Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES TÉLÉPHAGES ANONYMES

Il était une fois Lurdo & Sygbab, deux internautes passionnés de séries tv et de cinéma, et qui cherchaient un endroit où archiver leurs avis (hautement?) éclairés...

Christmas Yulefest 2014 - 45 - Tous les jours Noël (1996)

Publié le 23 Décembre 2014 par Lurdo in Critiques éclair, Cinéma, Yulefest, Review, Télévision, Noël, Christmas, Comédie, Fantastique, ABC Family, Jeunesse

Noël approche, et comme tous les ans, c'est l'heure de la Christmas Yulefest sur le blog des Téléphages Anonymes, avec au programme un marathon de cinéma festif pendant toutes les fêtes de fin d'année...

Tous les jours Noël (Christmas Every Day) :

Particulièrement mécontent à l'approche de Noël, Billy Jackson (Erik Von Detten) passe des fêtes de fin d'année déplorables, entre son oncle businessman venu ruiner l'économie de Greenwood Falls en ouvrant un supermarché, sa petite soeur envahissante (Yvonne Zima), et les autres jeunes de son école, qui l'humilient au basket. Jusqu'au jour où sa soeur fait un voeu, qui est exaucé : Billy doit désormais revivre le jour de Noël en boucle, jusqu'à ce qu'il ait enfin appris le véritable sens de ce jour magique.

Pas grand chose à dire au sujet de ce téléfilm ABC Family (semi-remaké en 2006 sous le titre Un Noël pour l'Éternité, avec Daphne Zuniga et Jay Mohr), qui marche clairement dans les pas de Un Jour Sans Fin, tout en étant (supposément et très librement) adapté d'une nouvelle de 1892.

Seul problème, ici, le héros est une tête à claques insupportable, qui surjoue affreusement, et dont on n'a qu'une envie : qu'il souffre un maximum avant la fin du film. Bon, je caricature un peu, mais le personnage et son interprète sont vraiment agaçants, à la fois transparent et antipathique.

En fait, hormis la petite Zima, les autres ados entourant "Billy" sont à son image : interprétation médiocre, caricatures ambulantes, etc... bref, ça n'aide nullement un métrage déjà bien balisé et prévisible, et ça se regarde vaguement, sans grand intérêt. 

En somme, c'est bien loin d'arriver à la cheville de son modèle.

2/6

Commenter cet article