Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Halloween Oktorrorfest 2015 - 99 - Day of the Mummy (2014)

Publié le 31 Octobre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Oktorrorfest, Review, Halloween, Horreur, Fantastique

Aujourd'hui, c'est Halloween, et pour fêter ça, l'Oktorrorfest met les bouchées doubles, avec la publication d'une nouvelle critique ciné toutes les heures, et ce jusqu'à minuit ce soir !

Day of the Mummy :

Jack Wells (William McNamara), un archéologue aventurier aux dettes énormes, accepte la proposition de Carl (Danny Glover), un milliardaire collectionneur d'art. Sa mission : rejoindre un groupe de chercheurs en Égypte, et explorer la tombe de Neferu, un roi antique maudit, enterré avec une pierre précieuse inestimable, la Pierre de Codix.

Une production Image Entertainment qui, dès son premier plan, donne le ton, avec un pseudo-briefing électronique du FBI, parlant de la disparition de citoyens américains au Moyen-Orient, possiblement aux mains d'un groupe de terroristes locaux, etc... une mise en condition qui n'aura jamais de suite, et n'est là que pour racoler un bon coup (d'autant que les "terroristes", dans le film, sont une bande d'acteurs américains vaguement grimés pour ressembler à des arabes, et dont l'un des actes innommables est d'arrêter la voiture des protagonistes pour leur demander "leurs papiers".).

Et tout le métrage est à l'image de cette intro : ça donne envie de secouer la tête en poussant un énorme soupir.

Rien ne fonctionne ici : le concept de filmer tout le film en vue subjective, à partir des lunettes du héros ; le héros en question, présenté au début du film comme un super-playboy qui couche avec deux femmes à la fois, alors qu'il a le charisme d'un poulpe mort ; la prise de son bancale et inégale ; les effets numériques fauchés ; le rythme anémique ; l'écriture lamentable ; le casting générique au possible ; Danny Glover, qui a clairement tourné toutes ses scènes en une après-midi, dans un fauteuil, pour être constamment incrusté dans un coin de l'écran, avec des boucles vidéos pas très subtiles pour lui donner plus de temps de présence dans le film ; la tension absolument inexistante ; les tunnels de la tombe, tournés dans une grotte pouvant tout aussi bien se trouver en Californie qu'au Venezuela ou en Égypte, pour ce que ça change...

Bref, c'est chiantissime, c'est à peine digne d'un mauvais téléfilm Syfy, et ça ne mérite même pas un

1/6

Commenter cet article