Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Halloween Septembrrrfest 2015 - 04 - Dracula Untold (2014)

Publié le 16 Septembre 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Oktorrorfest, Review, Horreur, Action, Fantastique, Halloween

Halloween approche lentement, et comme tous les ans, c'est l'heure de l'Oktorrorfest sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma fantastique et d'horreur pendant un peu moins de deux mois, de mi-Septembre à mi-Novembre...

Dracula Untold :

Dans la Transylvanie du 15è siècle, le Prince Vlad Tepes (Luke Evans), est un guerrier sanguinaire mais juste et aimé de son peuple. Mais lorsque les Turcs, menés par le Sultan Mehmed II (Dominic Cooper), décide de durcir les termes de leur traité jusqu'à l'inadmissible, Vlad finit par conclure un pacte démoniaque avec une créature nocturne maléfique, en échange de pouvoirs surnaturels incroyables.

Un film assez problématique pour moi.

D'un côté, ça mange à d'innombrables râteliers tous plus ou moins déjà vus sur ce sujet, du Coppola à des dizaines d'autres films et romans à ce sujet, ça transforme une icône de l'horreur en super-héros mécompris, romantique et pacifiste, c'est assez terne visuellement, la musique est insipide au possible, et techniquement, il y a ça et là des problèmes de format et de réalisation. Ce qui fait que je n'ai aucun mal à comprendre le rejet viscéral de bon nombre d'amateurs d'horreur et de fantastique.

Mais d'un autre côté, le tout se regarde très bien, les effets spéciaux sont réussis, et les acteurs croient à ce qu'ils font (même s'ils ne sont pas toujours très bien castés, cf Cooper en méchant Turc).

Donc le tout est finalement une expérience assez frustrante, qui oscille constamment pour moi entre "tiens, c'est sympa, cette scène", et "pff, quelle utilité que celle-ci"...

Un très petit 3/6 sur l'échelle des films "origin story superflue".

Commenter cet article