Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Un film, un jour (ou presque) #539 : CHIPS (2017)

Publié le 19 Juin 2017 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Review, Comédie, Action, Policier, Télévision

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine, et des critiques d'une vingtaine de lignes, tout au plus.

CHIPS : 

Jon Baker (Dax Shepard) est un ex-pilote, à la carrière ruinée, et qui tente de reconquérir son épouse infidèle (Kristen Bell) en rejoignant la police autoroutière californienne. À peine sorti de l'académie, il est assigné à la patrouille CHIPS, en tant que partenaire de Frank Poncherello (Michael Peña) ; mais ce dernier est en réalité un agent du FBI enquêtant sur un gang de criminels motards mené par Ray (Vincent D'Onofrio), un officier de police corrompu...

Adaptation très libre de la série CHiPS par Dax Shepard (le mari de Kristen Bell), par ailleurs rôle principal et scénariste du film.

Et par "très libre", j'entends que ça n'a tout simplement pas grand chose à voir avec la série : l'époque est moderne, "Ponch" n'est que l'alias ringard d'un agent du FBI, les deux motards passent la moitié du film en combinaison de sport et sur des motos de course tunées, Ponch et Jon passent tout le film à parler de cul, à faire des vannes scatologiques, homophobes, sexistes (etc), le thème musical n'est jamais utilisé (les premières mesures, à la trompette, surgissent deux ou trois fois, mais sont aussitôt interrompues, et ne servent qu'à amorcer/ponctuer des chutes ou du slapstick), l'ambiance typiquement disco/symphonique de la série (alors signée Alan Silvestri) est forcément absente, et dans l'ensemble, tout le film est le postérieur entre deux chaises, entre buddy comedy lourde et vulgaire, et film policier mal rythmé.

C'est bien là le problème, en fait : ça se veut être dans la lignée de 21 Jump Street et de Starsky & Hutch, mais ça manque totalement sa cible en ne sachant jamais équilibrer humour, fanservice, second degré, et intrigue rythmée.

Dax Shepard s'avère ainsi un scénariste médiocre (le rythme global du film est bancal), un réalisateur passe-partout (et certains choix sont assez étranges : des ralentis, des arrêts sur image, qui n'apportent rien), en plus de n'être que moyennement attachant en héros.

On regrettera aussi le rôle ingrat de Kristen Bell (de toute façon, aucun des personnages féminins n'est particulièrement mis en valeur dans ce film : soit ils sont là pour séduire/être séduits, soit pour se déshabiller, soit pour être des clichés caractérisés en deux ou trois mots - la biatch, la vieille fille, la cougar, la dure à cuire, la fourbe), mais on saluera D'Onofrio, qui est efficace en tant que méchant.

En conclusion, un CHIPS begins totalement inutile avec des acteurs de cet âge, au script générique et lourd, à la violence peu crédible (les véhicules percutent de nombreuses personnes sans que personne ne s'en inquiète, les fusillades sont traitées sur un mode comique), à l'humour bas de plafond, et aux poursuites à moto pas désagréables, mais totalement oubliables en fin de compte.

Un film raté, un.

1.5/6

Commenter cet article