Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Articles avec #tna catégorie

Catch Review : TNA One Night Only - Victory Road 2017 (14/04/2017)

Publié le 16 Avril 2017 par Lurdo dans Review, Télévision, Catch, TNA, ONO, Critiques éclair

Pour une raison obscure, Jarrett et compagnie ont décidé, cette année, de rebaptiser le Knockouts Knockdown annuel du nom d'un des anciens PPVs de la compagnie, Victory Road. On se retrouve donc avec ce Victory Road 2017, dans lequel de multiples compétitrices indépendantes affrontent les catcheuses sous contrat, avec à la clef un contrat d'un an avec la compagnie. Ce qui est toujours mieux que le titre de "Reine des Knockouts" qui était habituellement décerné... et aussitôt oublié !

TNA One Night Only - Victory Road 2017 - 14/04/2017 :

- Interview de Rachael Ellering (fille de Paul Ellering, aka Mr Road Warriors & Authors of Pain) en coulisses, interrompue par Lauren Van Ness, et mini-brawl. Relativement efficace.

- Comme d'habitude, JB dans le ring pour présenter, avec l'aide de Gail Kim, la soirée & les participantes :
# Kayci Quinn, vue dans quelques épisodes d'Impact récents, une rouquine entraînée par Jay Lethal, et assez moyenne au micro.
# Leva Bates, aka NXT's Blue Pants, ici en cosplay d'écolière manga que je ne reconnais pas, et qui fait une promo plutôt forcée.
# Amanda C. Rodriguez, ACR, elle aussi aperçue durant un épisode d'Impact, une grande latina dans une forme physique et une tenue très peu flatteuses, et qui nous fait une promo médiocre.
# MJ Jenkins, aperçue durant un épisode d'Impact, une black à la coiffure improbable, qui a fait 22h de bus depuis NYC, et qui semble très à l'aise au micro, et dynamique.
# Alisha Edwards (Alexxis Nevaeh), la femme d'Eddie Edwards, une petite blonde minuscule qui ne fait pas grande impression.
# Santana Garrett, que la compagnie avait totalement gâchée lorsqu'elle était sous contrat sous le pseudo de Brittany, et qui semble à l'aise.
# Rebel, de retour (alors qu'elle n'avait jamais vraiment quitté la compagnie, mais bon), qui pose énormément, et fait une promo assez forcée, là aussi.

- A-Love vs Kayci Quinn. Dix minutes tout sauf mémorables, et semblant être là pour qu'A-Love domine, fasse son numéro, et meuble beaucoup. Mwé. Ah, et on initialise ici le compteur des interventions extérieures pendant le match : 1/1.

- Allie vs Leva Bates. 12 minutes de comédie un peu maladroite et forcée (et un peu trop bavarde de la part d'Allie), qui ne débouche sur rien de vraiment intéressant. Gros bof. Compteur d'interventions : 2/2.

- Diamante vs ACR. Nettement plus solide et compétent que les deux matches précédents, même si le muffin top disgracieux d'ACR (qui passe son temps à rajuster son pantalon trop petit) l'empêchera probalement de décrocher un contrat télévisé pour le moment. Après, ce n'était pas particulièrement rythmé (tous les matches font une dizaine de minutes, ce soir, ce qui est trop), ou mémorable, et le compteur passe à 3/3.

- MJ Jenkins vs Rosemary. MJ n'est pas mauvaise au micro, mais ce match était assez décevant, avec une MJ qui tente de la voltige et des acrobaties, mais semble se déplacer au ralenti, être hésitante, et tout simplement ne pas être au niveau de Rosemary la plupart du temps. On va mettre ça sur le compte de sa nervosité. Compteur d'interventions extérieures : 4/4.

- Sienna vs Alisha. Un match compétent, même si Alisha n'est là que parce que c'est la femme d'Eddie Edwards. Non pas qu'elle soit particulièrement mauvaise, mais elle est simplement bien trop générique, dans le registre petite blonde qui refuse de s'avouer vaincue. Compteur d'interventions : 5/5.

- Santana Garrett vs Brandi Rhodes. Assez bonne surprise, avec une Brandi Rhodes qui tient le rythme, grâce à une Santana très expérimentée, qui l'a bien aidée pendant tout le match. Rien d'exceptionnel, mais vu le niveau de la soirée, ce n'était pas désagréable. Et pas d'intervention !

