surprendre par EY.

- Brawl EY/MVP, finalement interrompu par la Sécu. Public moyennement motivé.

- Spud en mode solid snake chez Dixie, mais il se fait choper comme un bleu.

- Anderson vs Storm. Match standard, RAS.

- Shaw à l'asile, reçoit la visite de quelqu'un.

- Récap de l'entraînement de Sanada. J'aime bien cette approche.

- Sanada vs Zema vs Tigre Uno. X-Div Title. Plutôt sympathique, même si l'absence de Tigre Uno pendant une partie du match était un peu agaçante.

- Bully joue les slasher movie killers avec Dixie.

- Comme je m'en doutais la semaine dernière, Gunner le soldat qui a déjà été confronté à du PTSD, va voir Shaw pour lui parler à l'asile, et essayer de comprendre sa folie.

- Récap de la blessure de Kurt.

- Bully continue de faire flipper Dixie, mais EC3 est là pour égaliser l'équilibre des forces.

- Récap de Roode vs MVP, qui a suspendu Roode indéfiniment.

- MVP vs EY. HW Title. Du brawl qui dure, avec un MVP qui tente de détruire l'épaule d'EY, et une double intervention sympathique. À nouveau, efficace, et le finish à base de New Nation fonctionnait assez bien, et donne des trucs à faire aux mecs inutilisés.


 

Un show.... intéressant. Ce n'était pas forcément un show exceptionnel niveau action, puisque tout était centré sur l'avancement des intrigues, mais on ne peut pas nier qu'il y ait eu des moments mémorables : la Ménagerie totalement barrée, le segment final, et je dois dire que je suis particulièrement intrigué par ce qu'il va advenir de Shaw & Gunner. On verra bien....

commentaires

Catch Review : TNA Impact Live (08/05/2014)

Publié le 9 Mai 2014 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, Catch, TNA

- Bully à Nashville, à la recherche de Dixie.

- EY dans le ring, pour annoncer qu'il est un peu teubé, qu'il est un fighting champion, et qu'il lance un open challenge, auquel répond Bobby Roode, qui veut une nouvelle chance. Un échange de promos plutôt honorable.

- MVP a prévu quelqu'un d'autre que Roode pour affronter EY.

- TBP vs Brittany & Maddie, Evening Gown match. Pas terrible, même si les demoielles en petite tenue, ce n'est jamais désagréable.

- Spud et Dixie backstage.

- Récap de EC3/Angle.

- Bram a officiellement rejoint la compagnie, et a prévu un match contre Willow pour Magnus, qui est officiellement dépassé.

- Angle vs EC3. RAS.

- Angle est "blessé".

- MVP dans le ring, pour rappeler à tout le monde qu'il est le boss, et que c'est lui qui prend les décisions importantes, bordel. Roode est mécontent, zou, un brawl.

- Bully s'introduit dans les bureaux de Dixie, fait peur à sa secrétaire, et règle son compte à Spud. Amusant.

- Knux et Rebel réceptionnent une caisse backstage.

- Roode kickbanné par MVP.

- Bromans vs Wolves, Ladder Match. Match globalement réussi, malgré un spot ou deux un peu télégraphiés dans leur mise en place.

- La ménagerie est dans la place.

- Bully n'est plus dans le bureau de Dixie.

- Knux vs Kaz. La Ménagerie est plutôt sympathique, même si Knux a besoin d'une tenue plus appropriée à son nouveau gimmick. Le match est un squash assez basique, sinon, mais efficace.

- Bully a pris le contrôle des opérations de TNA. Un bon gros WTF amusant.

- Gunner & Anderson discutent un peu backstage.

- Bully a transformé Dixieland en bordel incontrôlable. Un peu longuet pour ce que c'était.

- Promo WTF de Willow, as usual.

- Magnus (w/Bram) vs Willow. Solide pour ce que c'était, avec une fin qui développe un peu plus la relation Bram/Magnus.

- Angle va devoir repasser sur le billard.

- MVP dans le ring, again, pour s'autoproclamer nouveau challenger, et passer EY à tabac. Un heel turn surprenant, qui arrive honnêtement un peu trop tôt à mon goût (c'est cohérent, il a mis de côté un bon paquet de prétendants au titre, comme Joe, Roode et Aries, mais un GM heel, c'est trop commun et attendu).



