Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Halloween Oktorrorfest 2015 - 33 - OuiJa (2014)

Publié le 3 Octobre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Oktorrorfest, Review, Halloween, Horreur, Fantastique

Halloween approche lentement, et comme tous les ans, c'est l'heure de l'Oktorrorfest sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma fantastique et d'horreur pendant un peu moins de deux mois, de mi-Septembre à mi-Novembre...

OuiJa :

Lorsque sa meilleure amie Debbie (Shelley Hennig) meurt dans des circonstances mystérieuses peu de temps après avoir joué avec une planche de OuiJa, Laine (Olivia Cooke) décide de mener l'enquête, et de contacter son amie dans l'au-delà en utilisant l'objet. Mais elle entre alors en contact avec un esprit beaucoup plus agressif, qui va s'en prendre à Laine et à ses proches.

Un film d'horreur tous publics, quasi-aseptisé, et ultra-générique, produit par Hasbro, avec l'asthmatique de Bates Motel dans le rôle principal d'un récit sans le moindre intérêt intrinsèque, qui se contente d'aligner les clichés des films de ce genre, avec des effets visuels honorables mais guère inspirés.

Alors c'est à peu près bien filmé, niveau photographie, mais c'est bien le seul point sur lequel dire du bien du film, tant tout le reste répond à un cahier des charges mécanique et sans intérêt : c'est creux, des personnages au casting en passant par les rebondissements et les jump scares.

D'ailleurs pour être franc, à partir de la moitié du film, j'ai fini par ne plus suivre le métrage que d'un oeil (histoire d'avoir le fin mot - prévisible - de l'histoire) tant le récit était peu intéressant. Et malgré tout cela, ça a fait un carton au box-office américain, à sa sortie.

Comme quoi, à Halloween, on peut mettre n'importe quel pseudo-film d'horreur dans les salles américaines, et c'est le succès assuré.... *soupir*

1.5/6

Commenter cet article