Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (semi) éclairés...

Articles avec #television catégorie

Les bilans de Lurdo : Hello Ladies, saison 1

Publié le 2 Mars 2014 par Lurdo dans Les bilans de Lurdo, Critiques éclair, Review, Télévision, Comédie, Drame, Sitcom, HBO

J'en avais déjà parlé sur ce blog, mais je n'ai rattrapé la seule et unique saison de ce Hello Ladies que récemment. C'est donc l'occasion d'un bilan rapide, pour un show assez mitigé.

Pas de surprise, c'est assez moyen sur la durée, puisque reposant constamment sur une même formule, sur le pathétisme du personnage, et la gêne que le spectateur ressent pour lui à chaque fois qu'il se met dans la merde par sa vantardise et ses bobards.

On est donc vraiment en terrain ultra-balisé pour qui a vu ce qu'il faisait avec Gervais, on retrouve la même dynamique que dans Extras (les deux leads, amis "platoniques" losers, vs le reste du monde)... et c'est là que le bat blesse, pour moi, puisque contrairement aux séries de Gervais comme The Office, le show manque d'un versant véritablement drôle et décalé (comme il pouvait y avoir avec les guests de Extras, par exemple, ou les personnages secondaires de The Office) : tout est centré sur la lose des persos, leur existence déprimante, etc, avec en filigrane ce rapprochement inévitable et téléphoné. Bref, overdose de lose à mon goût... ce n'est pas mauvais, ça a bon fond, et le cast est sympa, mais c'est assez répétitif (c'est presque toujours le même schéma "Merchant veut pécho/Merchant fait & dit des conneries/Merchant se prend un rateau/Merchant finit la soirée seul ou avec sa coloc"), et finalement, plutôt cousu de fil blanc.

(content de revoir passer Crista Flanagan, Lucy Punch et Sarah Wright-Olsen, cela dit, et la musique très rétro-80s/Chromeo était sympa)

commentaires

Catch Review : TNA Impact - Live from Wembley (27/02/2014)

Publié le 28 Février 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

- Gunner furieux après Storm.

- Gros public à Wembley.

- MVP dans le ring pour récapituler le main event de Lockdown, annonce Joe, et Magnus, bref duel de promos, et zou, un match "Joe rules" (=no pin, no escape), et un brawl à la clef.

- Les Wolves ont gagné les tag titles en house show, les Bromans demandent à Roode de leur organiser un match retour à Lockdown.

- Bromans vs Bad Influence vs Wolves. Match plutôt fun.

- ECIII mijote qqch.

- Roode tente de recruter Aries pour la Team Dixieland.

- ECII dans le ring, pour affronter Doug Williams, qui profite de la tournée pour revenir dire bonjour.

- ECIII Vs Doug Williams. Un affrontement rapide, avec un ECIII qui met un terme au match avec un coup bas et son finisher. Wembley déteste ECIII.

- Storm en approche, puis en promo dans le ring, face à Gunner. Duel honorable de promos avec un Storm en mode "f*ck the army".

- Gunner est prêt à démolir Storm backstage.

- Bad Bones vs Joe. Un squash, rien de plus. Dommage, Bones avait fait bonne impression durant Xplosion.

- MVP et Aries en pleine discussion, et Aries négocie un rôle de special ref durant le match Roode/MVP de ce soir.

- Angle accueilli dans le HOF. Très bel accueil du public.

- Arrivée d'ECIII, avec une vidéo trollesque, l'annonce des blessures de Kurt, un peu de trollage des dirt sheets et de l'interwebz, et un face à face bouclé assez rapidement, pour mettre en place un match à Lockdown.

- Beautiful People vs Alpha Female & Lei'd Tapa. Un match un peu brouillon par moments (trop de monde dans le ring en même temps), mais rien de rédhibitoire.

- Tiger Uno @ Lockdown.

- Samuel Shaw au micro, pour s'excuser auprès de Christy, et expliquer qu'il est son chevalier blanc, là pour la protéger. Interruption par Anderson, Samuel dit ce qu'il ne fallait pas dire, se prend une baffe, et parvient à s'en sortir en étouffant Anderson. Efficace. "Cree-py Bas-tard !"

- Autre promo nawak de Willow.

- Gunner & Storm se battent backstage.

- Roode vs MVP w/Sp. ref. Austin Aries. Match solide, finish efficace. C'est assez amusant de voir la différence de condition physique entre un MVP et un Batista qui tous deux reviennent après un hiatus. Et puis les shorts d'Aries... :mrgreen:

 



Un show plutôt sympathique, et bien soutenu par un public motivé. Lockdown se présente très bien.

commentaires

Catch Review : WWE RAW (24/02/2014)

Publié le 25 Février 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

Le PPV d'hier avait achevé d'éteindre les espoirs des fans de Bryan, avec la victoire (hautement prévisible) de Randy Orton dans l'Elimination Chamber. Pourtant, malgré des mois de manipulation évidente, et de booking transparent, les moutons membres du WWE Universe refusaient de se laisser abattre : c'était sûr, Bryan allait être ajouté au match de championnat dès ce Raw, la WWE ne pouvait pas être aussi stupide que ça !

Et pourtant... plus péroccupée par ses buyrates, et par le lancement d'un WWE Network plein de bugs et d'erreurs, la WWE n'en a clairement rien à faire de Bryan. Pire : HHH semble bien décidé à profiter de la popularité de Bryan... Comment ? Wait & See.

Heure 1 :

Une première heure blindée de promotion pour le Network : les annonceurs en parlent, on a droit à des packages vidéo, toutes les promos des catcheurs commencent en mentionnant le Network, etc. Ça devient donc rapidement insupportable... y compris lorsque Hulk Hogan arrive pour ouvrir le show, et botche sa promo en parlant du Network. Un botch qui donne le ton de toute la soirée.

Forcément, lorsque la WWE décide de forcer le public à acclamer Batista en bookant un remake de son match contre Del Rio, ça ne pouvait que mal tourner : le public se déchaîne contre Batista, qui finit par déclarer faiblement en post match qu'il n'en a rien à faire, et que c'est comme ça. Même pas un heel turn, juste un gros "Fuck You" de la WWE aux fans. L'heure se termine heureusement par Big E vs Cesaro, un match solide qui se conclue cependant en DQ, histoire de mettre en place des dissensions au sein des Real Americans.

Heure 2 :

Raw continue ensuite par une promo de Cena, venu vanter les mérites du Network, mais qui est interrompu par les Wyatts. Un passage à tabac plus tard, Cena part à l'hôpital, supposément blessé au genou. Peu importe. Le problème, cependant, c'est que le public (et le show) commencent alors à mourir à petit feu : un match interminable entre Christian et Sheamus ne reçoit que les chants moqueurs du public désintéressé, et entre deux pubs pour le Network, Bryan vs Corporate Kane déroule sa routine de manière efficace, mais pépère.

Heure 3 :

Et Bryan d'asséner alors le coup de massue sur le public, en défiant ouvertement HHH pour un match à Mania : les commentateurs et Bryan tentent de faire avaler la couleuvre au public, en prétendant que ça a toujours été le but ultime de Bryan et de ses fans... et ça marche plus ou moins dans l'arêne, forcément. *soupir*

Néanmoins, le public décide alors qu'ils n'en ont plus rien à faire du reste du show : Summer Rae affronte Emma dans une indifférence polie, les Usos squashent les New Age Outlaws sous un torrent de huées, et Reigns et Wyatt s'affrontent dans un match trop long, trop mou, qui endort tout le monde. D'autant que les bookers, dans leur infinie bétise, répètent là le finish de Cesaro/Big E, ce qui est profondément stupide. Pour finir, enfin, le segment inévitable que tout le monde attendait sans grande impatience : Brock & Heyman dans le ring veulent la ceinture, mais se contenteront de l'Undertaker. Gong, apparition de Taker, zou, un match pour Mania.

 



Bref, au final, un Raw plus que médiocre, sans structure, sans énergie, avec des choix de booking en carton, et un HHH qui, forcément, se sent obligé de se remettre au centre de la carte de Mania. Sur le web, tout le monde a détesté, sauf certains reviewers professionnels, étrangement indulgents et gentils, qui ont trouvé que le show était très solide. C'est cela, oui...