- Rebel vs ODB. Aïe. De la comédie pas drôle avec Earl Hebner, de l'action quelconque à tendance médiocre (Rebel s'est améliorée, mais bon, ce n'est pas encore ça ; ODB est en pilotage automatique), et globalement, une gentille perte de temps.

- LVN vs Rachael Ellering. Promo compétente de LVN en pré-match, et un affrontement assez classique entre la heel dominante, et la babyface blessée mais vaillante. Ellering est à sa place dans le ring, et le match est globalement efficace et solide.

- Tag Team Match entre toutes les gagnantes de la soirée. Pas désagréable, comme souvent, mais rien d'exceptionnel, d'autant que la gagnante était peu surprenante.

 

Dans l'ensemble, un show très décevant, qui ne méritait pas d'être rebaptisé, et au niveau in-ring assez médiocre. Les nouvelles lutteuses étaient, dans l'ensemble, assez  peu convaincantes, et le booking de l'ensemble de la soirée et des matches était particulièrement paresseux, ce qui est très agaçant. On saluera tout de même la performance de Brandi Rhodes, aidée par la toujours efficace Santana Garrett, et celle de Rachael Ellering, qui ferait une bonne recrue si elle n'allait probablement pas finir à la WWE après le tournoi féminin qui y est prévu...

Et donc, au terme de la soirée, deux lutteuses ont été signées : Alisha Edwards (forcément *soupir*) et MJ Jenkins (mwé). Décevant, comme je le disais.

commentaires

Catch Review : TNA Impact Wrestling (09/03/2016)

Publié le 11 Mars 2017 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, Catch, TNA

Après des mois et des mois passés sans avoir regardé un seul show hebdomadaire complet, je cède aux sirènes du reboot made in Jeff Jarrett, en espérant quelque chose de... de quoi, d'ailleurs ? Je n'ai pas de grands espoirs, mais bon, restons optimistes.

Impact du 09/03/2016 :

- Grosse récap des nombreuses années d'existence de la compagnie, avec 95% de personnes mortes et/ou passées à la compétition, et pas de trace des Hardys. Oups.

- "It's time we Make Impact Great"... nouveau slogan de m*rde, qui a commencé comme un plagiat du slogan de Trump (Make Impact Great Again) sur les réseaux sociaux de la compagnie, avant qu'ils ne s'aperçoivent que Trump n'était pas des plus populaires, et qu'il valait peut-être mieux éviter de se mettre la moitié des USA à dos.

- Les Wolves se battent dans l'arène, avant d'être séparés. RAS.

- Apparemment, Josh Matthews et Jeremy Borash feudent ensemble à la table des commentateurs. Supaire. Et vas-y que ça s'insulte, vas-y que ça shoote, et vas-y que ça parle de la WWE...

- Cody Rhodes débarque, interrompt le débat, et demande à affronter Moose... qui n'est pas là.

- Le DCC (Storm, Bram & Eddie Kingston) fait son entrée (assez quelconque), suivis par Reno Scum (une tag team de punks en provenance de la GFW de Jarrett).

- DCC vs Reno Scum. Un tag match en avance rapide, avec une team DCC qui jobbe face à une team Reno Scum assez basique. Bof. Et puis les commentateurs qui refusent de la fermer avec leur dispute... arg. J'espère que les tensions au sein du DCC mèneront à une révolte de Kingston, il mérite mieux.

- Récap d'un mariage nawak qui a eu lieu il y a peu. Laurel Van Ness amusante en mariée alcoolique et dépressive.

- Sienna backstage qui est là pour expliquer le départ de Maria et boucher les trous de la narration, efficace. La demoiselle est douée, au micro.

- Marshe Rockett vs Zema Ion vs Braxton Sutter vs Caleb Konley. Moins de quatre minutes, un finish rendu évident par le fait que le gagnant est le seul à avoir eu une entrée, et un Caleb Konley qui a du potentiel. Laurel toujours amusante en post match.

- Bref teaser pour un segment naze des Hardys dans un zoo. Au secours.

- Sienna vs Rachel Ellering (fille de Paul Ellering, le manager des Road Warriors et des actuels Authors of Pain, à la NXT - on ne se demande pas pourquoi elle a été propulsée à la tv, celle-là, tiens). Pas mauvais, mais particulièrement oubliable, notamment parce que JB/Josh passent le plus clair de leur temps à s'insulter aux commentaires.

