Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Halloween Novembrrrfest 2015 - 115 - Leviathan : The Story of Hellraiser II - Hellbound (2015)

Publié le 1 Novembre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Oktorrorfest, Review, Halloween, Horreur, Documentaire

Halloween est passé, mais comme tous les ans, l'Oktorrorfest continue sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma fantastique et d'horreur pendant un peu moins de deux mois, de mi-Septembre à mi-Novembre...

Leviathan - The Story of Hellraiser II : Hellbound :

Suite du précédent opus, et là encore un documentaire fleuve de 3h20, qui revient dans tous ses détails sur la genèse de Hellraiser 2.

Toujours pas de Clive, mais un peu plus de membres de la distribution du film, cette fois-ci, ce qui rend le documentaire nettement plus agréable à suivre, bien que toujours beaucoup trop long.

Cela dit, l'histoire de ce second opus est peut-être plus intéressante, puisqu'il marque le moment du passage de flambeau entre Barker et Peter Atkins, qui est devenu alors le gardien du temple Hellraiser, pour le meilleur et pour le pire (personnellement, je ne suis pas très fan de son approche du mythe, qu'il a rendu beaucoup trop "religieuse" et manichéenne).

Comme dans le volet précédent, le documentaire manque de structure, de rythme, et de ruptures, ce qui lui donne un ton particuièrement monotone, avec des talkings heads qui se succèdent encore et encore, passent un temps fou sur des détails qui ne doivent intéresser qu'eux, et répètent souvent la même anecdote à deux ou trois reprises, avec très peu de variations.

Sempiternel problème de forme, donc, un peu compensé par une ouverture, vers la fin des 3h20, sur le destin global de la franchise, l'idée d'un reboot, et sur le bilan global que les intervenants ont de la série Hellraiser.

Il y a du mieux, mais pourrait encore facilement mieux faire...

3.5/6

Commenter cet article