Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Halloween Novembrrrfest 2015 - 198 - Evil Ground (2007)

Publié le 15 Novembre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Oktorrorfest, Review, Halloween, Horreur, Télévision, Syfy

Dernière journée de l'Oktorrorfest 2015 sur le blog des Téléphages Anonymes, et dernière fournée de films fantastiques et horrifiques, à raison d'une critique de film toutes les heures, jusqu'à minuit ce soir...

Evil Ground (Hallowed Ground) :

Lorsqu'elle tombe en panne dans une petite ville étrange, Liz Chambers (Jaimie Alexander) rencontre aussitôt la journaliste Sarah Austin (Hudson Leick), qui lui explique les raisons de sa présence ici : elle enquête sur le passé sanglant de la ville, lorsque Jonas (Nick Chinlund), un prêcheur dérangé, a amené ses ouailles à sacrifier certains des leurs en les crucifiant dans les champs afin de chasser les forces du mal, avant d'être à son tour sacrifié par des paysans furieux. Liz accompagne alors Sarah dans les champs, pour aider cette dernière à prendre des photos... mais lorsqu'un épouvantail s'anime et tue Sarah, Liz s'enfuit en courant, et tente d'avertir la communauté : le prêcheur est de retour, et bien décidé à se venger...

Un DTV diffusé sur SciFi Channel, et qui enchaîne tous les clichés du genre, lorgnant très fortement sur la franchise des Children of the Corn, mais sans les enfants tueurs. À la place, on a des paysans fanatiques qui suivent une prophétie générique, et une héroïne badass mais traumatisée qui tente de leur échapper pour ne pas devenir la poule pondeuse d'un esprit réincarné, et qui finit par protéger une orpheline innocente, façon Ripley/Aliens. Avec en prime des corps réanimés, de la possession, des corbeaux tueurs, etc...

Voilà, voilà...

La logique du tout est très moyenne, l'écriture est maladroite et pataude (la scène d'exposition dans le diner est interminable), les frissons sont aux abonnés absents, l'épouvantail-tueur est trop peu marquant ou présent, et le générique de début (à base d'animation et d'arrêts sur image multicolores dignes des 60s/70s) est très médiocre.

Reste une interprétation plutôt bonne de tout ce petit monde, notamment les seconds rôles (Hudson Leick n'est pas là très longtemps, mais elle fait toujours aussi forte impression ; Ethan Phillips n'est pas forcément crédible en prêtre fanatique pervers ; et Chloë Moretz a un petit rôle dans le dernier tiers du film).

Mais bon, c'est tout de même un fourre-tout très médiocre et brouillon, tout ça.

1.75/6

Commenter cet article