Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Halloween Septembrrrfest 2015 - 17 - [REC] 3 : Genesis (2012)

Publié le 24 Septembre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Oktorrorfest, Review, Halloween, Horreur, Comédie, Found Footage

Halloween approche lentement, et comme tous les ans, c'est l'heure de l'Oktorrorfest sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma fantastique et d'horreur pendant un peu moins de deux mois, de mi-Septembre à mi-Novembre...

Précédemment, chez Lurdo :

J'avais trouvé le premier [REC] sympathique, mais assez inégal : si Manuela Velasco faisait une protagoniste assez charmante et attachante, on ne pouvait pas forcément en dire de tous les autres personnages, à l'interprétation et à l'écriture parfois inégales ; à l'identique, si l'absence totale de musique d'ambiance ajoutait à l'ambiance oppressante, et si l'introduction progressive de la religion permettait de donner un autre degré de lecture (plus ambivalent) à ce film d'infectés, le script restait assez prévisible, et certains des rebondissements paraissaient artificiels et forcés.

Rien de bien méchant, cependant, et le métrage restait intéressant, même s'il aurait fait un bien meilleur moyen-métrage. Du 3.5/6, en somme.

[REC]², cependant, avait été une véritable déception, un bigger louder jamais maîtrisé, qui recyclait clairement le premier film, en en explicitant toutes les zones d'ombres jusqu'à surexposer son sujet, et en remplaçant les personnages du premier opus par une équipe d'intervention de la police et un prêtre (tous surjoués).

Un film qui détruisait donc toute l'ambiguité du [REC] original, avec des personnages agaçants, et une réalisation surchargée en gimmicks visuels et sonores forcés et jamais crédibles, pour, au final, quelques idées intéressantes jamais vraiment exploitées, et noyées dans une masse insipide et frustrante. 1.75/6

Ce second opus, à vrai dire, m'avait tellement frustré que je n'avais pas voulu continuer la saga... je rattrape donc mon retard, avec les deux suites de [REC] les plus récentes, à commencer par

[REC] 3 : Genesis ([REC] 3 : Génesis) :

Le jour du mariage de Koldo (Diego Martin) et de Clara (Leticia Dolera) est enfin arrivé, et leurs deux familles se réunissent pour faire une fête bien méritée. Mais lorsque certains des invités montrent les signes d'une étrange contagion, c'est le début d'un carnage général, au sein duquel les deux jeunes mariés sont séparés...

Paco Plaza, co-réalisateur sur les deux premiers métrages, s'occupe ici en solo de ce troisième opus, un métrage qui, malheureusement, s'avère en fait un film de zombies ultra-générique, qui exploite le nom de la franchise sans en avoir la moindre caractéristique, ou presque.

Au rayon des points communs, le film se déroule apparemment en parallèle du premier film, et met en scène la même contagion de zombies-démons (ce qui donne lieu à des effets assez ridicules de démons apparaissant dans les reflets des zombies).

Malheureusement, les ressemblances s'arrêtent là : ici, le script donne dans la comédie zombiesque grotesque, jamais vraiment drôle, qui suit des survivants incapables évoluant tout autour de la cérémonie de mariage envahie par les zombies.

Pire : au bout de 20 minutes au format "film de mariage", le film abandonne totalement le found footage de rigueur dans la saga, pour devenir un film d'horreur banal et classique, en vue à la troisième personne, avec accompagnement musical (particulièrement mauvais), protagonistes multiples, etc...

On se retrouve donc avec un métrage d'horreur passe-partout, pas très bien filmé, qui ne fait jamais rire ni peur, et souffre, malgré ses 77 minutes (génériques inclus), d'un rythme mollasson qui fait qu'on s'ennuie gentiment, d'autant que les personnages sont tout sauf intéressants ou attachants. Il reste tout de même une idée amusante ou deux, ainsi que quelques effets sanglants réussis... mais c'est peu.

1.25/6

Commenter cet article