Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Catch Review : Chikara - 14x03 - Diamonds Are Forever (21/06/2014)

Publié le 30 Août 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, Chikara

You Only Live Twice, le premier show de la saison, ne m'avait pas convaincu ; Quantum Of Solace, encore moins. Place à Diamonds Are Forever, qui s'est déroulé le même jour que QoS...

- Los Ice Creams vs Old Fashioned : grand moment de rigolade quand les deux teams tentent de transformer le match en trios match en recrutant des enfants dans le public... :P Un bon quart d'heure de grosse déconne très très sympathique, du Chikara old-school, en somme.

- Jojo Bravo vs Max Smashmaster : un petit trapu à la queue de cheval, face au gros bedonnant de la Devastation Corp (qui a perdu plus de 50 kilos, et est désormais au gabarit de Kane) dans un squash simple et direct, qui se conclue par un superbe moonsault du colosse (un moonsault qui ressemble étrangement à celui de Tursas, qui lui aussi à perdu un poids certain... hmmmm).

- Blind Rage vs Mat Fitchett. Un high flyer aux tattoos moches vs un vétéran goth de la Chikara, pour un match bref et assez classique.

- Batiri vs Oliver Grimsly & Qefka The Quiet (de l'odditorium aka la Menagerie 2.0). Un Batiri qui démolit ses adversaires jusqu'à la disqualification. RAS.

- Juan Francisco de Coronado (aka mini-Alberto Del Rio) vs Billy Roc (un vétéran des indies, entraîneur un peu bdeonnant au style très similaire à celui de Quackenbush, en un peu moins virevoltant). Promo quelconque de JFC ; pas un match très intéressant à mes yeux, principalement parce que Coronado n'est pas un compétiteur très mémorable, et qu'une fois que le match bascule à son avantage, ça devient rapidement prévisible et basique.

- The Colony vs The Colony Xtreme Force. Tag match solide et rodé entre ces deux équipes particulièrement habituées l'une à l'autre.

- Eddie Kingston vs Jimmy Jacobs. Jacobs se pointe en tongs, trolle un peu Kingston, et tente de le convaincre de se joindre à lui pour récupérer son titre bien-aimé. Kingston s'énerve, et l'attaque, mais finit par se coucher pour Jacobs lorsqu'il mentionne son titre. Pas inintéressant, mais j'ai vraiment du mal avec le personnage de Jimmy Jacobs, qui joue les Raven-bis avec son Brood "Flood"... beaucoup trop dérivatif à mon goût.

- BDK vs 3.0 & Archie Peck. Un match bref et basique, qui vire au brawl général avec intervention de l'Odditorium et du Batiri, et qui se transforme donc en...

- Bdk & Odditorium vs Peck.0 & Batiri. Sympatoche, mais bordélique, et assez classique dans son déroulement.

 

- Bonus match ! Shynron vs Chuck Taylor. Un match assez réussi, avec un Shynron exceptionnel d'agilité, de rapidité et d'acrobaties. Dommage que les commentaires (le commentateur habituel, et l'un des deux gamins du premier match) rendent le tout assez fatiguant et saoulant par moments. M'enfin c'est toujours sympa pour le gamin.



Deux heures de show nettement plus intéressantes que les deux précédents DVDs de la compagnie. Bon, ce n'est pas encore un retour à la grande époque de la Chikara, et il y a une absence flagrante d'intrigue générale ou de direction, mais il y a du progrès, avec trois matches plus ou moins réussis sur la carte.

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #45 : The Wedding Party (2010)

Publié le 29 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Romance, Drame, Australie

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

The Wedding Party :

Sans argent, Steve (Josh Lawson) décide de recourir aux grands moyens, et accepte de s'impliquer dans un mariage blanc avec Anna (Isabel Lucas) en échange d'une certaine somme d'argent ; mais lorsque sa famille apprend l'imminence de ce faux mariage, Steve doit jouer le jeu, au risque de perdre le coeur de son ex-petite-amie (Kestie Morassi)...

Une comédie de moeurs australienne avec quelques visages familiers, qui se regarde, mais qui est trop nonchalante et vagabonde pour dépasser son postulat de départ et vraiment convaincre. Kestie est particulièrement attachante, cela dit.

2.75/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #44 : Liberal Arts (2012)

Publié le 28 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Drame, Romance

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Liberal Arts :

À 35 ans, Jesse (Josh Radnor) revient dans son alma mater, le coeur plein d'enthousiasme et de nostalgie... là, il rencontre une jolie étudiante de 19 ans (Elizabeth Olsen) dont il s'éprend. Mais la différence d'âge et la virginité de la jeune femme s'avèrent des obstacles de taille pour Jesse.

