Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (semi) éclairés...

Résultat pour ""semaine française""

Un film, un jour (ou presque) #21 : They Came Together (2014)

Publié le 27 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Romance

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

They Came Together :

La rencontre et l'histoire d'amour de Joel (Paul Rudd) et Molly (Amy Poehler), deux new-yorkais que tout oppose...

Une grosse parodie de tout l'univers des comédies romantiques américaines, par l'équipe de Stella & Wet Hot American Summer, et avec toute la bande de The Office, Parks & Rec, SNL & co. Ça ne fait clairement pas dans la finesse, et le tout ressemble parfois à des sketches mis bout à bout, mais la bonne humeur générale, l'absurde omniprésent, et la distribution très sympathique en font un métrage plutôt attachant et réussi.

4.25/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #23 : Back In The Day (2014)

Publié le 29 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Back in the Day :

À l'occasion de la vingtième réunion des anciens de son lycée, Jim (Michael Rosenbaum), un acteur raté, rentre dans sa ville natale, pour y retrouver ses anciens potes, et renouer avec sa petite amie de l'époque...

Une comédie assez vulgaire écrite et dirigée par Rosenbaum, et qui enchaîne les clichés des comédies de ce type sans réelle ambition ni originalité. Ça ressemble souvent à du sous-Adam Sandler, sans en partager le bon fond, le budget ou la distribution.

Reste quelques acteurs sympatoches, comme notamment Morena Baccarin ou encore Emma Caulfield. Mais bon, c'est peu.

1/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #24 : Blame (2010)

Publié le 30 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Drame, Australien, Thriller

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Blame :

De retour de l'enterrement d'une de leurs amies, un groupe décide de rendre visite à l'ancien professeur de celle-ci, qui avait abusé d'elle dans le passé : bien décidés à mettre en scène son suicide, les membres du groupe s'aperçoivent bien vite que la situation est bien plus compliquée que ça...

Un drame australien assez bien mené, même si pas exempt de maladresses dans l'écriture (le déroulement de l'intrigue est un peu trop prévisible) et dans l'interprétation. Sophie Lowe, notamment, fait des choix d'interprétation assez étranges, et joue tout le film comme si elle était un peu lente ou sous l'emprise de substances illicites, alors qu'elle est supposée jouer le mystère.

3/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #25 : Premature (2014)

Publié le 1 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Fantastique

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Premature :

Un lycéen coincé et studieux est sur le point de perdre sa virginité, lorsqu'il est ramené au matin même, et découvre ainsi qu'il doit revivre en boucle cette journée jusqu'à ce qu'elle soit parfaite...

La nature de ce film est rapidement évidente : un mélange bâtard d'Un Jour Sans Fin et de American Pie. Ça reprend à la lettre le concept éprouvé d'Un Jour Sans Fin, mais avec un traitement graveleux, vulgos et teen-movie typiquement post-American Pie.

En soi, pourquoi pas, d'autant que la distribution n'est pas désagréable (Katie Findlay, Alan Tudyk, un des jeunes acteurs de Young Dracula), mais bon... ça ne dépasse jamais son postulat de départ, et ça se regarde assez passivement au final.

3/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #26 : Salsa Fury (Cuban Fury - 2014)

Publié le 3 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Musique, UK, Romance

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Salsa Fury (Cuban Fury) :

Après un incident malheureux, Bruce (Nick Frost) a totalement délaissé sa passion d'enfance : la salsa ; désormais trentenaire rondouillard, il va redécouvrir la magie de la danse pour les beaux yeux de sa nouvelle collègue Julia (Rashida Jones)...

Comédie anglaise sympatoche, avec une distribution attachante (Nick Frost, Chris O'Dowd, Ian McShane, Olivia Colman, Rashida Jones) : ça se regarde tout seul, c'est assez dynamique, mais malheureusement ça ne transcende jamais son sujet, et c'est un peu trop prévisible. Le caméo de Simon Pegg était amusant, cela dit.

