Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Un film, un jour (ou presque) #555 : A Little Help (2010)

Publié le 11 Juillet 2017 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Comédie, Drame, Review

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine, et des critiques d'une vingtaine de lignes, tout au plus.

A Little Help :

Le mariage de Laura Pehlke (Jenna Fischer), une assistante dentaire mère d'un enfant difficile (Daniel Yelsky), est en pleine débandade : son mari Bob (Chris O'Donnell) la trompe car il ne la trouve plus désirable, et Laura boit et fume désormais trop pour son propre bien. D'autant que sa mère et sa soeur tentent de contrôler son quotidien... Soudain, cependant, Bob décède d'un problème cardiaque, laissant son épouse seule, sans autre moyen d'assurer sa subsistance que de faire un procès au médecin qui n'a pas su diagnostiquer à temps la maladie de Bob. Et voilà en plus que son fils raconte partout que Bob est un pompier héroïque mort durant le 11 Septembre...

Une dramédie indépendante qui traite du malaise de couple, des occasions manquées et des petits choix que l'on fait par confort, et qui finissent par vous rendre malheureux ; dans ce film, la vie est une suite de désastres auxquels il faut survivre tant bien que mal, et tout le monde est contre vous, ou presque... une vision un peu caricaturale et forcée, je dois dire, notamment dans le fait que tous les personnages du film, des adultes aux enfants, sont assez détestables... sauf Laura (pleine de problèmes, certes, mais découlant de sa dépression et de sa vie malheureuse) et son beau-frère (qui au contraire est quasiment parfait, mais lui aussi malheureux).

Pas surprenant donc de voir ces deux-là se tourner autour, et trouver dans leur passivité identique face aux événements un symptôme de leur malaise, et un dénominateur commun qui les unit.

Rien de révolutionnaire dans cette dramédie, mais c'est assez bien mené et interprété, notamment par Jenna Fischer qui mérite clairement une carrière différente de celle qu'elle a actuellement.

3.25/6 

Commenter cet article