- Le retour de Bruce Pritchard qui, rappelons-le, a déféqué sur la compagnie et ses employés dès qu'il a été viré, la dernière fois. Il fait la promo de son podcast, il shoote sur la TNA, la déclare morte (maintenant, c'est officiellement "Impact Wrestling"), se passe de la brosse à reluire, namedroppe toutes les stars de la WWE, et décide de devenir le Paul Heyman de Bobby Lashley. Alberto El Patron fait son arrivée, avec un thème musical médiocre, veut un match de championnat, EC3 aussi, mais tout le monde l'ignore, et zou, title shot pour ADR, dès ce soir.

- Eddie Edwards vs Angelina Love s'affrontent au micro backstage.

- Cody Rhodes débarque à nouveau, et réclame Moose... qui n'est toujours pas là.

- Promo posée et backstage de Lashley.

- Dutch Mantell avec son scooter, se passe de la brosse à reluire, et nous refait la complainte du "hey, à l'époque, on avait plein de superstars qui sont toutes passées à l'ennemi, c'était bien, 'member that ? Maintenant, on est nazes." Mantell nous place un "We The People", forcément, en conclusion. Sans intérêt.

- Les Hardys qui se battent contre leur kangourou = *soupir* ; le Decay qui récupère les tag titles après une téléportation ratée = du rapiéçage foireux et bancal.

- ADR vs Lashley. Pas mauvais, jusqu'à ce que les arbitres commencent à voler bas, et la triche à commencer. Quant au résultat... mwé.

 

Un show-reboot qui se plante magistralement dans ce qu'il tente de faire : on a l'impression que Jarrett est persuadé que "sa" TNA d'avant-Hogan était parfaite, géniale, et mémorable, et qu'il suffit de faire comme si les années depuis son départ ne se sont pas produites (et comme si la NXT et la WWE n'avaient pas évolué depuis).

Résultat : l'action est plate, trop brève, le booking bordélique, les commentaires médiocres, et de vieilles gloires viennent parader en name-droppant des stars de la concurrence, histoire de bien souligner que la TNA, ce n'est plus ce que c'était. Pas sûr que ce soit la meilleure manière de relancer la compagnie, et de redonner de l'espoir aux ex-fans qui ont lâché le show.

commentaires

Catch Review : TNA ONO - Xtravaganza 2016

Publié le 11 Septembre 2016 par Lurdo dans Catch, TNA, ONO, Review

La compagnie a tellement baissé les bras au sujet de la X-Division que même son Xtravaganza annuel n'a été promu, par Dixie & co, que comme "August 2016", histoire de minimiser encore un peu plus la place de la Division...

TNA ONO Xtravaganza 2016 :

- Meublage Présentation habituelle des stars invitées, encadrées par Rockstar Spud dans le rôle du heel de service : "Zenshi" - Shynron, qui a changé de pseudo our quelque chose de bien trop similaire au "Senshi" de Low-Ki, mais qui au moins s'en explique via une promo compétente ; David Starr, The Product, qui fait une bonne promo, lui aussi ; promo très moyenne et hésitante de Caleb Konley ; Marshe Rockett, signé par la TNA depuis des mois et des mois mais qui n'a pas eu le moindre match, et semble vraiment trop costaud pour la X-div ; Très très bonne promo de JT Dunn... qui oublie de se présenter ; Jonathan Gresham est assez moyen au micro, et paraît encore plus minuscule que Spud (!) ; Chuck Taylor se contente de défier Spud.

- Chuckie T vs Spud. Un peu de comédie, Spud qui tente de s'enfuir et est ramené par tous les autres compétiteurs, et un tout assez moyen, pas aidé par les commentaires soporifiques et désintéressés de Josh et de Pope.

- Les Bromans (et la potiche de service Raquel) qui n'ont pas peur de l'Ultimate X à venir contre Trevor Lee & Andrew Everett.

- Promo post-match de Chuckie T, honorable.

- Promo backstage de Marshe Rockett, ràs.

- Marshe Rockett vs Mandrews. Marshe n'est vraiment pas à sa place ici, il aurait plutôt dû être mis en équipe avec un autre lutteur rapide et agile, comme Gresham. Ici, il est clairement dépassé par la vitesse de Mandrews, qui doit ralentir pour lui, et peine un peu à gérer la différence de taille. Dommage.

- Promo post-match de Marshe, assez basique.

- Promo backstage de DJZ, un peu trop mécanique.

- Promo backstage de Jonathan Gresham, assez peu motivante et décousue.

- DJZ vs Jonathan Gresham. Mélange de technique et de voltige, pas désagréable, mais par moments un peu trop artificiel et répété.