Et bien entendu, les fans de Bryan continuent de se motiver avec la Méthode Coué. Maintenant, ils espèrent que Bryan va vaincre HHH à Mania, avec un title shot comme enjeu, et qu'il sera rajouté au match de championnat plus tard dans la soirée. Pourquoi pas, après tout... mais pendant ce temps, les pigeons fans, qui pourtant jurent à chaque match de Bryan qu'on ne les y reprendra plus, continuent de payer les PPV, et ce depuis des mois et des mois que la WWE leur fait miroiter la victoire de D-Bry. M'enfin bon, il ne faut rien attendre d'autre de la part d'un Universe qui maudit le booking de la WWE un jour, ne trouve rien de valable à la carte de la majorité des PPVs, et pourtant se précipite aux premières heures pour donner ses € à la WWE lorsque celle-ci lance son Network ou fait de la pub pour le merchandising de Daniel Bryan dix minutes après l'avoir détourné du main event. *soupir*

commentaires

Catch Review : WWE Elimination Chamber 2014

Publié le 24 Février 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE, PPV

Un PPV qui, à première vue, n'avait pour intérêt que deux matches : l'Elimination Chamber en titre, et l'affrontement Shield/Wyatts.... mais on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise avec l'undercard.

- Kickoff Show : Rhodes vs Ryxel. Uniquement regardé d'un oeil distrait, rien de passionnant à signaler.

- Swagger vs Big E, IC Title. Promo ronronnante de Colter (la routine), et un match à l'identique, sans surprise : rien que l'on n'aurait pu voir durant un Smackdown, avec en prime des commentateurs qui font tout sauf commenter pendant la moitié du match.

- Bad News Barrett qui vient faire son truc, whatever.

- De la pub pour le retour de Hogan, forcément.

- Promo (apprise par coeur) de Bryan.

- New Age Outlaws vs Usos, Tag title match. Les NAO font leur truc habituel bien qu'ils soient heels ; encore un match digne de Raw ou de SD, sans rien de mauvais, mais rien non plus d'exceptionnel.

- Bad News Barrett qui vient faire son truc, whatever (bis).

- Encore plus de hype pour le Network.

- Darren Young vs Titus ONeil. Encore une fois, RAS. À la limite du soporifique.

- Bad News Barrett qui vient faire son truc, whatever (ras-le-bol).

- Shield vs Wyatts. Très solide et fun, mais prévisible : forcément énormément de meublage (dont un spot très chouette avec les tables des commentateurs), jusqu'à ce que Reigns place une spear, et se fasse battre par les Wyatts 3 contre un, après que ses potes aient tout simplement disparu.

- Hogan qui vend le Network.

- AJ avec une brève promo.

- AJ vs Cameron, Divas title. Ouch. Mauvais.

- Bad News Barrett qui vient faire son truc, et faire la promo du Network (FU Barrett).

- Encore de la pub backstage pour les jouets de la WWE, avec Santino, Emma, Torito, Matadores, Khali, et ensuite, une pub pour de la pizza. Ugh.

- Batista vs ADR. Del Rio fait semblant d'être blessé, et attaque Batista avec une béquille en pré-match. Batista sifflé par tous, ADR acclamé comme une superstar à chaque coup porté sur son adversaire. Un fiasco absolu, et le finish de Batista sous les huées du public était paradoxalement génial tant il est symptomatique de la compagnie dans son ensemble.

- Elimination Chamber. Pas particulièrement impressionné par cette EC. Quelques spots sympas, mais le tout était hautement prévisible, et le résultat... no comment.

 



Voilà voilà. Un PPV de deux matches, comme prévu... et ces matches n'étaient pas exceptionnels. Funs, oui, mais c'est tout. Et la carte de Mania semble calamiteuse.

(allez, avec un peu de bol, Trips va s'excuser, demain, auprès de Bryan, et décréter que le match de Mania sera un Triple Threat)

(ou alors ce sera Hogan qui changera le match, en qualité de guest host)

(j'y crois à fond)

commentaires

Critiques éclair - Pilotes NBC de la mi-saison

Publié le 22 Février 2014 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, Comédie, Sitcom, Drame, Fantastique, NBC, Thriller

Growing Up Fisher 1x01 :

Pilote de sitcom mid-season de NBC, façon Wonder Years, ou plus récemment, The Goldbergs : narration en voix off du fils d'une famille excentrique, qui raconte son enfance aux côtés de ses parents divorcés - son père aveugle (JK Simmons) et sa mère (Parker Posey, apparemment remplacée dans les épisodes suivants par Jenna Elfman) - de sa soeur aînée, et de son meilleur ami asiat à grande gueule.

Gentillet et très anecdotique, ça repose quasi-entièrement sur la cécité de JK Simmons, que la famille cachait à tout le monde jusqu'au divorce. Avec un caméo de THEYTOOKMYSON de Lost.

About a Boy 1x01 :

Pilote de sitcom mid-season de NBC (bis), showrunné par Jason Katims, réalisé par Jon Favreau, et qui réadapte le livre à l'origine du film About a Boy avec Hugh Grant. Ici, on a le lead de Bent à la place de Hugh Grant, Minnie Driver, Al Madrigal, Leslie Bibb et le gamin de 1600 Penn. Voilà voilà... pas grand chose à dire là-dessus. Comme la sitcom ci-dessus, c'est plus gentillet et inoffensif que drôle ou passionnant, donc...

Believe 1x01 :

Une gamine aux pouvoirs étranges doit absolument survivre pour sauver le monde, mais elle est poursuivie par des maychants très maychants, et est donc en cavale sous la protection d'un ancien condamné à mort.

Production Alfonso Cuaron/JJ Abrams qui a déjà connu un changement de showrunner avant même la première diffusion, ce pilote n'a vraiment pour lui que l'énergie et la réalisation efficace de Cuaron. Problème : Cuaron ne va pas réaliser tous les épisodes, et le reste est affreusement convenu et routinier, et pas très loin de Touch.

La distribution, notamment, entre Sienna Guillory, les seconds rôles, et le "protecteur", dont l'interprète est un ancien soldat peu convaincant (et difficile à prendre au sérieux en badass après avoir vu ses Google Images. La gamine mystérieuse n'est pas antipathique, cela dit.

commentaires

Catch Review : TNA Impact - Live from Manchester (20/02/2014)

Publié le 21 Février 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

- Bref RIP pour Viscera.

- Récap du parcours de Gunner, efficace.

- Magnus est confiant, Dixie flippe, ECIII renacle à la tâche.

- Magnus au micro, demande la présence de MVP, essaie de le remettre à sa place, mais est contré par MVP, clairement en forme. Magnus accepte le 4 vs 4 à Lockdown pour le contrôle des opérations, esquive la responsabilité, et mini-brawl général. Démarrage pêchu.

- Récap de Roode/Dixieland.

- ECIII est furieux envers Magnus, et va probablement le laisser en plan.

- Joe dans le ring, et lance un open challenge, accepté par la team Bromans.

- Joe vs Bromans & Zema. Un match handicap très sympathique, avec un Godderz qui bumpe comme une brute.

- Shaw continue d'être jaloux et de s'en prendre à tous les mecs qui approchent Hemme.

- Roode, sombre, se confie à Storm avant de faire une déclaration publique... une réunion de Beer Money en perspective ?

- MVP avec Aries, qui n'accepte pas forcément l'offre de MVP de rejoindre sa team à Lockdown.

- Récap du Maximum Impact Tour en Europe, et d'un brawl Maddie/Gail.

- Gail vs Madison, Street Fight. Sympatoche, avec une Gail qui finit le nez en sang.

- Shaw est jaloux d'Anderson, qui montre des photos de ses gamins à Hemme. Feud en perspective ?

- À nouveau, package sur la vie et l'histoire de Gunner. Efficace (bis).

- ECIII confiant d'avoir mis un terme à la carrière de Kurt.

- Storm encourage Gunner backstage, et lui remet le tag title shot (Storm va-t-il l'utiliser pour réunir Beer Money ?).

