Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Christmas Yulefest 2014 - 60 - Get Santa (2014)

Publié le 30 Décembre 2014 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Yulefest, Review, Comédie, Jeunesse, Noël, UK, Christmas

Noël est passé, mais comme tous les ans, la Christmas Yulefest continue sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma festif pendant toutes les fêtes de fin d'année...

Get Santa :

Après avoir découvert Santa Claus (Jim Broadbent) dans son abri de jardin, Tom (Kit Connor), 9 ans, apprend que le Père Noël s'est écrasé, que ses rennes errent dans Londres, et que son traîneau est perdu dans les parages. Décidé à l'aider, Tom fait fi de l'interdiction de sa mère, et se tourne vers son père Steve (Rafe Spall), sous contrôle judiciaire... mais bientôt, Santa est arrêté, et envoyé en prison. Tom et Steve n'ont plus qu'une seule solution : le faire évader, afin de sauver Noël...

Pendant une bonne heure de ce long-métrage anglais, Christopher Smith (ici produit par Ridley Scott) décide de refaire, pour une raison ou une autre, ce que les chaînes de tv us et canadiennes produisent régulièrement : une histoire de Père Noël en difficulté, écrasé quelque part, et d'une famille divisée qui doit l'aider à sauver Noël.

Pendant une bonne heure, c'est prévisible, téléphoné, quelconque, et particulièrement dérivatif.

Pendant une bonne heure, c'est affreusement terne, convenu, et à part quelques moments de flegme anglais typique (malheureusement contrebalancés par du slapstick et de l'humour de bas-étage - avalage de mouche, rennes qui pêtent, coup de punching ball dans les bollocks, pistolet à bouse), on a vraiment l'impression d'avoir déjà vu tout ça des dizaines de fois...

Pendant une bonne heure, les clichés se succèdent, les images sont sombres, ça manque de la moindre magie essentielle aux films de Noël, ça flirte par moments avec un réalisme social clairement british, bref : c'est un encéphalogramme totalement plat, avec des acteurs qui ne se foulent pas trop.

Et puis, au bout d'une heure, Christopher Smith se souvient qu'il réalise un long-métrage, et il décide d'utiliser son budget effets spéciaux pour aller visiter le village du Père Noël, et lancer un traîneau dans le ciel.

Soudain, ça reprend un peu de poil de la bête et ça s'énerve, même si le tout reste toujours visuellement très effacé. D'ailleurs, malheureusement, le merveilleux s'efface très bientôt pour laisser la place à une évasion assez peu engageante et une poursuite automobile molle qui en plus souffrent d'une illustration musicale affreusement peu inspirée.

Bref, on se demande vraiment ce qui est passé par la tête de Smith pour écrire et réaliser un film aussi... inutile.

2.25/6

Commenter cet article