- Promo post-match de Jonathan Gresham, assez peu motivante et décousue (bis).

- Promo backstage solide de David Starr arrogant et prétentieux.

- David Starr vs Suicide (aka Jonathan Gresham déguisé, et avec un langage corporel et un style totalement hors-sujet). Pope qui, aux commentaires, se moque des changements de taille, de poids et de style de Suicide =  :facepalm: ; le match, lui, était assez oubliable, avec un finish botché.

- Promo backstage de Braxton Sutter, ràs.

- Excellente promo de JT Dunn backstage, et encore meilleure promo dans le ring, en pre-match.

- JT Dunn vs Braxton Sutter. Encore un catcheur (Sutter) qui n'est tout simplement pas à sa place dans la X-div, cette fois-ci plus pour son style que pour sa taille. Sinon, ce n'était pas mauvais, mais peu mémorable.

- Promo backstage d'Eddie Edwards, solide.

- Promo backstage assez moyenne de Caleb Konley

- Eddie Edwards vs Caleb Konley. Un match réussi, rien de plus à dire.

- Mini-promo post-match de Dunn, encore excellente.

- Idem pour Konley, meilleur ici qu'au début du show.

- Promo excentrique de Crazzy Steve.

- Promo solide de Shynron.

- Shynron vs Crazzy Steve. Bon échange de promos en prématch. Un match décevant, une fois de plus, avec un Shynron dominé les 3/4 du temps, obligé de lutter à un quart de sa vitesse normale, et de jobber pour Steve.

- Promo de Shane Helms pour promouvoir son équipe.

- Helms Dynasty vs Bromans, Ultimate X. Échange de promos médiocres en ouverture, et un tag match aux règles normales et au finish bordélique, ce qui est totalement stupide, et un beau gâchis de ce gimmick déjà surexposé.

- DJZ vs Marshe Rockett vs Crazzy Steve vs Chuckie T vs Eddie Edwards vs Suicide vs Braxton Sutter, Ladder match. Pourquoi Shynron n'est pas dans ce match, et pourquoi Gresham a été obligé de faire trois matches dans la soirée... allez savoir. Pourquoi le match fait moins de 10 minutes, et est bourré de moments ratés par les caméras... allez savoir. Pourquoi la fin est semi-botchée... allez savoir. Pourquoi on a l'impression de voir un ladder match de la WWE, mais avec seulement 50% de la vitesse, de l'énergie et de l'inventivité... allez savoir. Bof, en somme.

 

Un ONO en demi-teinte, qu'on sent préparé et booké à la va-vite, sans trop de réflexion ou de volonté par la compagnie. D'autant plus dommage que les catcheurs invités avaient du potentiel... mais celui-ci n'est jamais exploité, par la faute de bookers peu concernés qui organisent des matches vraiment contre-productifs.

commentaires

Catch Review : TNA Slammiversary 2016 (12/06/2016)

Publié le 25 Juin 2016 par Lurdo dans Catch, Review, TNA, Télévision, Sport

Après toutes ses mésaventures récentes, la TNA a besoin de buzz, afin de faire oublier ses problèmes financiers, et le feud Jeff vs Matt Hardy, qui a fait parler de lui tant il est ridicule... va-t-elle y parvenir avec ce Slammiversary ?

TNA Slammiversary 2016 :

- Une minute de silence pour les victimes de la fusillade. Simple, mais touchant.

- Générique d'ouverture à demi-avorté par l'annonce du Full Metal Mayhem de JB. Premier botch, ça commence mal.

- Sans surprise, le show s'ouvre sur le X-division 4-way pour la ceinture : DJZ vs Eddie Edwards vs Trevor Lee vs Andrew Everett. Un match plutôt solide, avec un joli corkscrew moonsault depuis la troisième corde, mais je dois dire que le résultat final me laisse assez indifférent.

- Promo backstage d'EC3.

- The Tribunal w/ Al Snow vs Shera & Grado. Tag match assez quelconque.

- Braxton Sutter croise James Storm backstage, et zou, c'est probablement lui son adversaire pour ce soir. Ou alors ils vont se mettre en équipe, allez savoir.

- Récap à rallonge de Gail vs Maria. Assez inutile, vu que Gail est blessée (kayfabe), et Maria est blessée (IRL).