- Roode au micro, tease un départ à la retraite et un face turn, est interrompue par Dixie, qui refuse son départ, et lui propose 10% de parts de la TNA s'il veut bien être le capitaine de la team Dixieland à Lockdown.

- Début de promo backstage de Bad Bones, interrompue par l'assaut de Shaw sur Anderson, qui démolit Hemme sans le vouloir au passage, et part avec elle.

- Bad Influence tentent de convaincre Roode de les intégrer à la Team Dixieland.

- Wolves vs Bad Influence. Tag match très solide.

- Hemme se réveille backstage, et est "soignée" par Shaw.

- Willow, le retour. J'aime bien le grand nawak de ces promos.

- Magnus explique son point de vue.

- Magnus vs Gunner, HW Title, NoDq. Public impliqué, avec duels de chants, pour un main event réussi, avec des Storm & Wolves présents pour assurer un match réglo... jusqu'à un heel turn imprévu.



Un Impact dense, avec peu de matches, mais de qualité, des intrigues qui avancent, et un public motivé qui a fait de Gunner une star, ce soir.

commentaires

Critique éclair - Sirens 1x04

Publié le 20 Février 2014 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, Comédie, Sitcom, USA Network

Sirens 1x04 :

Rescue Me 2.0, matiné de Brooklyn 99 (il y a un black ouvertement gay, là aussi... coincidence !) mais chez des EMTs, produit par Dennis Leary, et sur USA Network.

Très très inégal que ce premier épisode diffusé, puisque reposant intégralement sur de l'humour en dessous de la ceinture : des vieux qui baisent, la taille énorme du sexe d'un des mecs, de la zoophilie équine, des photos sexy de The Rock, de Penelope Cruz et de Rachel McAdams, etc.

Bref, ça met du temps à démarrer et à devenir un minimum drôle, ce n'est pas très finaud, c'est assez téléphoné, mais ça se regarde. Rien de vraiment mémorable, cela dit.

commentaires

Critique éclair - Star-Crossed 1x01

Publié le 19 Février 2014 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, CW, Romance, Science-Fiction, Drame

Dans la série "on n'a pas d'idées, ni de moyens, mais ça ne nous empêche pas de nous lancer dans des projets de s-f", voilà la CW avec Star-Crossed, alias Roswell 2.0 mâtiné d'Alien Nation, sur des aliens rescapés d'une planète à l'agonie et en conflit, et réfugiés sur Terre parmi nous ; capturés par les humains, les aliens finissent dans un camp d'internement (aka "secteur") et, dix ans plus tard, retrouvent la liberté, s'intégrant à la vie d'un lycée, avec romance impossible à la clef entre une humaine et un alien séduisant.

Assez mal écrit, avec des acteurs vingtenaires et trentenaires dans le rôle de lycéens (Matt Lanter n'a pas grand chose à faire dans son rôle d'alien mystérieux, Aimee Teegarden a fait un régime drastique depuis Friday Night Lights et semble faire vingt ans de plus), des aliens tatoués capables de soigner les humains, un futur (2024) tout sauf imaginatif, des looks ridicules, et un intérêt proche du néant, puisque le tout a déjà été fait ailleurs, en mieux et en plus pertinent. Annulation dans moins d'une saison ?

commentaires

Catch Review : WWE RAW (17/02/2014)

Publié le 18 Février 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

L'ultime Raw avant l'Elimination Chamber, et une tentative de plus pour la WWE d'étouffer le phénomène Bryan sans en avoir l'air ? Voyons voir...

Heure 1 :

Et tout de suite, la WWE te fait comprendre que Bryan n'est pas au centre de ses préoccupations, avec une promo croisée assez banale de Cena, Cesaro, Christian, Sheamus, Orton, Bryan et Kane. Un segment routinier, avec un Kane qui booke successivement Bryan dans deux matches, un solide (sans plus) contre Christian (qui est étrangement heel à cette occasion), et un contre Kane lui-même, qui finit en passage à tabac, et en "blessure" pour Bryan. De quoi, probablement, justifier le retour de Bryan dans la mid-card après une défaite future durant l'EC. On verra bien. Le reste de l'heure consiste en du meublage entre le Shield qui se dispute toujours, un Mark Henry motivé, et un nouvel épisode de l'histoire d'amour impossible entre Santino et Emma (par le biais d'un énième match entre Santino et Fandango).

Heure 2 :

Après cette première heure insipide, le show continue de manière WTF, puisque les bookers jobbent Mark Henry face à Reigns : ça aurait dû être un match compétitif de PPV, mais non, c'est un squash. N'importe quoi. Ensuite, en vrac, une promo des Wyatts, une pub pour jouets des Rhodes, une rpomo caricaturale de Rusev, de la promo pour le PPV, et encore du meublage, entre Kofi vs Swagger, et Big E vs deux des 3MB, dans ce qui reste un segment aberrant, mélange de match handicap maladroit, et d'un Zeb qui commente tout en live avec un micro depuis le bord du ring. Heureusement, le show enchaîne ensuite sur Cesaro vs Cena, un match qui se prolonge jusqu'à l'

Heure 3 :

Et quel match ! Excellent de bout en bout, équilibré, bien mené, avec un public séduit et motivé : bref, l'incontournable de la soirée. Et à nouveau, un match qui aurait dû être soit en main event, soit sur une carte de PPV. Malheureusement, après ce sommet, le show retombe tout de suite : du meublage insipide, avec Orton, Batista, ADR et Triple H backstage, avec une promo de Titus O'Neil, un affrontement Wyatts vs Matadores & Hunicara, et avec Jay Uso vs Billy Gunn. Et histoire de conclure sur une note soporifique, on finit avec Orton vs Sheamus, dans un main event nettement en dessous de Cesaro vs Cena, avec en prime un public désintéressé ne chantant que pour CM Punk, et un brawl final faiblard.

 


 

Bref, un RAW pas particulièrement motivant, sorti de Cesaro vs Cena. Au niveau hype pour Dimanche, hormis l'affrontement Shield vs Wyatts, pas de quoi être très motivé, je dois dire... m'enfin on verra bien, avec un peu chance... 

commentaires

Critique éclair - Mixology 1x01-02

Publié le 17 Février 2014 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, Comédie, Sitcom, Romance, ABC

Mixology 1x01-02 :

Une nouvelle sitcom ABC qui repose sur un concept à la con inédit : 10 personnages se rencontrent, une nuit, dans un bar, et chaque épisode suit la soirée (plus ou moins romantique) de l'une ou l'autre des paires de protagonistes, avec toutéliage progressif à la clef. Un pitch tellement révolutionnaire et bien écrit que les networks se sont battus pour acheter le script...

... nan, je ne peux pas écrire ça et rester sérieux. Si les networks se sont battus, c'est parce que ça a été écrit et conçu par les scénaristes de The Hangover, ni plus ni moins.

Ouép. Une sitcom/romcom par les scénaristes de Very Bad Trip. Traduction : c'est exactement aussi caricatural et lourd que The Hangover. En vrac, on a un trio de potes/bros, dont un est Galifianakis barbu, sarcastique et ressemble à un clodo roux ; une latina couillue qui se comporte comme un mec ; un anglais alcoolique qui vomit dans un sac à main et envoie des dick pics ; de la drague lourde ; de l'alcool à gogo ; des flashbacks et une voix-off inutiles ; et une distribution composée à 95% d'inconnus sans charisme ou intérêt (hormis un bref caméo de Sarah Wright-Olsen, Vanessa Lengies et Sarah Bolger sont les seuls visages un tant soit peu familiers et sympathiques du lot, et doivent avoir à peine une minute de présence à l'écran sur les deux premiers épisodes).

Bref... encore une tentative de sit-rom-com destinée à finir à la poubelle.

commentaires

Critiques éclair - Pilotes d'Amazon Studios, cuvée 2014 - 2/2

Publié le 16 Février 2014 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, Drame, Fantastique, Science-Fiction, Amazon

L'année dernière, Amazon s'est mis à la production de pilotes de séries télévisées, diffusés gratuitement en streaming sur le site et qui, pour les plus populaires, reçoivent alors une commande d'une saison complète. En 2013, seules Alpha House (bof, beaucoup trop caricatural) et Betas (nettement plus sympa, et digne du cable US) ont eu droit à onze épisodes... quid de 2014 ? Passage en revue tardif et partiel.

