Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Christmas Yulefest 2015 - 27 - Coup de Foudre pour Noël (2011)

Publié le 9 Décembre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Yulefest, Review, Noël, Christmas, Comédie, Romance, Télévision, ION

Noël approche, et comme tous les ans, c'est l'heure de la Christmas Yulefest sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma festif pendant toutes les fêtes de fin d'année...

Coup de Foudre pour Noël (A Christmas Kiss) :

Apprentie décoratrice d'intérieur et de théâtre, Wendy (Laura Breckenridge) travaille comme assistante de la cruelle, arriviste, prétentieuse et manipulatrice Priscilla Hall (Elisabeth Röhm). Un jour, cependant, alors qu'elle rentre de l'appartement de celle-ci, une panne d'ascenseur la précipite dans les bras d'un charmant inconnu (Brendan Fehr). C'est aussitôt le coup de foudre, mais Wendy finit par s'enfuir, et le lendemain, elle découvre que cet inconnu est Adam Hughes, le fiancé de sa patronne. Bien vite, la situation s'avère intenable, alors que Wendy et Priscilla sont chargés par Adam de décorer sa demeure, et que Wendy passe de plus en plus de temps avec l'élu de son coeur, qui ne la reconnaît pas...

Un téléfilm IONTv dont j'avais déjà parlé de la "suite" - je mets de gros guillemets - , et qui, à la revoyure, est vraiment la preuve absolue que pour faire une bonne comédie (romantique ou non) de Noël, le plus important, c'est sa distribution.

Ici, le script est balisé, voire même caricatural, avec une méchante très très méchante, et un récit inspiré de Cendrillon... mais la distribution est tellement réussie - depuis Fehr, sympathique, jusqu'aux deux meilleures copines, naturelles et drôles, en passant par Röhm, parfaite en antagoniste ambitieuse, et bien sûr par Breckenridge, adorable - que l'on est prêt à fermer les yeux sur la majorité des problèmes du récit et du métrage, parfois forcé et trop sirupeux pour son propre bien.

Ça fonctionne donc sur la force de son cast, et je regrette d'ailleurs que Breckenridge n'ait pas une carrière plus florissante, car elle fait une protagoniste vraiment attachante.

4/6

Commenter cet article