3.75/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #27 : Trauma (Event 15 / Alpha Alert - 2013)

Publié le 4 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Drame, Thriller, Science-Fiction

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Trauma (Event 15 / Alpha Alert) :

Trois soldats atteints de stress post-traumatique se retrouvent pris au piège dans un ascenseur lorsqu'une attaque terroriste se produit sur Washington... mais quand ils essaient de s'évader, il s'avère bien vite que les apparences sont trompeuses...

Un huis-clos partiel qui repose grandement sur les épaules des trois acteurs principaux, Jennifer Morrison, Josh Stewart et Stephen Rider.

Plutôt efficace, malgré quelques grosses ficelles et quelques réactions disproportionnées dans l'interprétation ; le vrai problème arrive à mi-film, lorsque le réalisateur/scénariste a recours à un retournement de situation assez prévisible et téléphoné : immédiatement, une grosse partie de la tension et de l'intérêt du métrage se fait la malle, et on finit par être assez passif et indifférent à la fin de ce récit de plus en plus capillotracté.

3/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #28 : Dragons 2 (How To Train Your Dragon 2 - 2014)

Publié le 5 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Fantastique, Aventure, Animation, Dreamworks, Jeunesse

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Dragons 2 (How To Train Your Dragon 2):

Cinq ans après les évènements du premier film, le village viking de Berk se trouve confronté à la réapparition d'un chasseur de dragons, le cruel et sanguinaire Drago Bludvist : à Hiccup et Toothless de sauver les leurs d'un sort plus que funeste...

Presque du niveau du premier, un excellent film d'animation, drôle, émouvant et rythmé.

Seul petit bémol, le remix pop-électro du thème de Toothless, qui fait un peu tâche lorsqu'il apparaît en cours de film sur une scène de vol, et remplace ce qu'on aurait préféré avoir : une version symphonique et celtique de ce même thème.

4.5/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #31 : G.B.F. (2013)

Publié le 10 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Jeunesse

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

G.B.F. :

Tanner (Michael J. Willett) & Brent (Paul Iacono) sont deux lycéens secrètement gays, dans un établissement où les trois cliques les plus populaires sont à la recherche d'un GBF, un Gay Best Friend. Lorsque Tanner devient la coqueluche du lycée, cependant, la relation des deux amis change à jamais...

Une teen comedy LGBT très satirique et outrancière, assez inégale tant dans son intérêt que dans son interprétation. Ce n'est pas désagréable à regarder, et le message reste tout à fait recommandable, mais un peu moins de flamboyance (je sais, le sujet ne se prête guère à de la retenue ^^) aurait été la bienvenue. Et puis il y a quelque chose d'amusant dans ce défilé d'anciennes teen actresses qui se lâchent ici gentiment... ne manquait que Lohan, en fait,

3/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #5 : Transcendance (Transcendence - 2014)

Publié le 5 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Science-Fiction, Drame, Thriller

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Transcendance (Transcendence) :

Pionnier dans le domaine de l'intelligence artificielle, le Dr. Will Caster (Johnny Depp) est pris pour cible par un groupe terroriste anti-technologie ; condamné, Caster n'a plus qu'une seule chance de survie : sa femme Evelyn (Rebecca Hall) transfère la conscience de Caster dans son ordinateur ultra-moderne, et bien vite, c'est une nouvelle forme de vie et de conscience qui voit ainsi le jour...

Film d'anticipation qui sent affreusement le déjà-vu, ce Transcendence souffre de tous les maux imaginables : réalisation molle, visuels jolis mais glaciaux, rythme soporifique, thématiques et propos périmés, écriture médiocre et défaillante, et interprétation en pilotage automatique, malgré les noms prestigieux attachés à ce projet. Un joli flop.