The Rebels 1x01 :

À LA, une ancienne cheerleader (Natalie Zea) hérite d'une équipe de foot US, discipline à laquelle elle ne connaît rien. Là, on est clairement dans un show "sitcom de network" pas très inspiré, auquel on a donné un format "cable" assez superflu, mais le tout se regarde néanmoins assez gentiment, principalement parce que c'est dynamique, que le cast est sympatoche, et que ça ne se prend pas trop au sérieux. Par contre, ça ne casse pas trois pattes à un canard cul-de-jatte, donc ça ne restera pas forcément dans les mémoires. Mais il y a un singe. Et un singe dans une série, c'est toujours bon signe.

The After 1x01 :

La série attendue au tournant par tout le monde, le grand retour de Chris Carter sur une série tv après des années de disette et le calamiteux X-Files 2 au cinéma... et on se retrouve avec un énième disaster show à mystère, comme Flashforward, The Event, Lost, Heroes, V, Revolution, etc... dans lequel une bande d'étrangers ne se connaissant pas va se retrouver confronté à un évènement cataclysmique qu'ils ne comprennent pas, et qui change la face du monde. À eux de s'organiser, de faire connaissance, et de découvrir l'origine de la catastrophe... blablablablablabla.

Ugh.

Personnages clichés et volontairement archétypaux, nudité racoleuse et trompeuse (body-double !), pseudo-tension bien clichée, interprétation assez bancale, et effets éventés, jusqu'à un tournant dans le surnaturel qui laisse supposer d'une série voulant aborder la survie des humains post-Rapture/post-Apocalypse.

(soit exactement le même projet que celui de Lindelof pour HBO, à la rentrée, avec The Leftovers)

(si c'est le cas, je préfère autant Rapture-Palooza, avec Anna Kendrick, Craig Robinson en Antéchrist, et Ken Jeong en Dieu)

(et si la menace est extraterrestre, ou un truc du genre... been there, seen that)

Non, vraiment, j'étais tout prêt à laisser une chance à cet After, mais entre la tronche de Sharon Lawrence, avec son maquillage vieillissant WTF, et le "démon" peint en bleu avec ses lentilles de contact... faut pas déconner.

 



Quant au reste des shows de cette cuvée 2014, je passe la main :

- les séries animées pour enfants, ce n'est pas ma tasse de thé.

- j'évite les séries policières, donc Bosch, sans façons.

- et Transparent est déjà présenté comme "le meilleur pilote de l'année" par des sites comme Vulture, Slate et autres critiques New-Yorkais hipsterifiants, ce qui est un assez bon indicateur que je ne vais pas aimer.

Surtout vu le pitch "Written and directed by Emmy-nominee and 2013 Sundance Best Director winner Jill Soloway (Afternoon Delight, Six Feet Under and United States of Tara), Transparent is a darkly comedic story about an LA family with serious boundary issues. In this exploration of sex, memory, gender and legacy, the past and future unravel when a dramatic admission causes everyone's secrets to spill out." : ça fleure bon la dramédie pas drôle, qui se veut profonde et introspective, et débite des platitudes sur la vie, l'amour et le sexe tout en conservant une caution edgy avec de la nudité "indispensable à l'histoire". Dans la lignée stylistique de Girls et des shows HBO les moins intéressants, donc sans moi.

commentaires

Critique éclair - Pilotes d'Amazon Studios, cuvée 2014 - 1/2

Publié le 15 Février 2014 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, Comédie, Jeunesse, Drame, Musique, Amazon, Fantastique

L'année dernière, Amazon s'est mis à la production de pilotes de séries télévisées, diffusés gratuitement en streaming sur le site et qui, pour les plus populaires, reçoivent alors une commande d'une saison complète. En 2013, seules Alpha House (bof, beaucoup trop caricatural) et Betas (nettement plus sympa, et digne du cable US) ont eu droit à onze épisodes... quid de 2014 ? Passage en revue tardif et partiel.

Deux séries d'Amazon Kids, pour débuter :

Gortimer Gibbon's Life on Normal Street 1x01 :

Une sorte de Eerie, Indiana en plus léger, avec un trio d'enfants un peu décalés, dans une petite ville où tout n'est pas aussi normal qu'il y paraît. Pas désagréable, et assez bien produit (la séquence animée est plutôt jolie), mais pas forcément original ou révolutionnaire au final. Ce serait tout à fait à sa place sur Nickelodeon ou Disney Channel, cela dit.

Maker Shack Agency 1x01 :

Deux écoliers inventeurs/bricoleurs de génie, et leurs mésaventures scolaires, sous la supervision de Kevin de The Office en proviseur. Pas terrible du tout, assez décousu dans sa mise en images, et les vannes sur les pets... mouais.

Mozart in the Jungle 1x01 :

Une série à la HBO/Showtime, mais sans nudité, créée par la hipster team de Jason Schwartzman & Roman Coppola, et se déroulant dans le monde des orchestres symphoniques et de la musique classique, avec Gael Garcia Bernal en chef d'orchestre prodige & superstar, la frangine de l'une des Girls de HBO en joueuse de hautbois, Saffron Burrows en violoncelliste décomplexée, et McDowell en chef d'orchestre retraité.

Ce n'est pas crédible pour un sou (les acteurs qui font semblant de jouer de leurs instruments), c'est plat et assez mal écrit (les dialogues qui tentent de philosopher sur la musique et l'art), ça surjoue de partout (Bernal, notamment), et ça manque furieusement de cohésion ou de point de vue bien établi. Bof.

commentaires

Catch Review : TNA Impact - Live from Manchester (13/02/2014)

Publié le 14 Février 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

La tournée anglaise continue, avec, après Glasgow, les tapings faits à Manchester :

- Team Dixieland dans le ring, pour insulter les (très nombreux) compatriotes de Magnus. MVP vient répondre, accompagné de Joe. Gunner veut encaisser sa valise la semaine prochaine, mais le tout finit par être Gunner vs ECIII, ladder match pour les deux valises.

- Gunner vs ECIII, ladder match. Bref match standard, jusqu'à l'intervention de Magnus, suivie de celle de Storm, et zou, un tag match by MVP.

- Gunner & Storm vs Magnus & Gunner, ladder tag. Des spots sympathiques, Magnus et ECIII qui se disputent, Gunner/Storm qui récupèrent les deux valises.

- Anderson explique que son match vs Bully est important, parce que "famille".

- Les Bromans viennent se plaindre à Spud, MVP booke les Wolves + ? vs Bromans + Zema.

- Bromans & Zema vs Wolves & Joe. Match fun, et public déchaîné. Les Wolves ont fait un début tranquillou, mais efficace.

- Abyss martyrise un pauvre assistant de prod backstage.

- Velvet va se plaindre auprès de Dixie, qui refuse de l'aider. Spud se moque de MVP, et zou, un match entre eux au programme.

- Abyss, sans masque, demande à EY de le rejoindre ; confrontation au sommet, avec un Abyss en colère et paumé. Très bonne promo de Parkbyss, qui explique qu'il ne peut plus être Abyss, ou avoir des matches hardcore. Mais Abyss finit par annoncer son départ à la recherche de quelqu'un pour l'aider (James Mitchell ?). Segment très réussi, et Abyss est vraiment sous-estimé au micro.

- Shaw qui continue de tourner autour de Hemme.

- Spud vs MVP. MVP clairement en forme. Spud clairement hilarant. Et squashé.

- Roode cherche Dixie backstage.

- Un bon gros WTF de Jeff "Willow the Wisp" Hardy.

- Roode en colère après Dixie.

- Sabin qui trolle Velvet durant son entrée, puis au micro.

- Sabin vs Velvel. Micro-botch de Velvet qui rate son coup de pied aux parties de Sabin, puis intervention d'Alpha Female, qui finit par repartir avec Sabin sur ses épaules.

