Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (semi) éclairés...

Christmas Yulefest 2020 - 39 - The Christmas Setup (2020)

Publié le 19 Décembre 2020 par Lurdo in Christmas, Cinéma, Critiques éclair, Comédie, Lifetime, Noël, Review, Romance, Télévision, USA, Yulefest

Noël est en chemin : chez les Téléphages Anonymesc'est l'heure du marathon de cinéma festif de la Christmas Yulefest, et ce jusqu'à mi-janvier...

The Christmas Setup (2020) :

Avocat new-yorkais de retour dans sa bourgade natale pour aider sa mère Kate (Fran Drescher) à préparer Noël, Hugo (Ben Lewis) tombe sous le charme de Patrick (Blake Lee), livreur de sapins qu'il connaît depuis le lycée. Mais la carrière d'Hugo est en plein essor, et risque bien de mettre des bâtons dans les roues de cette relation naissante...

Une rom-com Lifetime qui fait date, puisqu'elle présente la romance d'un couple gay (marié IRL), sans qu'il soit relégué au second plan, ou serve de faire-valoir à un couple hétéro plus classique. Mieux encore, contrairement à Happiest Season, par exemple, l'homosexualité des protagonistes n'est jamais le sujet du film, source de conflits ou obstacle à leur bonheur : elle est tout à fait normale, acceptée par tout le monde, et on a même droit à un passage dans un club avec une drag queen, histoire de bien insister sur le changement de paradigme.

Honnêtement, ça fonctionne assez bien, aidé par l'alchimie naturelle du couple principal, par l'exubérance de Fran Drescher (qui en fait trois tonnes), par la malice d'Ellen Wong (dans le rôle de la meilleure copine ethnique du protagoniste, qui a droit, comme il se doit dans ce type de film, à une romance secondaire développée en partie hors-champ), et la bonne humeur générale du tout (les dialogues sont parfois chargés en sous-entendus, et le métrage reste ludique et décontracté).

Après, ça reste un métrage qui adhère totalement aux clichés et au cahier des charges habituel des téléfilms de Noël de ce type ; la seule différence, ici, c'est la nature LGBTQ du couple principal, qui passe par toutes les étapes génériques des métrages de ce genre, notamment le sauvetage d'un établissement local historique, la promotion de dernière minute engendrant un conflit, les montages musicaux, etc.

En parlant de ce dernier point, d'ailleurs, c'est probablement la faiblesse principale du métrage : son illustration musicale parfois envahissante, qui gêne plutôt qu'elle n'accompagne les images. Ainsi qu'un petit côté un peu cheap dans les décors et la mise en images.

Mais dans l'ensemble, c'est un joli pas en avant pour la cause, et ça s'est fait de manière totalement naturelle et sympathique.

3.75/6

(reste à voir si Dashing in December, téléfilm diffusé le même jour sur Paramount Network, et racontant une histoire très similaire, mais chez les cowboys, sera aussi réussi - si tant est qu'il parvienne jusqu'à moi)

--

Et comme toujours, vous pouvez retrouver la liste complète de tous les films de Noël passés en revue sur ce blog dans le cadre de la Christmas Yulefest en cliquant directement sur ce lien (classement alphabétique), ou celui-ci (classement saisonnier)...

Commenter cet article