1/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #34 : The Art Of The Steal (2013)

Publié le 13 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Thriller, Canada

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

The Art of the Steal :

Crunch Calhoun, motard et ancien meneur d'une bande de cambrioleurs de haute voltige, décide de remonter son groupe de malfaiteur pour monter un dernier casse... mais rien ne se déroule comme prévu.

Un film de casse semi-comique, canadien, qui bénéficie surtout d'un casting quatre étoiles : Kurt Russell, Jay Baruchel, Katheryn Winnick, Matt Dillon, Jason Jones, Terence Stamp...

Malheureusement, si le métrage possède un capital sympathie certain, il peine à captiver au final : la faute à un script assez paresseux, dérivatif et mal rythmé, qui tente des retournements de situation, mais s'embrouille un peu trop pour que ceux-ci aient l'impact voulu.

3/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #149 : Concrete Blondes (2013)

Publié le 12 Juin 2015 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Thriller, Action

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Concrete Blondes :

Trois amies entrent accidentellement en possession d'une énorme somme d'argent, et doivent alors faire face aux conséquences de leurs actes...

Une crime comedy à la distribution sympathique (Diora Baird, Carly Pope, Samaire Armstrong, John Rhys-Davies), mais qui souffre de son déroulement assez convenu et prévisible : les filles sont stupides, les méchants très méchants, les rebondissements sont soit téléphonés, soit improbables (Carly Pope qui se transforme en super tueuse badass sous un prétexte gentiment capillotracté), et la construction en actes et en flashbacks a beau donner un peu de rythme, elle est gentiment superflue, et passe totalement à la trappe dans le dernier tiers du film, qui connaît un traitement trop premier degré pour convaincre.

2.75/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #41 : Les Colocataires (Table for Three - 2009)

Publié le 24 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Romance

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Les Colocataires (Table for Three) :

Récemment plaqué par sa petite amie, Scott (Brandon Routh) accepte d'accueillir un couple en guise de nouveaux colocataires ; mais rapidement, il s'avère que Mary (Sophia Bush) et Ryan (Jesse Bradford) sont du genre couple fusionnel, et qu'ils se mêlent d'un peu trop près aux affaires d'autrui...

Un DTV assez sympathique, principalement grâce à sa distribution attachante : Bush est adorable, Routh joue bien les straight men, et le reste du cast est à l'identique.

Après, ça reste classique, ça tombe parfois un peu trop dans l'hyper-caricatural, et l'introduction dans le bar, au format narrateur, fait pièce rapportée, mais la bonne humeur de l'ensemble fait que le tout passe plutôt bien.

4/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #14 : Triple Alliance (The Other Woman - 2014)

Publié le 16 Juillet 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Triple Alliance (The Other Woman) :

Trois femmes (Kate Upton, Cameron Diaz & Leslie Mann) découvrent qu'elles partagent un même homme en commun (Nikolaj Coster-Waldau), et décident de se venger de lui...

Un film très "girl power" dans l'esprit, mais qui n'est rien de plus qu'une version plus "adulte" de John Tucker Must Die. Jamais très drôle, malgré les efforts de la distribution, le tout se traine mollement, sans originalité ni réelle énergie, et finit même par être soporifique.

Décevant, compte tenu des talents impliqués, et du potentiel du récit.

1.25/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #46 : Lust For Love (2014)

Publié le 31 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Romance

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Lust For Love :

Plaqué par son amour d'enfance, Astor (Fran Kranz), un homme maladroit et timide, finit par se tourner vers Cali (Dichen Lachman), décomplexée et libérée, pour apprendre comment séduire les femmes. Mais la jeune femme s'avère d'une compagnie surprenante...

Aouch. La distribution est très sympathique (la grande majorité du cast de Dollhouse, ainsi que quelques habitués des films de Whedon), mais tout le reste sent l'amateurisme à plein nez : écriture, mise en place, post-synchro, structure, dialogue, etc... tout paraît précipité, baclé et prévisible, ce qui n'est pas forcément surprenant compte tenu du fait que c'est un film ultra-indépendant financé par Kickstarter. Vraiment dommage.