- Ray s'introduit dans le vestiaire d'Anderson, pour troller la femme d'Anderson au téléphone.

- Roode un peu défait, qui se fait expulser par Dixie et ses sbires.

- Ray vs Anderson, Casket Match. Un hardcore match bien bourrin, malgré un cercueil un peu cheap.

- Dixie tente de racheter les parts de MVP, mais se fait opposer une fin de non-recevoir, même si MVP semble sous entendre qu'il n'est pas le seul impliqué dans le rachat des parts de TNA (il ne parle que de "sa part" des profits s'il revendait toutes ses actions, et le sous-entendu du "vous seriez surprise par qui finirait au pouvoir").



Encore un show solide, avec un public très motivé, de l'action... et une toute fin malheureusement un peu plate. Rien de grave, cependant.

commentaires

Catch Review : TNA One Night Only - Old School 2014

Publié le 12 Février 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA, ONO

TNA One Night Only - Old School 2014 :

- Un ONO enregistré à New York, avec un public assez motivé (ex-ECW oblige), et une ambiance très "show indépendant".

- Borash a l'air particulièrement échevelé, ce soir.

- Chris Sabin vs Sonjay vs Aries. Petit match d'ouverture réussi et tranquille. Rien d'anthologique, mais honorable.

- Promo convaincue de Tommy Dreamer.

- Récap de la carrière de ECIII.

- ECIII dans le ring, copieusement hué par tout le public, avant d'annoncer le rematch d'un feud "légendaire" : ECIII vs Dewey Barnes. Très bonne promo d'ECIII, et affrontement squashesque entre les deux hommes.

- Promo posée et menaçante de Bully, avec récap de l'intervention de Bully Ray pendant l'un des shows de la fédé de Dreamer.

- Bully Ray vs Dreamer, Falls Count Anywhere Street Fight. Un bon hardcore match très old school dans l'âme, et exécuté par deux pros.

- Promo calme et volontaire de Joe.

- EY dans le ring, qui fait venir Velvet, interrompus par Bad Influence... eux mêmes interrompus par les Bromans qui font venir Tapa.

- Bromans & Tapa vs Bad Influence & Velvet w/Special Ref EY. Un match très solide, avec Bad Influence en mode face.

- Abyss vs Hardy, Monster's Ball. Un hardcore match standard au rythme un peu inégal, mais avec un beau bump dans les punaises, et un finish ultra-bourrin.

- Promo tranquille de Angle, et récap des différents affrontements Angle/Anderson.

- Angle vs Anderson. Match solide et méthodique, qui fait plaisir à voir.

- Promo confiante de Roode et récap de Storm vs Roode.

- Storm vs Roode, Last Man Standing. Là aussi, un long match substantiel et efficace, avec un D.V.D. sur des chaises qui fait très mal à voir.

- Récap de l'historique de Joe et Magnus.

- Joe vs Magnus. Joe méga populaire ; Magnus meuble en imposant des règles obscures venues d'Angleterre (pas de coups de poing) ; et au final, c'est un excellent main event, qui augure d'un futur match de championnat mémorable entre ces deux hommes.

 



Au final, un ONO très solide : les matches étaient de qualité, longs et substantiels, le public était motivé, et la soirée est passée comme une lettre à la poste. Seul petit bémol, peut-être, un abus de matches à tendance hardcore, qui peuvent lasser.

commentaires

Catch Review : WWE RAW (10/02/2014)

Publié le 11 Février 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

Le status-quo est de retour à la WWE, comme d'habitude :  la compagnie a décidé de n'en faire qu'à sa tête, et tant pis si les fans sont mécontents. De toute façon, ils regarderont tout de même le produit, et achèteront des places pour des shows qu'ils détestent...

Heure 1 :

Raw commence très mal : on invite Betty White pour quelques instants maladroits, et on enchaîne aussitôt sur 15 minutes de Orton, Triple H, Steph, et Bryan, qui nous refont encore le même numéro ; je suis désolé, mais rien de tel pour me donner envie de zapper... ensuite, beacoup de meublage, avec un match efficace mais banal des Rhodes+Rey vs les Wyatts, des promos fades de Miz, de Sheamus, des New Age Outlaws et de Betty White, et un match Fandango/Santino uniquement là pour mettre en avant Emma. Seule chose notable : le push évident que reçoit Reigns, digne du push initial de Ryback.

Heure 2 :

Le public donne de la voix pour les Real Americans vs Christian & Sheamus : Cesaro est clairement l'homme le plus populaire dans le ring, et donc, forcément, il est dans l'équipe perdante. On enchaîne avec une promo racoleuse de Cena (qui a bien compris que, pour se faire acclamer, il devait citer tous les favoris du public dans ses promos), un squash de Del Rio sur Ziggler (pauvre Zigg), une intervention de Batista, de l'autopromo pour le WWE Network, et, last but not least, toute une intrigue sur les NAO qui tentent de faire avaler du laxatif à Betty White, mais sont victimes de leur mauvais tour, et passent tout le match Usos vs Axback à se tordre de douleur au bord du ring. Laule. Vive l'humour WWE.

Heure 3 :

Ambrose déclare un open challenge pour sa ceinture, Mark Henry répond, le match se finit en queue de poisson : prévisible et sans intérêt autre que le face à face silencieux entre le Shield et les Wyatts, très réussi. Ensuite, c'est festival, avec un match botché des Divas, une promo caricaturale de Rusev, une micro-attaque de Bryan sur Kane (il faut bien leur trouver quelque chose à faire au prochain PPV), et la pièce de résistance : Cena vs Orton #58989615231132, un match long, interminable, routinier, téléphoné, bref, encore un match typique des deux hommes, qui n'apportent rien de nouveau au programme.

 


 

Un show qui se résume à sa dernière image : Cena, triomphant, sous le signe de WrestleMania, tandis que Bryan a été relégué à la mid-card contre Kane, et que la WWE ne mentionne même plus CM Punk. Désespérant.

commentaires

Catch Review : TNA Impact - Live from Glasgow (06/02/2014)

Publié le 7 Février 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

Seconde partie des tapings de Glasgow, avec un public comme toujours ultra-motivé.

- Démarrage sur les chapeaux de roue, avec le Monster's Ball entre Abyss et EY, qui commence backstage et se poursuit dans l'arène. Un match long et fun.

- Roode est mécontent, et se plaint à Dixie.

- MVP dans le ring, pour une promo enthousiaste, qui explique qu'il n'est pas seul à investir, et qu'il va y avoir du changement, parce que la compagnie a été mal gérée jusqu'à présent. Interruption par Rockstar Spud, qui propose à MVP de rejoindre Dixie dans sa "salle du trône". Efficace.

- Bully ray toujours aussi déprimé, promet le pire à Anderson.

- Sabin déprimé... depuis ce qui ressemble à un strip-club ou un night-club. :mrgreen:

- Scottish Curry Man vs Bully ray. Ouch.

- Magnus mécontent de son match contre Angle, ce soir. Dixie stressée, EC3 inquiet et agacé.

- Aries fait son apparition sous les ovations du public, promet d'encaisser l'Option C, est distrait par les Bromans, et se fait attaquer par Zema, qui encaisse son title shot.

- Zema vs Aries, X Div Title. Pas très long, mais intense.

- Rediff du segment Shaw/Hemme de la semaine dernière. Hemme a apparemment vu le segment comme tout le monde, et n'a pas apprécié.

- Magnus et Roode se disputent gentiment.

- MVP vs Dixie backstage, avec Dixie qui se passe de la brosse à reluire. Amusant, d'autant que Dixie en fait trois tonnes dans le registre "patronne déconnectée, méprisante et narcissique".

- Angle vs Magnus. Non-title match. Pas énormément d'action dans le ring, puisque le tout semblait conçu pour évacuer Angle avec une blessure à la jambe, pour libérer son planning IRL pour une opération.

- Joe furieux après Dixie & co pour ce qui est arrivé à Kurt.

- Récap de Velvet/Sabin, et suite de Sabin au "strip-club", avec Douchebag Sabin qui détruit Velvet émotionnellement, et impose un match mixte à Velvet la semaine prochaine.