- Allie me fait mal aux oreilles ; Maria tente d'esquiver, Corgan confirme, et rajoute Gail au match de championnat. Of course. :\

- Gail vs Sienna vs Jade, KO title. Un match un peu brouillon, mais assez honorable dans l'ensemble. Si l'on ferme les yeux sur la fin, blindée d'interventions en tous genres, et d'une SuperGail sur le point de gagner, avant que quelqu'un ne lui vole la victoire. Forcément.

- Bobby s'est bien amélioré, niveau promos.

- James Storm au micro, pour donner une chance à Braxton Sutter, un petit jeune (qui n'a techniquement que deux ou trois ans de moins que Storm, de mémoire :mrgreen:).

- Storm vs Sutter. RAS.

- Eli Drake très bon au micro, comme toujours.

- Eli Drake vs Bram, KOTM title. Drake a un peu de mal avec les cordes du ring, ce soir. Sinon, RAS, un match compétent, mais pas très mémorable.

- Mike Bennett solide au micro.

- EC3 vs Mike Bennett. Plutôt réussi, même si, à nouveau, trop d'interventions et de triche.

- Promo nawak de Matt Hardy, comme d'habitude.

- Récap du feud le plus facepalmesque de 2016.

- Matt vs Jeff Hardy, Full Metal Mayhem. Entrée ridicule de Matt, et un match hardcore particulièrement bordélique, qui ne fonctionne que parce que les deux frères se donnent à fond, avec une intensité qui fait plaisir. Mais bon, ça reste un gros bordel quand même. Cela dit, si on aime le style hardcore, ça peut être très plaisant.

- Promo sympa du Decay.

- Decay vs Bromans, tag titles. Vraiment RAS, un tag match pas désagréable, mais ultra-basique... et puis cette fin surbookée *soupir*

- Galloway vs Lashley, Tap Out or KO match. Très bon match, très axé soumissions. On regrettera l'arbitre qui compte lorsqu'un catcheur est dans les cordes (alors que bon, pas de DQ, ça implique qu'il peut compter jusqu'à 200 s'il veut, il ne pourrait pas punir le catcheur qui refuserait de lâcher prise), et une fin étrangement précipitée, qui n'a pas du tout été mise en place préalablement, par exemple en soulignant que Lashley est un excellent boxeur, ou un truc du genre. Mais ça reste tout de même du haut niveau, ce match.

 

Dans l'ensemble, un PPV qui était exactement là où je l'attendais : assez solide, globalement, sans match vraiment mauvais (au pire, c'était moyen), avec un main event qui m'a surpris en bien (pour une fois que je trouve Galloway intéressant), et d'autres matches qui satisferont les fans des catcheurs impliqués...

... mais un PPV qui ne créera pas le moindre buzz, et qui sera oublié dans un mois, tant il était assez anecdotique, avec trop de finishes sur interventions ou tricheries, et pas la moindre surprise. Pour l'instant, en tout cas, ça ne m'a pas redonné envie de reprendre la TNA de manière régulière.

commentaires

Catch Review : TNA ONO - Knockouts Knockdown 2016

Publié le 7 Mai 2016 par Lurdo dans Catch, Review, Télévision, TNA, ONO

Petite entorse à mon sevrage de la TNA, pour le One Night Only annuel des Knockouts :

TNA ONO Knockouts Knockdown 2016 :

- Traditionnel segment d'ouverture "comique", comme chaque année dans les KOKD, avec Mike Bennett (au look toujours aussi foireux) et Maria qui accueillent (très bien, d'ailleurs) les KOs de ce soir pour une petite présentation. Quelques visages familiers (Leva Bates, Shelley Martinez, Cherry Bomb), quelques noms de la scène indépendante, et un segment qui traîne en longueur. Cherry Bomb fait de la lèche (efficace), Jaime Jameson montre ses muscles (oubliable), Veda Scott en fait trois tonnes, Barbi Hayden joue les dominatrices autoritaires (elle a de l'assurance, ça fait plaisir), Leva joue la carte de la geekette (bof), Deonna explique qu'elle n'est plus la gamine de 19 ans qui avait eu un tryout il y a deux ans (bof), Shelly mise tout sur ses seins qui débordent, Allysin Kay assure au micro malgré son look assez moyen.

- Des récaps en tous genres.

- Allysin Kay vs Gail Kim. Bonne promo backstage d'Allysin Kay. Un match très solide pour les deux femmes, avec une fin en queue de poisson (countout) sur intervention de Maria & Bennett (qui se fait ouvrir au front par un coup de Gail mal placé). Pour l'instant, Allysin est clairement la plus complète des recrues, efficace dans le ring et au micro.

