Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Halloween Oktorrorfest 2015 - 97 - The Nightmare (2015)

Publié le 31 Octobre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Oktorrorfest, Review, Fantastique, Documentaire

Aujourd'hui, c'est Halloween, et pour fêter ça, l'Oktorrorfest met les bouchées doubles, avec la publication d'une nouvelle critique ciné toutes les heures, et ce jusqu'à minuit ce soir !

The Nightmare :

La nuit, certaines personnes se réveillent incapables de bouger et de respirer, pour découvrir une présence sombre, silencieuse et oppressante qui les observe, indistincte. Tout autour du monde, à toutes les époques, ce phénomène se reproduit, obsédant, et toujours identique. Les victimes de cette paralysie du sommeil témoignent...

Un documentaire du réalisateur de Room 237 qui, comme dans ce précédent film, choisit ici de laisser totalement la parole aux personnes interrogées, sans jamais porter de jugement de valeur, ou contrer leurs affirmations par des données scientifiques ou des contre-arguments.

Ici, tout repose sur la mise en images, via des reconstitutions, de leurs témoignages, qui passent alors en voix off, avec un accent certain mis sur l'ambiance et sur la terreur.

Du moins en théorie.

Car rapidement, il s'avère que le documentaire devient redondant et répétitif, et que les témoignages présentés virent au spiritualisme improbable, au surnaturel et à la religion moraliste, qui empêchent le spectateur le plus rationnel de vraiment se laisser porter par des individus qui, souvent, devraient être soignés par un psychiatre.

On préfèrera se rabattre sur un documentaire similaire de 2001, produit par Channel 4 et intitulé The Entity (visible sur Youtube), qui reprend exactement la même forme, le même ton, et traite le même sujet en lui ajoutant des contre-arguments scientifiques (et malheureusement une dérive religieuse à base d'exorcisme et d'EVP), et ce de manière plus efficace (principalement parce que la durée de The Entity est divisée par deux, en comparaison de celle de The Nightmare).

2/6

Commenter cet article