Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Halloween Septembrrrfest 2015 - 09 - Prowl (2010)

Publié le 19 Septembre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Oktorrorfest, Review, Horreur, Halloween

Halloween approche lentement, et comme tous les ans, c'est l'heure de l'Oktorrorfest sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma fantastique et d'horreur pendant un peu moins de deux mois, de mi-Septembre à mi-Novembre...

Prowl :

Jeune femme désireuse de quitter sa campagne pour rejoindre Chicago, Amber (Courtney Hope) parvient à convaincre ses amis Peter (Joshua Bowman), Suzy (Ruta Gedmintas), Eric (Oliver Hawes), Fiona (Perdita Weeks) et Ray (Jamie Blackley) de l'accompagner sur la route, afin de visiter un appartement en ville. Mais après une panne de moteur, le groupe finit par monter à bord d'un semi-remorque conduit par Bernard (Bruce Payne), qui accepte de les amener à Chicago ; seul problème : la remorque est pleine de sang humain, et Bernard les emmène dans un hangar reculé, où une horde de créatures sanguinaires attendent leurs nouvelles proies...

Un métrage qui se positionne à mi-chemin entre le slasher basique, et le film de vampires, ce qui n'est pas forcément une mauvaise combinaison.

Certes, les personnes sont creux au possible, ne servent que de chair à canon, les vampires sont génériques et le script est particulièrement pataud et capillotracté, notamment dans son retournement improbable de situation, à la barre des 60 minutes... mais il y a là un certain potentiel dans cette approche originale, et tout n'est pas à jeter, notamment l'interprétation de l'actrice principale.

Malgré cela, cela reste tout de même assez médiocre, pas aidé par une réalisation agaçante (aux effets de style superflus), par l'accent bancal de Bruce Payne, et par un budget visiblement limité, à en juger par les effets de fond vert calamiteux lorsque la petite bande voyage en auto.

2.5/6

Commenter cet article