Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Christmas Yulefest 2015 - 98 - Les Douze Coups de Noël (2015)

Publié le 2 Janvier 2016 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Yulefest, Review, Télévision, Romance, Christmas, Noël, Lifetime, Comédie, Fantastique

2016 est enfin là, mais comme tous les ans, la Christmas Yulefest continue sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma festif pendant toutes les fêtes de fin d'année, jusqu'à l'arrivée des Rois Mages, le 6 Janvier...

Les Douze Coups de Noël (The Spirit of Christmas / Hollygrove) :

Kate (Jen Lilley), une jeune avocate malheureuse en amour, part dans le Vermont pour faciliter la vente d'une vieille auberge splendide, réputée pour être hantée. Seule dans ce bâtiment, elle rencontre alors le séduisant Daniel Forsythe (Thomas Beaudoin), mystérieusement décédé 95 ans plus tôt et qui, chaque année, prend forme humaine durant les douze jours précédant Noël. Bien décidée à l'aider, et pas insensible à son charme, Kate commence alors à mener l'enquête...

Ultime téléfilm Lifetime de la saison 2015, diffusé sur nos écrans français avant même que la diffusion US n'ait eu lieu, ce Spirit of Christmas est probablement le moins mauvais de la cuvée Lifetime 2015. Au point qu'il aurait presque pu avoir sa place dans la gamme Hallmark Movies & Mysteries de la concurrence...

Cela dit, le métrage n'est pas pour autant une vraie réussite, malgré une héroïne sympathique et expressive : en effet, le fantôme en question n'est pas un protagoniste particulièrement attachant ou charismatique, avec son interprétation trop intériorisée et torturée, et il faut bien avouer que tout le mystère autour de sa mort (dévoilé par touches via des flashbacks assez quelconques) est particulièrement cousu de fil blanc et insipide.

Résultat : on suit le tout sans grande passion ou intérêt, la romance paranormale étant trop classique pour vraiment suffire à soutenir le reste du métrage. Et on peine à ne pas être agacé par (à nouveau) la confusion entretenue entre les douze jours précédant Noël, et les véritables Douze jours de Noël, ou encore par cette fin télégraphiée (et improbable) au possible.

Cela dit, il faut bien avouer que tout l'environnement du Vermont enneigé fait plaisir à voir (les acteurs transis de froid en extérieur rendent le tout crédible), et que finalement, même si elle n'est pas particulièrement captivante, au moins cette enquête a le mérite de changer un peu d'ambiance et de ton par rapport à toutes les autres productions de cette saison.

3/6

Commenter cet article