Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Un film, un jour (ou presque) #184 : #STUCK (2014)

Publié le 30 Juillet 2015 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Review, Comédie, Romance

Au programme : un film par jour, cinq jours par semaine (tant que j'arriverai à tenir la cadence ^^), et des mini critiques d'une dizaine de lignes, tout au plus.

#STUCK :

Après une aventure d'un soir, Guy (Joel David Moore) et Holly (Madeline Zima) sont contraints de prendre une voiture ensemble au petit matin... et prestement, ils se retrouvent coincés dans un embouteillage énorme, sans issue apparente. L'occasion pour le couple de passer en revue leur nuit, de régler leurs différences, et de tenter de trouver un nouveau terrain d'entente...

Une comédie indépendante qui part d'un postulat similaire à celui de Two Nights Stand, en adoptant une forme totalement différente : ici, on assiste aux échanges et aux disputes du couple, dans leur voiture, entrecoupés de flashbacks renvoyant aux évènements de la veille, qui se déroulent dans un ordre chronologique inversé.

De quoi approfondir les relations entre les deux personnages, révéler leurs problèmes et leurs failles, et montrer (forcément) comment une relation d'un soir se transforme en relation amoureuse sérieuse.

Dommage ainsi que le film soit autant dépourvu de surprises : l'espace d'un instant, au début du métrage, ce dernier semble parti pour aborder un style plus général, et pour se transformer en comédie collégiale, sur les occupants de plusieurs voitures prises dans cet embouteillage, mais non, il revient aussitôt sur le couple-phare, et ses flashbacks qui ronronnent.

Car la seule vraie originalité de ces flashbacks, c'est leur forme, tour à tour des plans omniscients lorsque les deux personnages se rencontrent, et d'autres en vue subjective/fisheye blindés d'effets lorsqu'ils passent aux choses sérieuses et s'envoient en l'air.

Pourquoi pas, mais le rendu à l'image est assez moyen, ça n'apporte pas grand chose au récit, et ça n'aide pas particulièrement à s'attacher au couple. Et le contenu des flashbacks, lui, est assez basique et prévisible.

Pour résumer, une comédie indie pas très drôle ni originale, mais qui se laisse regarder tranquillement, principalement parce que son duo principal est assez sympathique.

Un petit 3/6

Commenter cet article