- Joe vs Roode, #1 Contender. Forcément très solide, et une victoire clean de Joe, clairement établi comme un challenger crédible pour le titre.

- MVP & Dixie dans le ring. Segment un peu longuet quand Dixie est au micro, et fin de show un peu plate.

 




Un show plutôt solide (toute fin exceptée), avec un public à nouveau motivé, et des segments qui tous assurent la progression d'une intrigue ou d'une autre. On ne peut pas en dire autant de Raw, qui en trois heures ne fait quasiment rien avancer...

commentaires

Critique éclair - Marvel's Agents of SHIELD 1x13

Publié le 5 Février 2014 par Lurdo dans Critiques éclair, Review, Télévision, Fantastique, Action, Science-Fiction, Marvel, MCU, ABC

Marvel's Agents of SHIELD 1x13 :

Une moitié d'épisode sympatoche (les Agents of Shit en infiltration à bord d'un train italien - enfin, "infiltration" est un bien grand mot, vu qu'ils passent leur temps à discuter de leur infiltration à voix haute au milieu des autres passagers, en gardant un doigt sur leur oreillette, et que l'opération foire joyeusement - avec une structure à la Roshomon, façon "montrons la même séquence sous plusieurs angles différents" : c'est facile, surexploité, et cliché, mais ça aide à donner un certain rythme au tout), et une moitié agaçante, puisque retombant dans le "Skye est formidable et exceptionnelle et indispensable", avec Skye sur le point de mourir (who cares, s'ils peuvent ramener Coulson à la vie après quelques jours, ils peuvent bien sauver Skye... ou alors l'emmener à l'hôpital le plus proche), tout le monde qui laisse tout tomber pour elle, et qui s'auto-flagelle dans un grand moment d'émotion larmoyant.®©™

Avec en prime un caméo inutile et calamiteux de Stan Lee (comme d'habitude, donc), et le retour de Deathlok, dont la cybertitude se limite à des lumières sur sa jambe, et à un visage un peu brûlé.

Prochain épisode dans un mois, ça ne va pas aider les audiences, ça...

commentaires

Catch Review : WWE RAW (03/02/2014)

Publié le 4 Février 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

Après la controverse du Royal Rumble, et le Raw quelconque qui a suivi, la WWE s'est trouvée prise en proie à un nouveau scandale : CM Punk, las des magouilles backstage, et autres vétérans ramenés juste pour Wrestlemania, au détriment des Daniel Bryan et autres forçats de la WWE, a jeté l'éponge, et donné sa démission. Autrement dit, les foules déjà déchaînées pour D-Bry ont désormais un nouveau chant à chanter pour faire comprendre à la WWE qu'elle déconne à pleins tubes...

Et c'est le cas ce soir, puisque le public peu motivé passe ainsi son temps à chanter pour CM Punk...

Heure 1 : en même temps, quand on voit ce que les scénaristes leur proposent... ouverture sur une promo inintéressante de Randy Orton, intervention de l'Autorité, et zou, un main event ; ensuite, un match standard Shield vs Big E/Kofi/Rey, une promo nonsensique de Bray Wyatt, une promo bancale de Barrett et Lawler, de la hype pour le WWE Network, et du pilotage automatique pour le retour de Christian à Raw, contre Jack Swagger.

Heure 2 : après quelques minutes de meublage par les New Age Outlaws, histoire de remplir la première heure jusqu'à son terme, les "nouveaux" champions affrontent les Rhodes dans un match en cage, assez plat, et se terminant par un saut perilleux arrière de Cody, totalement raté ; vient ensuite Titus vs Ryder, un squash ; un dance-off calamiteux entre Fadango/Summer Rae et Santino/Emma ; encore de la hype pour le Network, et un Sheamus vs Axel qui n'intéresse personne dans l'arêne.

Heure 3 : après une première heure quelconque et une seconde heure soporifique, on reprend avec un duel de promos clairement improvisé (car très mal exécuté) entre Batista et ADR ; après ce mauvais moment passé, retour à l'action, avec un Ziggler/Truth/Xavier vs Wyatts assez banal, et un match des Divas assez raté, notamment parce que Naomi se prend un genou dans l'oeil, et finit tout son match en titubant ; enfin, pour conclure, le main event, de plus d'une demi heure, opposant Orton à Bryan dans un non-title match. Sympathique sur le papier, mais étiré jusqu'à n'en plus finir dans les faits. Et histoire de boucler le tout, Bryan gagne, mais se fait démolir en post-match avec l'aide de Kane....



Bref, encore un bel exemple d'un Raw en pilotage automatique, où il ne se passe, globalement, rien du tout... sans surprise, au point où on en est, et n'importe quel observateur un tant soit peu avisé aura remarqué les tentatives de manipulation de la WWE, pour influencer son public (chants étouffés, etc...) Donc reste au moins toujours ça d'intéressant...

commentaires

Catch Review : TNA Impact - Live from Glasgow (30/01/2014)

Publié le 31 Janvier 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

Après le très bon Genesis part 2 de la semaine dernière, chargé en action, et qui a vu le renvoi de Sting, une question reste posée : qui sont les mystérieux investisseurs de la TNA, qui mettent des bâtons dans les roues de Dixie...?

Impact, live from Glasgow :

- Joe & Angle ne s'entendent clairement pas avec Dixieland.

- Grosse ambiance, et public massif.

- L'Écosse déteste leur champion anglais, qui en fait trois tonnes. EC3 est jaloux, intervention de Joe et d'Angle, duel de promos, setup du main event, en dépit des objections de Dixie. Clairement une mise en place pour une rebellion de Magnus contre Dixieland, dans un futur proche. Une ouverture efficace.

- Les Wolves dans la place.

- The Beautiful People vs Gail & Tapa. Tag match précipité. Dommage.

- Sabin possessif, se pointe et se plaint... avant de se faire plaquer par Velvet. Va-t-il trouver une nouvelle copine pour rendre Velvet jalouse ?

- Joe et Angle vont démolir Roode backstage, histoire d'assurer leurs arrières. Bonne présence d'esprit.

- Roode accepte de ne pas intervenir pendant le main event. Joe est un badass qui est particulièrement mis en avant, ces temps-ci, ça fait plaisir.

- Storm toujours mécontent de Gunner, Gunner se pointe, fait une promo solide. Storm aussi, quand vient son tour, et les deux font la paix. Bad Influence se pointe, sème la zizanie, et demande un tag match pour la valise de Gunner.

- Storm & Gunner vs Bad Influence. Tag match solide.

- Dixie panique.

- Encore plus de hype pour Joe. Décidément.

- Dixie engueule son avocat, Roode exige que Dixie lui file le title shot qu'elle lui a promis en échange de son aide.

- ODB pas rassurée par l'équipe de EY & Abyss.

- Spud tente de se motiver pour aller interroger les Wolves.

- Spud qui shoote sur ses quasi-compatriotes, arrivée des Wolves dans le ring, Spud se mange un méchant coup de pied, et les Wolves s'expriment un peu. Spud est formidable dans son rôle.

- Abyss & EY vs Bromans, tag titles (malgré un botch de production qui affiche la ceinture de X -div). Tag match classique, RAS. Abyss pête un cable à mi-match, et pulvérise l'arbitre et EY.

- Post-match, EY invite Abyss à un Monster's Ball, la semaine prochaine.- Les Wolves continuent de protéger l'identité de l'investisseur.

- Shaw qui continue d'être creeeeepy avec Christy.- Bully Ray qui se pointe avec un cercueil, et propose un match du cercueil à Anderson. Mini-brawl. Efficace.

- De la hype pour Angle.

- Magnus et ECIII ne s'entendent pas. Je prédis que le moment où Magnus se détache de Dixieland sera le moment où il deviendra vraiment ZE main eventer.

- Joe & Angle vs Magnus & ECIII. Main event très solide, et résultat final logique : Magnus a donc Angle, Joe, Roode, et probablement ECIII qui en veulent à sa ceinture. Ça va faire mal. Dixie est, très logiquement, assez mécontente et Joe et Angle concluent par des promos motivées.