Un film écrit, réalisé et interprété par Josh Radnor, qui se prend pour Woody Allen, et se met dans la peau de ce trentenaire agaçant, dont le charme fait succomber toutes les femmes, qui débite des platitudes philosophiques, s'ébaubit devant New York, a de l'humour, et est capable de conseiller autrui, quelque soit son âge et son problème.

Autant dire que le métrage m'est rapidement sorti par les oreilles, malgré Elizabeth Olsen, impeccable, et malgré les innombrables critiques américaines adorant le film. Un tout trop pompeux et prétentieux pour son propre bien, à la limite du film hipster pseudo-intellectuel supposément profond, mais finalement très conservateur.

2/6

commentaires

Catch Review : TNA Impact (27/08/2014)

Publié le 28 Août 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

Après un Hardcore Justice sympathique, mais aux audiences anémiques dans son nouveau créneau horaire, Impact continue son petit bonhomme de chemin, malgré la tourmente des rumeurs et des critiques internet.

- De la hype pour la tag series, et une petite récap du finish de la semaine dernière.

- Toujours pas très fan de Angle en tant que GM (toujours un peu robotique et forcé), même si les annonces faites depuis les balcons de cette salle font toujours leur petit effet. Arrivée de la team MLK, pour se plaindre de Kurt, troller le public new-yorkais, jusqu'à ce que Dreamer se pointe, et se fasse brièvement démolir. Un peu longuet pour ce que c'était, mais c'est toujours le problème de ces shows new-yorkais, on perd en concision ce qu'on gagne en énergie du public.

- Dreamer vs Lashley, Street Fight. Un Lashley dominant, une fois plus, pour un petit match efficace.

- Madison un peu jalouse de l'attention reçue par Taryn.

- Havok is coming, la semaine prochaine.

- Shaw et Gunner dans leur chambre d'hôtel, avec un Shaw au comportement suspect.

- Maddie vs Taryn. Un match assez solide, malgré son rythme parfois tranquille. Le semblant de heel turn de Maddie est intéressant, s'il se confirme.

- EY & Roode dans le bureau de Kurt.

- Shaw qui fait mumuse avec l'uniforme de Gunner.

- X-Div 6-men tag. Un match un peu précipité et brouillon par moments, mais dans l'ensemble assez fun.

- Rhino est en colère.

- Promos de Roode et EY, et Roode vs EY booké pour la semaine prochaine. Un segment solide, mais pas forcément indispensable en tant que tel.

- Les Bromans font un concours de Tinder, et entrent en compétition avec une KO mystérieuse... à suivre. Vont-ils tenter la combinaison Robbie/Assmacher à l'écran comme IRL ?

- EC3 vs Rhino. Match assez basique, jusqu'à ce que Carter pête un cable avec sa chaise, ce qui épouvante Spud.

- Storm, pour présenter The Great Sanada, aka une fusion de Sanada et Muta.

- Sanada vs Aries. Bon match, comme toujours entre ces deux hommes.

- Vidéo sur la nouvelle recrue, Chris Melendez, qui est ensuite invité dans le ring par Angle & co, pour que son histoire soit racontée par Anderson & Bully. Jolie histoire, mais segment un peu longuet.

- Team 3d vs Hardys vs Wolves, match #1 out of ?. Un main event qui part dans tous les sens, nerveux et spectaculaire. Et encore, il était clair que les trois équipes en gardaient sous le coude pour les matches suivants !


 

Un show qui n'était pas désagréable, malgré quelques segments promos un poil longs à mon goût. La tag series promet, s'ils maintiennent ce niveau-là tout du long, et sinon, les autres storylines continuent de se décanter progressivement, à leur rythme.

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #43 : 22 Jump Street (2014)

Publié le 26 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Action, Policier

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

22 Jump Street :

Après le succès improbable du programme Jump Street, Schmidt (Jonah Hill) et Jenko (Channing Tatum) remettent le couvert, mais cette fois-ci, ils doivent infiltrer une université à la recherche d'un trafiquant de drogues...

Au premier abord, on pouvait légitimement se demander quel était l'intérêt de cette suite, qui s'affichait ouvertement comme un clone du premier opus, dans un cadre à peine différent. Et puis en fait, le film assume tellement ce statut, blindant son scénario de références méta, et autres vannes totalement décomplexées sur le statut de suite du métrage, que le tout en devient éminemment sympathique.

Et comme en plus le récit s'amuse à jouer la carte de l'inversion des rapports de force entre ses deux protagonistes, et enfonce le clou sur la nature codépendante et quasi-amoureuse de leur relation, le tout se regarde avec un grand plaisir, et amène de franches rigolades à peine entachées par l'absence du thème principal de la série.

Pas de quoi révolutionner le monde de la comédie, mais bon...

3.75/6

commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 7 > >>