Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Henry Miller : biographie et œuvres

Publié le 1 Septembre 2011 par Kaoteek in Littérature

Auteur américain né en 1891 à New York, Henry Valentine Miller est principalement connu du grand public pour ses ouvrages provocants et politiquement incorrects, bien souvent autobiographiques : "Tropique du Cancer" (1934), "Printemps Noir" (1936), "Tropique du Capricorne" (1939)… Adaptée à plusieurs reprises au cinéma, l’œuvre d’Henry Miller est devenue emblématique de la révolution sexuelle américaine des années 60.

Ses premiers pas

Né le 26/12/1891 à Manhattan, Henry Valentine Miller connaît une enfance compliquée. Il s’implique très tôt dans la cause socialiste puis, pendant un semestre, il suit des études supérieures, avant de les abandonner, pour rejoindre la Western Union Telegraph. À l’âge de 26 ans, il se marie avec Beatrice Wickens, mais la délaisse très rapidement.

Paris

En 1923, il rencontre June Smith, qu’il épouse bien vite, et qui devient sa muse. Miller décide alors de tout abandonner pour se consacrer à l’écriture : à l’approche des années 30, il s’établit à Paris, où il vit jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale.

Là, il s’inspire de sa vie et de ses conquêtes pour écrire de nombreux ouvrages provocants : "Tropique du Cancer" (1934), "Aller-retour New York" (1935), "Printemps Noir" (1936), ou encore "Tropique du Capricorne" (1939).

Retour en Amérique

Lorsqu’il s’installe en Californie, en 1940, Miller est devenu un auteur culte et avant-gardiste dans son propre pays, où ses livres sont bien souvent interdits.

Après "Le Colosse de Maroussi" (1941), inspiré de ses expériences en Grèce dans les années 30, Miller se montre plus critique de l’Amérique de l’après-guerre dans les ouvrages "La Grande Misère de l’Artiste aux États-Unis" (1944), "Le cauchemar climatisé" (1945), ou encore "Souvenirs, souvenirs" (1947).

La révolution sexuelle

En 1949, Miller publie "Sexus", le premier volet de "La Crucifixion en rose", suivi trois ans plus tard, par "Plexus", et en 1960 par "Nexus" : une trilogie marquante, considérée par beaucoup comme une œuvre majeure de l'auteur.

Puis, en 1961, la publication américaine de son "Tropique du Cancer" fait scandale, et devient aussitôt l’un des enjeux de la révolution sexuelle américaine.

Sa fin de carrière

Marié à trois nouvelles reprises après sa séparation d’avec June, Henry Miller s’intéresse à la peinture, en parallèle de son activité littéraire. Puis, vers la fin de sa vie, il retrouve l’inspiration, après des années 60 et 70 assez peu productives, et vécues en ermite.

Amouraché de Brenda Venus, une jeune playmate, il reprend la plume, et écrit plusieurs ouvrages, dont "Le livre des amis" (1976), ou "J’suis pas plus con qu’un autre" (1977), rédigé en français.

En 1980, l’auteur s’éteint à Pacific Palisades, à l’âge de 88 ans. Après sa mort, plusieurs ouvrages posthumes voient le jour, dont "Opus Pïstorum", un livre de commandes écrit en 1941.

Henry Miller
Commenter cet article