- Overrun de cinq minutes, pour présenter le nouvel investisseur, MVP. En tant qu'investisseur, ça ne me dérange pas. Au moins il ne sera pas un compétiteur à plein temps, à priori. Et j'aime bien son thème d'entrée.

 


 

Un show (officieusement) "spécial tag teams" , qui souffrait un peu de l'absence de matches solos, mais qui bénéficiait d'un public en folie, et d'une dynamique solide, sans coup de mou. Magnus vs le reste du monde se précise, "les investisseurs" sont assez intéressants, bref, je suis curieux de voir la suite.

commentaires

Catch Review : WWE RAW (27/01/2014)

Publié le 28 Janvier 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

Un Raw particulièrement attendu au tournant après la débacle du Royal Rumble, avec une seule question à l'esprit de tous les observateurs : comment la WWE va-t-elle retourner la situation à son avantage, afin de parvenir à faire croire à ses fans que leur réaction unanime, hier soir, était prévue depuis le début ?

Et bien la réponse est donnée immédiatement : Triple H se moque des réactions du public et de Bryan, et la WWE transforme ce qui était Bryan vs le reste du monde (une intrigue vue et revue, mais que le public semble adorer) en Sheamus & Cena vs Shield, dans un match qualificatif pour l'Elimination Chamber (featuring Bryan). Autrement dit, les bookers ont esquivé le problème, et tentent de noyer le poisson en accolant Bryan au reste de la bande... ce qui va probablement fonctionner : d'ici l'EC, le public aura cessé d'être aussi critique, et sera retombé dans ses habitudes moutonnantes ; et d'ici WrestleMania, il sera à fond derrière Bryan contre Sheamus, oubliant par là-même que pendant ce temps, Bryan continue de stagner en mid-card.

Le reste du show ? Du remplissage, d'autant plus évident que les 3/4 des matches était longs, mais sans réel intérêt. En h1, on a eu HuniCara & Rey vs les Real Americans ; une intervention idiote de Barrett, toujours affublé de son gimmick ridicule ; et un match Fandango vs Truth.

En h2, Batista, Brock et Maddox font une promo quelconque, pas du tout convaincante ; Miz affronte Dolph ; les Usos affrontent AxelBack ; Del Rio affronte Kofi... mais le public s'en contrefout, et scande les noms des commentateurs.

Enfin, en h3, le rematch New Age Outlaws vs Rhodes ne sert à rien, puisqu'il est avorté lorsque Brock intervient et détruit les Rhodes pour se venger/attirer l'attention de l'Autorité, et forcer cette dernière à satisfaire ses demandes. Problème de logique interne : les Rhodes sont des adversaires de l'Autorité, donc les démolir n'a probablement pas grand poids sur cette dernière. Ensuite, un match interminable des Divas vs Total Divas (avec un finish risible) ; et le main event qui se termine en queue de poisson sur une intervention des Wyatts, qui mettra probablement en place un Shield vs Wyatts à l'EC.

Bref... en tant que Raw de post-PPV, c'était assez faible. Mais je reste admiratif de la maîtrise de la WWE, qui parvient à faire avaler les pires couleuvres à ses fans en misant sur leur manque d'attention, et, soyons francs, sur leur volonté très malléable.

commentaires

Catch Review : Royal Rumble 2014

Publié le 27 Janvier 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE, PPV

WWE Royal Rumble 2014 :

Kickoff Show :

- Segment backstage affreusement mal joué, avec tout le monde qui tire un numéro au sort.

- New Age Outlaws vs Rhodes, Tag titles. Match plat et quelconque, résultat aberrant. Ça commence bien.


RR :

- Bryan vs Wyatt. Sans aucune surprise, Bryan ouvre le PPV dans un match très solide, mais un peu répétitif (ce qui est de plus en plus le cas chez Bryan : il se donne à fond, mais ses matches se ressemblent de plus en plus, et reposent presque entièrement sur des coups de pied) et se fait démolir, probablement histoire de préparer son retour surprise en fin de show.

- Heyman fait une promo basique.

- Un pub pour des Tacos en plein PPV... ok.

- Show vs Lesnar. Gros brawl désordonné qui commence à fond, avant de freiner immédiatement jusqu'au point mort. Match de merde, uniquement là pour redonner un semblant de vraisemblance à Brock, pour son match supposé à Mania contre Taker.

- Une pub pour une entreprise comptable......ok.

- Promo banale du Shield, qui tease de la dissension.

- Promo de Randy OrzzzzZZZZZZzzzzzzZZZZZZzzzzZzzzz

- Récap interminable de Cena/Orton.

- Cena vs Orton. Match soporifique, et public qui n'en a rien à battre, et chante tout et son contraire pour s'occuper, notamment des jolis "you both suck", "this is awful" et "We want divas"... intervention des Wyatts qui donnent la victoire à Orton, et démolissent Cena en post-match.

- Promo backstage des NAO, pour meubler.

- Pub pour de la pizza. Heureusement que je ne paye pas pour ça.

- Royal Rumba. Sympatoche dans son premier tiers, malgré le spot capillotracté de Kofi ; second tiers plus pépère, avec encore un spot capillotracté de Kofi, Kevin Nash qui cachetonne pendant une minute, le retour de Sheamus, El Torito qui élimine Fandango, et Reigns qui continue d'être pushé en spearant tout le monde ; un dernier tiers là aussi pépère, qui s'ouvre sur Cesaro, continue par une participation-éclair de JBL, un non-retour de Bryan remplacé par ReyRey qui s'est fait copieusement huer par le public jusqu'à son élimination... D'ailleurs, tout le rumble s'est ensuite copieusement fait siffler jusqu'à la victoire de Batista.

Un PPV qui peut se résumer simplement : le premier match était excellent, tout le reste démontrait à quel point la WWE est totalement out of touch avec son public. Cela dit, les réactions du public durant Cena/Orton et le Rumble valaient leur pesant d'or.J'en ris encore : Bryan est le lutteur le plus acclamé de la compagnie... et il perd proprement dans le match d'ouverture. Mwahahahahaha.

J'ai adoré.:mrgreen:

commentaires

Catch Review : TNA Impact - Genesis part 2 (23/01/2014)

Publié le 24 Janvier 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA

Après une première moitié de Genesis assez bavarde, et qui mettait pas mal de trucs en place, la TNA devait se rattraper avec une seconde moitié plus forte en action, surtout qu'elle tombe la même semaine que le Royal Rumble de la WWE. Mission accomplie ?

- Un avocat pour conseiller Dixie & co, et leur expliquer que quelqu'un est en train de racheter la compagnie petit bout par petit bout, en secret. Pas convaincu par l'interprétation de l'avocat, mais bon.

- Magnus dans le ring avec sa clique, pour défier Sting. Bref face à face & brawl, avec Joe qui se ramène, et aidera Sting depuis le bord du ring.

- Dixie et Spud s'inquiètent au sujet de Joe, et Dixie booke Joe vs Spud.

- Gunner vs Storm, FoF on a pole match. Bel effort, mais finish un peu plat.

- Angle se motive backstage.

- Velvet fait une vidéo depuis chez elle, et ouvre un paquet offert par Sabin, qui contient un tuyau en plomb.

- Sabin vs Aries, w/Velvet in a cage. Bon match, avec une Velvet qui se retourne contre Sabin. Dommage que ce soit un match à la durée tv, ça aurait été mieux et plus long durant un vrai PPV.

- Les Wolves dans une promo pré-enregistrée intéressante, et qui promettent un reveal de l'investisseur la semaine prochaine.

- Angle vs Roode, Cage match. Très bon match, forcément, entre deux pros confirmés. Angle est un grand malade.

- ECIII qui motive Spud backstage,  :mrgreen:

- Les Bromans dans le ring, volontairement insupportables, interrompus par EY, qui attaque tout le monde, et finit par être sauvé par Abyss.

- Joe a décidé de démolir Spud.

- Angle fait des adieux anticipés à Sting.

- Joe vs Spud. Spud pas impressionné. Un quasi-squash.

- Sting vs Magnus, NO DQ WH Title vs contract. Bonne idée de laisser les deux hommes s'affronter un bon moment avant de lancer les interventions inévitables de la team Dixie. Sting défendu par Joe et Angle, mais en vain, Sting est out.

