Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (semi) éclairés...

Christmas Yulefest 2013 - 18 - Maman, j'ai raté l'avion ! (1990) & Maman, j'ai encore raté l'avion ! (1992)

Publié le 14 Décembre 2013 par Lurdo in Yulefest, Cinéma, Critiques éclair, Review, Noël, Christmas, Comédie, Jeunesse

Noël approche, et comme tous les ans, c'est l'heure de la Christmas Yulefest sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma festif pendant tout le mois précédant les fêtes de fin d'année...

Maman, j'ai raté l'avion ! (Home Alone) :

Kevin se retrouve seul à passer les fêtes de fin d'année à la maison lorsque sa famille l'y oublie avant de partir en voyage, et il doit lutter contre de menaçants cambrioleurs.

Ah, Maman, j'ai raté l'avion. Un classique. Mention spéciale à la musique de John Williams, comme toujours enchanteresse, au script de John Hughes, et à tous les personnages, mémorables malgré leur grand nombre.

5/6  

Maman, j'ai encore raté l'avion ! (Home Alone 2 - Lost In New York) :

On prend les mêmes, et on recommence, avec un Kevin perdu, comme le nom du film l'indique, à New-York.

Le problème de cette séquelle, même si elle joue avec/se moque un peu de son statut de suite-quasi-remake, c'est que ça fleure bon le pilotage automatique : John Hughes reprend exactement tous les passages obligés du premier métrage, et leur donne une vague couche de peinture (doit-on y voir un semblant de commentaire sur la répétitivité des traditions annuelles de Noël ?) ; John Williams est contraint de reprendre la majorité des thèmes et des orchestrations du film précédent, en les musclant un peu ; Chris Columbus filme tout sans passion, peinant à insuffler de l'énergie à la majorité de ses scènes de poursuite ou d'action, et reposant intégralement sur la musique pour dynamiser le tout...

Bref, à part Tim Curry et un Macauley plus à l'aise, ce Home Alone 2 s'avère une suite inutile si l'on a vu le premier épisode. Ce n'est pas désastreux, ça se regarde même très bien... mais ça reste un doublon répétitif et trop long pour son propre bien.

3/6

Commenter cet article