2.25/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #51 : Prometheus (2012)

Publié le 8 Septembre 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Drame, Thriller, Science-Fiction, Fantastique, Horreur

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Prometheus :

L'équipage du Prometheus traverse l'espace et les systèmes solaires, à la recherche des origines de l'homme, et de la race des Ingénieurs, responsable de notre création...

J'avais envie de redonner une chance au métrage de Ridley Scott, mais ce n'est pas possible. Oui, c'est un film très réussi d'un point de vue visuel et technique. Oui, les acteurs sont à fond dedans. Mais malheureusement, le script est une bouse pleine de trous, mal finie, et tout droit sortie des élucubrations de Von Daniken et autres supporters d'une théorie à mi-chemin entre les Ancients Aliens et l'intelligent design nauséabond.

C'est con, c'est creux, c'est indigne des talents impliqués dans le projet, et c'est le genre de film qui m'énerve plus que de mesure.

4/6 pour le côté technique et l'interprétation - 3 points pour le scénario et certains choix aberrants (Guy Pearce, la césarienne instantanée avec récupération immédiate à la clef) + 1 pour la direction artistique = 2/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #906 : Last Call (2012)

Publié le 26 Février 2019 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine, et des critiques d'une vingtaine de lignes, tout au plus.

Last Call :

Pour sauver le bar de l'alcoolique Oncle Pete (Christopher Lloyd), Danny & Phil O'Donnell (Ryan Hansen & Travis Van Winkle) doivent se prendre en main, et trouver un moyen de renflouer les caisses de l'établissement... quitte à ignorer la loi, à servir de l'alcool à des mineurs, et à transformer le bar en strip-club !

Une distribution pas désagréable (Hansen, Van Winkle, Lloyd, Tara Reid, Diora Baird, Dave Foley, Tom Arnold, David DeLuise) pour une comédie affreusement plate et insipide, qui se regarde d'un oeil totalement désintéressé, et tente de compenser son vide par des paires de seins dénudés ici ou là.

1/6

​--

Et comme toujours, vous pouvez retrouver la liste complète de tous les films passés en revue sur ce blog dans le menu Index de haut de page, ou en cliquant directement sur ce lien...

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #59 : Kidnapped For Christ (2014)

Publié le 5 Février 2015 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Documentaire, Religion, USA

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Kidnapped For Christ :

Un documentaire assez glaçant sur un camp de rééducation religieuse à destination de jeunes ados turbulents et "à problèmes" (comprendre : homosexuels, mentalement instables, malades, traumatisés, etc, bref, anormaux aux yeux des bien-pensants), qui sont arrachés à leur domicile, expédiés au milieu de nulle part en République Dominicaine, et brisés mentalement et physiquement par les responsables de l'établissement, en échange de droits d'inscription conséquents payés par les parents.

Une dérive hallucinante de la religion à l'américaine, et un portrait marquant de certains des "pensionnaires" de l'établissement, un peu desservi toutefois par une forme et une structure relativement hésitantes. Dans les mains d'un documentaliste plus expérimenté, ça aurait probablement été plus mémorable.

3.75/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #68 : Vous descendez ? (2014)

Publié le 18 Février 2015 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Drame

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Vous descendez ? (A Long Way Down) :

Le soir du Nouvel An, quatre étrangers suicidaires (Pierce Brosnan, Toni Collette, Imogen Poots et Aaron Paul) se rencontrent au bord d'un toit, alors qu'ils sont sur le point de mettre fin à leurs jours...

Une comédie noire, adaptée d'un roman à succès, sur le suicide, la solitude, et le besoin de se trouver une nouvelle famille. Et je dois dire qu'en dépit de l'accueil particulièrement froid et hostile de bon nombre de critiques, j'ai vraiment apprécié ce métrage, qui fonctionne assez bien grâce à sa distribution, s'avère assez drôle, et voire même assez touchant par moments, malgré quelques errances occasionnelles.

