Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Christmas Yulefest 2015 - 92 - Beethoven Sauve Noël (2011)

Publié le 31 Décembre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Yulefest, Review, Christmas, Noël, Comédie, Jeunesse

Noël est passé, mais comme tous les ans, la Christmas Yulefest continue sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma festif pendant toutes les fêtes de fin d'année...

Beethoven Sauve Noël (Beethoven's Christmas Adventure) :

Assigné aux étables du Père Noël, l'elfe Henry (Kyle Massey) décolle accidentellement à bord du traîneau de Santa, et perd en cours de route la hotte magique de ce dernier. Celle-ci tombe entre les mains de deux criminels à la petite semaine (Robert Picardo et Curtis Armstrong), qui en exploitent la magie afin d'alimenter leur stock de jouets volés. Henry n'a alors d'autre choix que de se tourner vers Beethoven (doublé par Tom Arnold), le célèbre chien superstar, actuellement sous la garde de Mason (Munro Chambers), un jeune adolescent un peu délaissé par sa mère surbookée...

Apparemment le sixième ou septième film de la série Beethoven, ce métrage assume clairement ses intentions de film pour plus petits : narration façon livre d'histoires par John Cleese (qui cachetonne pour l'occasion), méchants qui cabotinent affreusement, chien qui parle, concours de pets canins, etc.

Autant dire que, pour un adulte, l'intérêt n'est pas particulièrement présent. Cela dit, la production était suffisamment confortable pour aller tourner au Canada, ce qui est plutôt agréable : il y fait très froid, la neige sur le sol et dans les airs est réelle, et le film bénéficie grandement de cet environnement crédible (traduction : le même métrage, filmé pour un budget microscopique en Californie, aurait à peine mérité le temps nécessaire à le regarder).

Bref. Pour un public enfantin, le film mérite probablement la moyenne : j'ai vu bien pire dans le genre, et bien moins compétent (notamment dans l'interprétation de Mason et de sa mère). Pour un adulte, ça tourne rapidement en rond, et ce n'est pas indispensable.

3/6 (2/6)

Commenter cet article