Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (semi) éclairés...

Un film, un jour (ou presque) #322 : Hollywoodland (2006)

Publié le 25 Mai 2016 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Review, Biographie, Histoire, Policier, Drame, Thriller

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

Hollywoodland :

En 1959, un détective (Adrien Brody) enquête sur la mort mystérieuse de George Reeves (Ben Affleck), célèbre interprète de Superman, retrouvé "suicidé" dans des circonstances très étranges, peut-être liées à la liaison de Reeves avec Toni Mannix (Diane Lane), épouse d'un directeur de studio caractériel (Bob Hoskins).

Un film noir pas dénué de qualités, et particulièrement apprécié par la critique et les Oscars, mais qui m'a laissé mitigé.

Autant sa structure passé/présent, qui alterne l'enquête de Brody, aux visuels ternes, et des flashbacks sur la vie de Reeves, aux couleurs plus vibrantes, est assez efficace, et permet au film de garder une certaine dynamique, autant la partie enquête est, malheureusement, la moins intéressante du métrage. La faute à de trop grandes digressions sur la vie de famille de l'enquêteur (un personnage assez cliché et basique, je dois dire), qui empêchent cette partie d'être percutante ou captivante.

D'autant plus dommage que c'était justement ce qui m'intriguait à la base... mais les mésaventures de Brody m'ont si peu intéressé que j'ai fini par préférer voir la vie de Reeves se dérouler, comme un mini-biopic dans lequel Ben Affleck (globalement bon, mais parfois inégal) serait entouré de nombreux visages familiers et bien choisis.

J'apprécie néanmoins que la toute fin du film laisse planer le doute sur la vérité de cette affaire, après nous avoir présenté plusieurs explications potentielles...

3/6

Commenter cet article
C
Coucou,
Merci d’avoir partagé ta mini critique avec nous. :-) Je pense que Hollywoodland aurait pu être un joli film si les scénaristes avaient mieux travaillé l’enquête. J’ai aussi trouvé cette partie du long-métrage très fade !
Répondre
L
Merci de ton commentaire.
Je pense aussi que le film a été victime d'une surmédiatisation et d'une hype un peu abusive, à sa sortie, principalement dûe au fait que c'était le premier rôle "sérieux" et dramatique de Ben Affleck : jusque là, il avait enchaîné des plantages critiques (Gigli, Famille à louer) et des films hollywoodiens à grand spectacle, qui ne lui demandaient pas beaucoup d'efforts niveau interprétation (Pearl Harbor, Daredevil, La Somme de Toutes les Peurs, Paycheck). Donc soudain, cet Hollywoodland est devenu pour la presse "le film de la maturité", comme le dit l'expression consacrée, et aussitôt, amha, le film a été auréolé d'une réputation un peu trop positive pour son propre bien.