4.25/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #53 : Sex Tape (2014)

Publié le 10 Septembre 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Sex Tape :

Bien décidés à réveiller un peu leur vie de couple marié, Jay (Jason Segel) et Annie (Cameron Diaz) tournent une sex-tape qui, malheureusement, finit par se perdre, et est rendue publique...

Meh. Totalement trop prude pour fonctionner totalement sur le plan de la comédie graveleuse, absolument trop plat pour fonctionner sur celui de la romance ou de la comédie... et un peu comme Bad Teacher (de et avec la même équipe), c'est un concept de base & un cast sympatoches (le caméo final du porn mogul était amusant), mais avec un script quelconque, prévisible et particulièrement peu mémorable, qui donne un tout plat et amorphe. Dommage.

2/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #39 : Les Gardiens de la Galaxie (Guardians of the Galaxy - 2014)

Publié le 21 Août 2014 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Comédie, Action, Aventure, Science-Fiction, Marvel, MCU

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Les Gardiens de la Galaxy (Guardians of the Galaxy) :

Après avoir mis la main sur une sphère étrange à l'importance insoupçonnée, l'aventurier Peter Quill se trouve contraint de faire équipe avec la tueuse Gamora, Drax le Destructeur, Rocket le raton-laveur inventeur, et Groot l'arbre bipède, pour affronter les forces du maléfique Ronan l'accusateur...

Un space opera déjanté et décalé, tour à tour prenant, spectaculaire et drôle, et pour lequel les scénaristes refusent de prendre les spectateurs par la main en leur expliquant tout dans les moindres détails : le public est immergé dans cet univers baroque et multicolore, auquel donne vie une distribution inspirée, d'excellents sfx, ainsi qu'une 3D convaincante, pour un tout qui fonctionne très bien, malgré quelques faiblesses de rythme çà et là.

4.25/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #321 : Citizen Koch (2013)

Publié le 24 Mai 2016 par Lurdo dans Cinéma, Critiques éclair, Review, Documentaire, Politique

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Un documentaire américain relatant la montée en puissance du Tea Party, et les soutiens financiers de celui-ci, en particulier l'influence démesurée et manipulatrice des frères Koch, deux magnats ultra-conservateurs de l'industrie et du pétrole.

Comme souvent avec la politique américaine, le spectateur se partage entre frissons d'effroi, et facepalms massifs face à un système dysfonctionnel, corrompu et sous influence mais qui, pourtant, dirige plus ou moins l'avenir du monde.

Le documentaire en lui-même, cela dit, est assez brouillon dans sa forme, qui enchaîne extraits, témoignages, archives, etc, de manière un peu anarchique et forcément partisane, mais comme, malheureusement, la réalité est très proche de cet angle "partisan", on ne peut qu'admettre que la politique US est vraiment des plus atterrantes.

3.25/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #587 : Red Knot (2014)

Publié le 24 Août 2017 par Lurdo dans Critiques éclair, Cinéma, Review, Drame

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine, et des critiques d'une vingtaine de lignes, tout au plus.

Red Knot :

Jeunes mariés, Peter (Vincent Kartheiser) et Chloe (Olivia Thirlby) partent en lune de miel en Antarctique, sur un navire de recherche scientifique, pour que Peter, auteur, puisse y suivre un célèbre biologiste marin. Mais rapidement, Chloe se sent délaissée par son époux, et les choses s'enveniment au sein du couple...

Je vais faire bref : je suis totalement passé à côté de ce métrage.

Alors oui, les paysages naturels sont beaux, et clairement tournés plus ou moins sur place, mais le film a beau être contemplatif, atmosphérique, et presque impressionniste, reste qu'on aurait pu avoir le même récit dans un deux-pièces cuisine en centre-ville, à une ou deux scènes près (la fin, notamment).

