Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Halloween Oktorrorfest 2015 - 64 - Les Contes de la Crypte présentent : Bordello of Blood (1996)

Publié le 18 Octobre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Oktorrorfest, Review, Télévision, Halloween, Horreur, Fantastique, Comédie

Halloween approche lentement, et comme tous les ans, c'est l'heure de l'Oktorrorfest sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma fantastique et d'horreur pendant un peu moins de deux mois, de mi-Septembre à mi-Novembre...

Bordello of Blood :

Lorsque Caleb (Corey Feldman), son frère turbulent, disparaît soudain après une visite dans une maison close étrange, Katherine (Erika Eleniak) engage le détective privé Rafe Guttman (Dennis Miller) pour le retrouver. Mais Rafe et Katherine vont bientôt découvrir que Caleb est tombé sous l'emprise de Lilith (Angie Everhart), la tenancière du bordel, une vampire éternelle qui utilise l'établissement pour se nourrir...

L'un des trois films dérivés de la franchise des Contes de la Crypte, ce métrage s'avère un plantage total. Mal joué, sans énergie ni rythme, avec des effets datés, des personnages antipathiques (Dennis Miller est une tête à claques absolue), un scénario bordélique au possible et un humour particulièrement lourd et peu inspiré (les one-liners sont assez piteux), Bordello of Blood est un ratage qui ne parvient même pas à sauver les meubles avec sa nudité gratuite, puisqu'elle est vulgaire, racoleuse, et assez peu inspirante.

Pire : Bordello of Blood est sorti la même année que Une Nuit en Enfer, et se fait mettre à l'amende sur tous les plans par le film de Rodriguez. J'ai même envie de dire que la danse de Salma Hayek et de son serpent est mille fois plus sexy que toutes les bimbos à poil de Bordello of Blood combinées.

Ah, et Contes de la Crypte obligent, on a droit à une intro/outro mettant en scène le Crypt Keeper (et une apparition clin d'oeil de Bill Sadler)... mais malheureusement, ces scénettes sont du même acabit que le reste du film : plates, pas drôles, et sans intérêt.

1.25/6

Commenter cet article