Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Un film, un jour (ou presque) #179 : The Hit Girls 2 (2015)

Publié le 23 Juillet 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Review, Comédie, Musique

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

The Hit Girls 2 (Pitch Perfect 2) :

Trois ans après leur première victoire nationale, le groupe a capella des Bellas connaît un incident humiliant durant une représentation devant le Président des États-Unis ; mis sur le banc de touche, le groupe commence à se désagréger, d'autant que Beca (Anna Kendrick) se désintéresse progressivement de la formation pour une carrière de productrice musicale. Il ne leur reste qu'un seul espoir : remporter les championnats du monde, et se refaire ainsi une réputation en écrasant leurs compétiteurs allemands...

Le premier Pitch Perfect était une comédie de filles gentillette, qui a connu un succès planétaire principalement grâce à son cast sympathique, son côté karaoké, et au Cup Song devenu viral sur le web. Pour être franc, je n'en garde pas forcément un souvenir impérissable... voire aucun souvenir du tout.

Cette suite ? Bigger, longer, louder, et pas vraiment plus indispensable. Réalisée sans grande inspiration (mais sans rien de honteux non plus) par Elizabeth Banks, ce second épisode semble constamment être en pilotage automatique, à commencer par Anna Kendrick, qui semble effacée et blasée, à l'instar de son personnage.

Tout le reste est d'ailleurs à l'identique : les personnages restent pour la plupart des archétypes limités à une ou deux vannes récurrentes, voire sans la moindre ligne de dialogue (seule exception, Hailee Steinfeld, attachante et dynamique), le script est ultra-balisé et générique (avec une exposition pataude, et une structure très mécanique), le tout manque drastiquement d'énergie et de motivation, et les clichés, qu'ils soient ethniques ou autres, se succèdent jusqu'à l'épuisement.

Quant aux numéros musicaux, ils sont ici tellement surproduits et surchorégraphiés qu'on père totalement l'intérêt de l'a capella, pour un résultat qui semble clairement sorti d'un studio de post-prod, et qui n'est pas aidé par des choix de morceaux peu marquants ou mémorables.

Restent néanmoins d'innombrables caméos très sympas (mention spéciale aux Greenbay Packers, très funs, et à Keegan Michael Key, comme toujours impeccable), et le côté karaoké à la Glee qui enchantera sans nul doute les fans du premier.

2.25/6

Commenter cet article