Un show assez faible, que j'aurais probablement qualifié de médiocre s'il n'y avait pas eu le ladder match. C'était surtout la première heure qui plombait le tout, à mon sens, avec notamment le KO match, qui traîne en longueur un feud peu intéressant. Tant pis.

commentaires

Catch Review : WWE Extreme Rules 2014

Publié le 5 Mai 2014 par lestelephagesanonymes dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

Ou plutôt, un show qui aurait dû être rebaptisé Non-Extreme Rules, ou Facepalm Sunday...

WWE Extreme Rules 2014 :

- Kickoff Show : Torito vs Horny, WeeeLC Match. Ultra stupide, avec 3MB et les Toreadors qui se jettent dans des tables et des échelles pour vendre les coups des nabots, et des spots tellement artificiels que ça en fait pitié. Bien évidemment, l'internet et le public ont adoré. Parce que les nains, c'est rigolo.

- RVD vs Cesaro vs Swagger, Elimination 3-way. Promo sans intérêt de Heyman, Cesaro avec un thème de merde, des commentateurs qui semblent découvrir après la première élimination que c'est un elimination match, et un affrontement brouillon, laborieux, et assez décevant.

- Steph qui s'inquiète pour Bryan, et qui tente de lui faire abandonner le titre. Lulz.

- Encore une vidéo pour Bo Dallas.

- La russe qui dédie le squash à venir de son protégé bulgare à Vladimir Putin, parce que Rusev "habite désormais en Russie". Méga facepalm.

- Rusev vs Truth & Consequences. Un squash, avec un Woods qui ne rentre jamais dans le ring. Là, j'ai commencé à me dire que le PPV était mal parti.

- Promo sans intérêt d'Evolution. Batista avec une barbe, WTF.

- Barrett vs Big E, IC title. Un match plat, avec un public qui chante pour le heel et ne réagit pas/siffle Big E.

- Vignette sur Adam Rose, qui débute Lundi.

- Récap de Evolution vs Shield, avec Triple H qui réécrit au passage l'histoire du Shield à son profit...

- Evolution vs Shield. Un trios match assez pépère, qui met énormément de temps à décoller, et qui se finit, comme d'hab, par une spear de Reigns. La fin du match était sympa, cela dit.

- Cena vs Wyatt, Cage match. Un match très lent, parfois ridicule (le spot de la porte, avec Cena plus fort que les deux Wyatts), sans grande logique (tout le concept de Bray Wyatt, c'est de détruire Cena et tout ce qu'il représente, et pourtant, il passe tout le match a essayer de sortir de la cage plutôt que de continuer l'assaut), un Cena dominant, et un finish stupide. Pfff.

- Tamina vs Paige, Divas title. Un match un peu laborieux, les deux femmes ne fonctionnent pas très bien ensemble, et Paige ne me convainc toujours pas, m'enfin bon, rien de forcément mauvais, et aucun botch.

- Les Wyatts avec Little Johnny, toujours aussi ridicule. Il faut le voir pour le croire. Et le public qui éclate de rire quand le gamin parle... oops.

- Bryan vs Kane, Extreme Rules Match, HW title. Un brawl qui commence à 200 à l'heure, avant de virer au grand n'importe quoi à coups de transporte-palettes et de spots débiles. Le finish était bien honteux, avec Kane qui passe au travers d'une table enflammée (instantanément éteinte par les pompiers), se relève immédiatement pour rentrer dans le ring, se prendre le Knee Plus de Bryan, perdre le match, se relever, et rester debout au milieu du ring pour poser pendant que sa musique retentit.

Bilan :

Honnêtement, il n'y a que cinq minutes à retenir de ce show, les cinq dernières minutes du match du Shield. Et encore, ça devient particulièrement routinier de voir Reigns toujours triompher de la même manière. Le reste ? Soit sans intérêt, soit très très très con. Le genre de PPV qui aurait valu des torrents d'insultes à la TNA, par exemple, pour avoir osé Little Johnny, le porte palettes, la table en feu inutile, les feuds qui continuent, Vladimir Putin, et le match des nains...

commentaires
<< < 100 110 120 130 140 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 170 > >>