Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Halloween Oktorrorfest 2015 - 101 - Gingerclown 3D (2013)

Publié le 31 Octobre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Oktorrorfest, Review, Halloween, Horreur, Fantastique, Comédie, Hongrie

Aujourd'hui, c'est Halloween, et pour fêter ça, l'Oktorrorfest met les bouchées doubles, avec la publication d'une nouvelle critique ciné toutes les heures, et ce jusqu'à minuit ce soir !

Gingerclown 3D :

En 1983, un groupe de jeunes menés par Biff (Michael Cannell-Griffiths) martyrise Sam (Ashley Lloyd), le nerd du lycée, et l'oblige à s'aventurer dans un parc d'attractions voisin réputé pour être hanté. Mécontente de cette situation, Jenny ( Erin Hayes), la petite-amie de Biff, décide de rejoindre Sam pour l'aider à se sortir de ce pétrin... mais sans le savoir, le duo vient de tomber dans le piège de Gingerclown (Tim Curry), une créature démoniaque qui contrôle le parc, et dont les sbires hideux rôdent dans les attractions.

Un navet hongrois, supposé être une comédie horrifique rendant hommage aux années 80 et au cinéma d'horreur de cette période, avec plein de vieilles gloires (Tim Curry, Lance Henriksen, Michael Winslow, Brad Dourif, Sean Young) qui viennent doubler les monstres de ce film.

Problème : ce n'est ni drôle, ni horrifique ; les vieilles gloires, Curry y compris, sont mécon-naissables tant leurs voix sont trafiquées (sauf Henriksen, encore plus ou moins identifiable) ; les monstres qu'ils doublent sont des costumes géants aux têtes en caoutchouc immondes, probablement issus du parc d'attraction où a été tourné le film (et ce ne sont pas des costumes glauques à la 5 Nights at Freddy's, non, ici ce sont des trucs moches et ridicules) ; et les acteurs - qui jouent en anglais - sont soit très mauvais, soit des acteurs hongrois parlant un anglais laborieux.

Autrement dit : ce métrage est particulièrement amateur, assez mal écrit, et bon à jeter.

1.25/6

Commenter cet article