 


 

Un show particulièrement solide, et chargé en matches allant du sympatoche au mémorable. Ça rattrape efficacement la semaine dernière plus bavarde : Sting n'est plus, Dixieland domine, et la semaine prochaine, en direct de Glasgow, risque de dépoter. Vivement !

commentaires

Catch Preview : Royal Rumble 2014 - Pronostics

Publié le 22 Janvier 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Télévision, WWE, PPV

Dimanche. Royal Rumba 2014. Un buildup de m*rde (vlà le Raw tout pourri de Lundi, qui consistait en tellement de meublage que le main event était Kofi Kingston vs Orton, avec intervention de Cena, DQ, et Orton qui se barre en voiture... suivi de cinq minutes de Cena en train de parader dans le ring et de saluer en attendant que le show se termine), et une carte peu inspirante.

Pronostics :

Royal Rumba Kickoff

Cody Rhodes and Goldust © vs. The New Age Outlaws (Road Dogg and Billy Gunn) - Tag team match for the WWE Tag Team Championship

La WWE devrait être fichtrement stupide pour donner les ceintures aux vieux... donc il y a des chances que ça arrive. Je n'espère pas, en tout cas. :mrgreen:

Daniel Bryan vs. Bray Wyatt

Daniel Bryan a déjà eu sa revanche, il va probablement perdre ici sur intervention de Chico et Groucho, les sbires de Wyatt. Voire même il va se faire sévèrement démolir, mais comme Bryan est un héros, il va revenir plus tard dans la Rumba !

Big Show vs. Brock Lesnar

Ces dernières semaines, Lesnar a été montré comme incapable de troubler ou d'attaquer Show, et à chaque fois, il s'est fait humilier et a passé pour un idiot. Donc logiquement, il devrait gagner dans ce match guère intéressant, d'autant que la destruction de ring a déjà été faite et refaite...

Randy Orton © vs. John Cena - Singles match for the WWE World Heavyweight Championship - Winner will only be declared either by pinfall or submission.

Ouais, je sais, ça ne fait pas envie. La logique voudrait que Orton conserve, vu que Cena a eu son moment de triomphe lundi, mais bon, Orton vs Cena, whomever wins, we lose.

2014 Royal Rumba - 30-Superstar match for a WWE World Heavyweight Championship match at WrestleMania XXX

Bon, Punk entre en #1, donc il va arriver jusqu'au bout et/ou se faire éliminer par Kane ; Bryan risque de faire une apparition surprise, et possiblement de remporter le match (dans mes rêves) ; et Batista va probablement se faire éliminer par Alberto de Rio, qu'il a powerbombé cette semaine pendant Raw. Sinon ? probablement Sheamus, Taker, et Y2J ? Mais à vrai dire, tout l'intérêt de cette Rumba dépendra de l'implication ou non de Bryan. Si les bookers décident de ne pas l'intégrer au match, puisqu'il a déjà un match avant, alors cette Rumba n'aura absolument aucun intérêt ; s'ils choisissent enfin de le récompenser et lui font gagner le match, alors là, ça aura valu le coup. On verra bien.

commentaires

Catch Review : WWE RAW (20/01/2014)

Publié le 21 Janvier 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

À une semaine du Royal Rumble, que se passe-t-il de beau dans le monde de Vince McMahon ? Et bien Batista est supposé revenir ce soir, et Bryan... ah, ce bon vieux Bryan, le cheval de labour de la WWE, jamais totalement pushé par les bookers, et pourtant la plus grosse star de la compagnie, qu'ils poussent à bout et surexploitent jusqu'à l'épuisement, faisant littéralement reposer bon nombre de RAWs sur ses épaules en le mettant dans un ou deux matches par soir, matches dirant lesquels il se donne naturellement à 200%... et bien ce cher Bryan a fini par avoir une commotion cérébrale. Told you so...

Quoi qu'il en soit, le Raw de cette semaine était placé, pour ne pas changer, sous le signe du meublage : la compagnie est en stand-by, elle sait pertinemment que le Rumble se vend tout seul, donc ce soir, c'était efforts minimums, et pilotage automatique maximum.

À commencer par la première heure, qui a enchaîné un retour minimalliste de Batista pour dire trois mots peu convaincus ; un match Rhodes & Langston vs Shield routinier, et au résultat improbable ; une explication peu convaincante de Bryan au sujet de sa storyline avortée contre les Wyatts ; et un squash de Fandango sur Xavier Woods. En une heure, c'est très peu.

L'heure d'après n'était guère mieux, puisque remplie de segments pépères : Kane qui s'excuse auprès de Punk, Punk contre Billy Gunn, de la promo pour le Rumble, une vidéo en la mémoire de Mae Young, et un énième affrontement entre Rey et ADR. Toujours rien de mémorable.

Enfin, l'heure numéro 3 a commencé par un face à face entre Show et Brock. Face à face qui a bien pris son temps, jusqu'à ce que Brock se fasse totalement dominer par son adversaire, et paraisse ridicule : pas vraiment crédible. Et pour conclure cette troisième heure, que du meublage : AJ contre Naomi, les Usos contre les Wyatts, encore de la promo pour le Rumble, une vidéo sur le Martin Luther King Day (forcément, il faut bien compenser le fait que tous les lutteurs afroaméricains de la compagnie, ce soir, se sont faits écraser par leurs adversaires blancs), et un Kofi vs Orton avorté, qui se termine sur une intervention de Cena, menant à cinq bonnes minutes d'un flottement particulièrement gênant, pendant lesquelles John se contente de parader dans le ring, en attendant que la production ne coupe les caméras.

Bref, si je n'avais dû me fier qu'à ce Raw pour me décider si, oui ou non, le Rumble était un PPV à acheter, cette année, j'aurais probablement dit non...

commentaires

Catch Review : TNA One Night Only - Hardcore Justice 2014

Publié le 19 Janvier 2014 par Lurdo dans Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, TNA, ONO

TNA ONO - Hardcore Justice 2014 :

- Organisé en coopération avec Tommy Dreamer, qui travaille désormais backstage à la TNA.

- Un ONO dans une arène plus petite et "indépendante" que d'habitude, qui fait très ECW, surtout avec le public vocal et motivé.

- ECIII qui interrompt JB et décide de faire l'announcing/d'insulter tout le monde. ECIII meilleur promo guy que 90% du roster de la WWE.

- ECIII vs Dreamer. Tables Match. Affrontement tranquille, qui ouvre paisiblement la carte.

- Promo standard de Aries backstage.

- Aries vs Sabin, Xscape Cage match. Bon cage match, avec un mec gentiment agaçant dans le public en prime.

- Promo pépère de Storm backstage.

- Promo motivée et moqueuse des Bromans dans le ring, qui font venir Dewey, méga populaire. Dance competition, pose off, concours de pompes, de la comédie plutôt fun.

- Roode backstage.

- Roode vs Joe. Match solide, forcément, et une fin en queue de poisson qui fonctionne toujours aussi bien.

- Velvet est motivée backstage.

- Velvet vs Lei'D Tapa, street fight. Honorable, mais pas exceptionnel. Surtout Velvet, dont le premier réflexe, après que Tapa lui projette la tête sur le bord du ring, est de se recoiffer alors qu'elle est allongée par terre. No selling power.

- Bad Influence s'amuse.

- Le public veut Abyss.

- EY & JP vs Bad Influence, Full Metal Mayhem. Très solide et consistant, et en prime, pas de la routine habituelle d'Abyss pendant le match. (en post-match, par contre... ^^)

- Promo de Bully Rayven.

- Bully Ray vs Anderson, last man standing match. Brawl sanglant et bourrin qui a fait plaisir au public.

- Promo de Magnus.

- Team Roode vs Team Angle. Lethal Lockdown. Bel effort de Godderz en début de match, et sinon, un Lethal Lockdown plutôt réussi et fun.

 



Un PPV ONO ma foi plutôt convaincant. Le public était motivé, les catcheurs s'amusaient, les matches étaient sympas... bref, un bon moment.

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 > >>