Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (semi) éclairés...

Catch review : WWE RAW (25/11/2013)

Publié le 26 Novembre 2013 par Lurdo in Catch, Critiques éclair, Review, Télévision, WWE

Après des mois de PPVs et de RAWs décevants, qui ont totalement démoralisé jusqu'aux plus ardents défenseurs de la compagnie, la WWE a persisté et signé avec son Survivor Series, éminemment oubliable malgré son statut de Big Four. Pas grand espoir d'avoir un RAW intéressant ce soir, donc, mais sait-on jamais...

Heure #1 :

- Ça commence mal, avec Orton au micro, puis une promo croisée de Orton/HHH/Steph, et Cena se pointe. Une intro sans intérêt autre que de promouvoir le main event de TLC, un pseudo match d'unification entre Cena et Orton, les deux champions... sauf que jamais le terme "unification" n'est prononcé, et que les deux ceintures seront suspendues : on devine déjà le finish douteux, avec Cena récupérant la ceinture de Raw, et Orton la ceinture de Smackdown, histoire de revenir encore une fois au status-quo.

- Rhodes & OldManRey vs Shield. Premier rematch (partiel) de la soirée. Le big push de Reigns continue, avec un match se déroulant à moitié pendant les pubs.

- MizTv avec Titus O'Neil déguisé en guest-host-de-la-semaine, un footballeur US/présentateur TV. Le mec en question se pointe, pour dix minutes interminables de blablabla et deux hip-tosses. Ah, et au cas où on se demandait pourquoi Miz n'était pas heel, c'est parce qu'il a un film de Noël à promouvoir...

- Big E & Henry vs Ryback & Axel. Rematch partiel #2. Bouclé en moins de 2m30. Aouch.

Heure #2 :

- Ouverture de cette seconde heure sur le rematch #3 : Total Divas vs Divas. Aouch again, et des botches de ci de là.

- Rematch #4, avec Zigg vs Sandow dans un match pseudo-hardcore, pendant lequel les commentateurs se foutaient ouvertement du produit. Rien de mauvais dans le ring, mais ce n'était que du meublage.

- Un segment "comique" backstage avec le guest host, le Wyatt-à-tête-de-mouton, et Santino. Aouch.

- Dbry et Punk dans le ring pour une promo/interview qui les annonce plus ou moins officiellement dans la tag division (autrement dit, WWE Uncreative ne sait pas quoi foutre d'eux, donc zou, en équipe). J'ai apprécié le name-dropping de Colt Cabana et de tous ses pseudos.

- The Beard & The Best vs Wyatts, handicap match. Rien de honteux non plus pour ce rematch (partiel) #5, mais rien de bien meilleur que le match de PPV. Les Wyatts embarquent DBry, le Shield attaque Punk.

Heure #3 :

- Encore un mini-segment de Miz pour promouvoir son téléfilm de Noël.

- Kofi vs Miz. Rematch #6. Même résultat. Whatever.

- Hey, Foley, Dude Love et Mankind dans le rôle du Don West de la WWE...

- Squash de Xavier Woods sur un 3MB, et Xavier qui écope de l'entrée des Funkadactyls, en prime, histoire de bien achever de le plomber, avant même qu'il ne soit établi. C'est dingue combien Consequences Creed était plus impressionnant et amusant à la TNA, ou même à NXT (dans une certaine mesure), alors qu'à Raw, il est cantonné avec les autres "noirs dansants" de service, pour amuser les spectateurs. #stayclassyWWE

- Les Bella Whores flirtent avec le guest. Les Funkadactyls flirtent avec le guest. Eva Marie "flirte" avec le guest. Goldust flirte avec le guest. () Cena flirte avec le guest.

- Show & Cena vs Orton & ADR. Rematch (partiel) #7. ZzzzzZZZzzZZZzzzzzz. C'est loooong, c'est coooooon (l'arrêt pour intervention du médecin sur Show, *soupir*), c'est prévisiiiiiible, et c'est chiiiiiiant.

Un Raw qui a enquillé les rematches sans intérêt, et n'a rien amorcé d'intéressant à part l'enlèvement de D-Bry (mais on se souvient de ce que ça a donné avec Kane : rien). Bref, ça confirme bien la tendance désastreuse de la WWE, ces temps-ci, une tendance qui risque de continuer s'ils nous font un finish foireux au prochain PPV. M'enfin c'est toujours amusant de lire les critiques professionnels des dirt sheets US (pourtant habituellement plus indulgents et positifs au sujet de la WWE) s'arracher désormais les cheveux devant ce booking calamiteux...

Commenter cet article