Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Christmas Yulefest 2014 - 51 - Le Royaume de Glace : les aventuriers de la poudre magique (2009)

Publié le 26 Décembre 2014 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Yulefest, Review, Noël, Christmas, Comédie, Fantastique, Télévision, Jeunesse, Norvège

Noël est passé, mais comme tous les ans, la Christmas Yulefest continue sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma festif pendant toutes les fêtes de fin d'année...

Le Secret de la Montagne Bleue / Le Royaume de Glace : les aventuriers de la poudre magique (Julenatt i Blåfjell) :

Depuis l'aube des temps, les lutins bleus vivent paisiblement dans la montagne, et gardent la poudre magique qui permet de chasser les ténèbres, et de faire venir le soleil ; mais lorsque son père le Roi tombe gravement malade, la princesse Bleuette (Ane Viola Semb) décide de braver les interdits et de prendre le peu de courage qu'elle possède à deux mains afin de trouver un remède. Elle se rend donc vers la ferme humaine la plus proche, où elle croise le chemin de Dreng (Johan Tinus Lindgren), le prince des lutins rouges...

Un portage cinématographique d'une série télévisée norvégienne de 1999 faisant depuis office, chaque année, de calendrier de l'avent (un peu comme, par chez nous, Les Rikikis au Pays du Père Noël - 1989), dirigé et écrit par le réalisateur/scénariste de Cold Prey et de sa suite (!).

Et je dois bien avouer que le charme a totalement opéré sur moi, malgré la VF obligatoire du dvd français : c'est mignon, ça joue plutôt bien, c'est très réussi visuellement, et c'est suffisamment bien mené pour que l'on ne s'ennuie pas.

Mon seul bémol, peut-être, est que j'aurais probablement préféré des lutins ne faisant pas la même taille que des humains... mais cela aurait peut-être demandé une logistique et un budget effet spéciaux un peu trop conséquent pour espérer obtenir un résultat de qualité.

4.25/6

Commenter cet article