- Gail annonce un tag match mixte pour plus tard, contre Maria et Bennett.

 - Promo honorable de Martinez, mais son gimmick est un peu risible et surjoué, surtout quand elle te raconte, avec un immense sourire, l'histoire de sa grand-mère morte.        

- Shelly vs Rebel. Shelly manque de faire du topless toutes les trois secon     des, ça meuble énormément, ça galère, et tout ça pour un résultat particulièrement médiocre et botché, qui finit par démoraliser les commentateurs au point qu'ils jettent l'éponge à mi-match. :facepalm:

- Un segment rétrospective sur Velvet, inutile au possible.

- Velvet vs Cherry Bomb. Un match honorable pour du Velvet vs une adversaire qu'elle ne connaît pas ; en même temps, difficile de faire pire que Shelly vs Rebel, donc forcément, ça passe tout de suite mieux ; le finish était assez moyen et précipité, encore une fois (et ce n'est pas le stunner miteux de Velvet en post-match qui sauve les meubles) ; par contre, Cherry Bomb est compétente, mais elle a une voix perçante, qui risque d'être rapidement épuisante.

- Rétrospective sur Jade.

- Leva Bates, avec une promo forcée de wannabe-geekette, bof.

- Blue Pants Leva vs Jade. RAS. Les deux femmes se connaissent bien, et leur match est solide, avec quelques beaux mouvements. Leva semble parfois trop manquer un peu de punch et être en pilotage automatique (elle ne vend pas particulièrement les prises et autres coups) pour totalement convaincre dans le ring, mais paradoxalement, cela permet à Jade d'agir de manière plus décontractée elle aussi, ce qui lui réussit nettement plus. Ça, et puis le fait qu'elle ne soit plus vraiment engoncée dans son personnage caricatural de la Dollhouse (malgré son thème d'entrée).

- Veda Scott continue de surjouer.

- Veda Scott vs Rosemary. Crazy Steve 2.0 est excellent, je dois dire, et avec sa Harley Quinn, ils font un duo mémorable. On est loin de la Ménagerie... Jolie énergie de tout le monde, Rosemary a beaucoup de punch dans son attaque, et le tout était un affrontement convaincant, avec un Decay à fond dans leurs personnages.

- La vidéo originale de Raquel... autant dire que Barbi Hayden va avoir du pain sur la planche pour rendre son match potable.

- Barbi Hayden vs Raquel. Hayden pourrait très bien s'intégrer au roster, tant physiquement que dans le ring ou au micro ; mais non, on a Raquel, à la place. Ouch. Des changements d'axe de caméra pour camoufler tous les moments où Raquel merdouille, une Barbi Hayden qui fait de son mieux pour aider la n00b qui, sortie des quelques spots qu'elle a répétés (et sur lesquels elles rame tout de même un peu), est plus ou moins perdue (moins de six mois depuis le début de son entrainement, ça n'aide pas)... ça aurait pu être pire (ce n'était pas aussi mauvais que Shelly vs Rebel, et Raquel pourrait même s'avérer une catcheuse décente dans un an ou deux, elle semble déjà au même niveau que Velvet).

- Rétrospective de Madison.

- Promo moyenne de Deonna en mode surexcitée.

- Deonna vs Madison. Je le redis, mais le nouveau thème de Madison est pourri. À part ça, RAS. Deonna est toujours un peu trop transparente et manque de charisme, mais elle est efficace dans le ring.

- Recap du début du show.

- Entrée de Marti Belle (que le titantron appelle Marti "BELL"). :facepalm:

- Jayme vs Marti. Pas exceptionnel.

- Gail & DJZ vs Maria & Bennett. DjZ avec un nouveau look Daft-Punkien assez moyen. Beaucoup de meublage, un DJZ habituellement sous-exploité qui tente de placer un maximum de trucs avant de retourner au placard, et un match écourté à cause de la blessure de Bennett. RAS, donc, et Maria n'a même pas vraiment catché.

- Grosse récap pour meubler.

- KO Gauntlet. Les 3/4 du public sont partis, l'ambiance est digne d'un show indépendant au public anémique, le match est précipité, et le résultat est prévisible, mais approprié. Le post-match est ultra-baclé, lui aussi.

 

Bref, un show assez inégal, mais pas inintéressant, comme tous les ans, et qui a débouché sur la signature d'Allyson Kay et de Cherry Bomb. J'aurais rajouté Barbi Hayden, personnellement, mais bon...

commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>