Pour faire simple, malgré sa durée très limitée et sa distribution sympathique, j'ai manqué de m'endormir devant ce drame intimiste, et donc je vais m'abstenir de le noter, parce qu'il n'est clairement pas fait pour moi.

?/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #521 : Broadway Idiot (2013)

Publié le 24 Mai 2017 par Lurdo dans Critiques éclair, Cinéma, Review, Documentaire, Musique

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine, et des critiques d'une vingtaine de lignes, tout au plus.

Broadway Idiot :

Un documentaire centré sur l'album American Idiot de Green Day, et sur sa transformation en comédie musicale, faite avec l'accord et l'assistance de Billie Joe Armstrong, le meneur de la formation.

Un métrage à réserver aux fans du groupe et aux passionnés de Broadway, tant il alterne entre admiration pour Billie Joe et son talent, chansons détaillées avec paroles affichées à l'écran, et images de coulisses et de préparation de la comédie musicale.

Habituellement, je suis plutôt client de ce type de documentaire, et la musique de Green Day ne me rebute pas, mais ce film ne m'a pas particulièrement passionné, la faute à des ventres mous assez notables et évidents (qui ne gêneront cependant pas forcément les catégories de public sus-mentionnées).

3/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #489 : Turbo (2013)

Publié le 10 Avril 2017 par Lurdo dans Critiques éclair, Cinéma, Review, Animation, Comédie, Dreamworks, Sport

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine, et des critiques d'une vingtaine de lignes, tout au plus.

Turbo :

Passionné de courses automobiles, Theo (Ryan Reynolds), un jeune escargot de jardin, rêve de concourir dans l'Indianapolis 500, au grand amusement de son frère Chet (Paul Giamatti)  et de tous leurs semblables. Un jour, cependant, un accident improbable lui confère des pouvoirs incroyables, et voilà que Theo, rebaptisé Turbo, attire l'attention d'un vendeur de tacos, Tito (Michael Peña). Bien vite, l'enthousiasme de Tito et les pouvoirs de Turbo vont mener le duo, ainsi que toute une équipe d'escargots et d'humains excentriques, sur les pistes d'Indianapolis, pour se mesurer à Guy Gagné (Bill Hader), le champion incontesté de cette course automobile...

Un film d'animation Dreamworks pas désagréable, dynamique, sympathique, et qui exploite tranquillement ses thématiques sur le rêve américain, etc... mais qui, au final, s'avère ultra-balisé, et beaucoup trop formaté "film de sport" pour totalement convaincre.

Un métrage efficace, donc, mais pas vraiment mémorable.

3.5/6

commentaires

Un film, un jour (ou presque) #470 : Internet Famous (2016)

Publié le 14 Mars 2017 par Lurdo dans Critiques éclair, Cinéma, Review, Comédie, Youtube

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine, et des critiques d'une vingtaine de lignes, tout au plus.

Internet Famous :

Cinq célébrités du web (Wendy McColm, Amanda Cerny, Shane Dawson, Steve Green, Richard Ryan) aux talents radicalement différents se réunissent pour concourir dans une compétition présentée par un animateur tv (Roger Bart), avec à la clef, une émission télévisée dédiée au gagnant...

Un mockumentaire écrit et réalisé par Michael J. Gallagher (Totally Sketch), qui lorgne très fortement sur les mockumentaires de Christopher Guest, une impression encore renforcée par les quelques caméos d'acteurs établis (Missi Pyle, Adam Busch, Frank Gerrish, John Michael Higgins), et par le ton général, à mi-chemin entre satire mordante et second degré affectueux.

Ça ne révolutionnera pas le genre, la satire est un peu inégale selon les personnages, mais le tout fonctionne mieux que je ne l'aurais cru, donc ce n'est pas une mauvaise surprise.

3.5/6

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>